Aller au contenu principal

Enfants abandonnés : consolidation des procédures d’adoption et de prise en charge

Par Nora Jaafar, Publié le 16/04/2021 à 15:40, mis à jour le 16/04/2021 à 21:06
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Enfants abandonnés : consolidation des procédures d’adoption et de prise en charge

À travers une circulaire adressée aux représentants du ministère public, El Hassan Daki, procureur général du Roi près la Cour de cassation et président du ministère public, a insisté sur l’urgence de mettre en place les dispositions nécessaires pour inscrire dans les plus brefs délais les enfants abandonnés dans les registres de l’état civil. Dans sa missive, il a appelé au renforcement de «la coordination entre le parquet compétent d’une part, et l’intérêt de l’état civil d’autre part, en ce qui concerne les naissances survenues en dehors de l’influence du tribunal compétent».

Interpellant les juges de la tutelle quant à l’importance de leur intervention positive en parrainant des enfants abandonnés, Daki souligne qu’il est impératif d’élargir le «cercle de suspension du jugement préliminaire dans le cas où les parents de l’enfant sont des personnes non identifiées, afin d’inclure les services de justice familiale, les centres d’hébergement et les établissements publics les plus importants, avec le respect du délai de trois mois pour intervenir et engager les démarches légales nécessaires».

Par ailleurs, la même source précise que les recherches et les procédures juridiques prévues par la loi sur la protection des enfants abandonnés doivent être suivies et achevées dans des délais raisonnables. Enfin, Daki indique qu’il est temps d’activer les garanties juridiques de base portant sur la protection de l’intérêt supérieur des enfants et de soumettre les mesures nécessaires pour s’assurer de cela.

PLF 2022 : les orientations dévoilées, l'examen au Parlement est imminent

Le projet de loi de Finances 2022 a été examiné, lundi 18 octobre 2022, en Conseil de gouvernement....

Mohammed Benchaâboun, nouvel ambassadeur du Maroc en France

Mohammed Benchaâboun, ancien ministre de l’Économie et des Finances du gouvernement Saad Dine El Otmani, vient d'être nommé Ambassadeur du Maroc en France. Cette information a été confirmée par un com...

Interrogations autour de la démission de Nabila Rmili

Coup de théâtre au ministère de la Santé et de la Protection sociale. Six jours après sa nomination...

Un ministre néerlandais affirme que Omar Radi n’est pas un espion pour son pays

Dans une lettre adressée à la Chambre basse néerlandaise, le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Ben Knapen, a assuré que Omar Radi n’a pas espionné le Maroc pour les Pays-Bas. Le journalist...

Ministère de la Santé : Khalid Aït Taleb reprend les rênes du département

Ce jeudi 14 octobre, Nabila Rmili a été démise de ses fonctions de ministre de la Santé et de la Protection sociale, annonce un communiqué du Cabinet royal. La même source indique que Khaled Aït Taleb...

Comment expliquer et limiter la flambée des prix de l’énergie ?

Ces derniers temps, les prix des carburants, du gaz et de l’électricité ont explosé. Le phénomène est mondial et met à mal le budget des ménages et des entreprises. Les pays les plus dépendants du gaz...