Aller au contenu principal

L’agriculture peut sauver l’économie marocaine en 2021

Le Maroc a enregistré un très bon début d’année 2021 en termes de précipitations. En effet, le cumul pluviométrique au 20 mars 2021 est de 272,4 mm soit +65,7% de plus que la même période de l’année dernière. De son côté, le taux de remplissage des barrages est passé de 46,4% en 2020 à 49,4% en 2021. Des éléments qui permettront de soutenir la croissance agricole et in fine de rééquilibrer une balance économique sérieusement impactée par la crise sanitaire.

Par Mohamed Laabi, Publié le 13/04/2021 à 17:20, mis à jour le 13/04/2021 à 18:14          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Le premier trimestre de l'année 2021 a été très riche en pluviométrie © DR

Contrairement à la campagne agricole précédente, cette campagne 2020-2021 s’annonce très bonne. Le cumul pluviométrique de la campagne s’est en effet élevé, au 20 mars 2021, à 272,4 mm, en hausse de 23,6% par rapport à la moyenne des cinq dernières saisons. Le taux de remplissage des barrages à usage agricole s’est établi quant à lui à 49,4% au 31 mars 2021 contre 46,4% un an auparavant. De même, selon les données du Centre Royal de Télédétection spatiale (CRTS), la situation du couvert végétal a été supérieure de 12,2% au 31 mars 2021 à la moyenne des cinq dernières années.

Dans sa note de conjoncture publiée ce lundi 12 avril sur son site officiel, Bank Al-Maghrib affirme que «Les précipitations enregistrées durant le premier trimestre ont été abondantes, régulières et bien réparties au niveau régional, ce qui a permis d’absorber le déficit pluviométrique observé à fin décembre et favoriser ainsi le développement des cultures».

Lire aussi : Agriculture : belle performance des produits destinés à l’export

Autre bonne nouvelle. Le montant des investissements privés dans le secteur agricole a été revu à la hausse en 2021. Le ministère de l’Agriculture a annoncé qu’une enveloppe de 4,5 milliards de DH (MMDH) a été programmée en soutien aux investissements privés dans le secteur agricole. Ce montant représente une hausse de 7% par rapport à l’année 2020 (4,2 MMDH).

Le ministère indique que le bilan des réalisations montre une progression continue des investissements agricoles réalisés et ayant bénéficié des différentes offres incitatives du fonds, passant de 8,6 MMDH en 2019 à 9,7 MMDH en 2020. Le niveau d’investissement prévisionnel devrait dépasser les 10 MMDH en 2021.

 

Le Tourisme au fond du trou

C’est sans doute, le secteur qui a le plus souffert des répercussions de la pandémie de la Covid-19. Les flux touristiques ont été de 562.000 au quatrième trimestre 2020 contre 2,78 millions durant la même période en 2019 soit un repli de 79,8%. De leur côté, les nuitées dans les établissements classés sont passées de six millions en 2019 à 1,04 million en 2020, soit un repli de 82,6%. Bank Al-Maghrib souligne que cette contre-performance est due «au maintien des restrictions imposées sur le trafic aérien et maritime de passagers».

 

Indemnité forfaitaire prolongée

Afin de minimiser les dégâts et sauver les emplois, le ministère de tourisme a décidé de prolonger les mécanismes de soutien accordés au secteur touristique. Ainsi, 54.000 employés continueront de bénéficier de l’indemnité forfaitaire mensuelle de 2.000 dirhams jusqu’à juin 2021.

Lire aussi:  Tourisme : le grand naufrage

La ministre du Tourisme Nadia Fettah Alaoui a déclaré qu’elle ne s’attend pas à une hausse des chiffres durant le mois de Ramadan, puisque cette période a historiquement été une période de basse saison pour l’activité touristique. Cependant, beaucoup d’espoirs sont placés sur la saison estivale. «Nous mettrons l’accent sur le développement du tourisme national. Un dispositif est prêt à être déployé en partenariat avec l’ONMT et les opérateurs touristiques, il sera mis en place dès que les conditions sanitaires le permettront», souligne la ministre.

Une chose est sûre, l’évolution de la situation épidémiologique et la campagne de vaccination seront déterminantes dans la relance de ce secteur capital dans l’économie nationale.

Fête du trône : grâce royale et discours ce samedi

À l’occasion de la célébration du 22e anniversaire de l’accession au trône, le roi Mohammed VI adressera un discours à son peuple ce samedi 31 juillet 2021. Le discours sera retransmis sur les ondes d...

Covid-19 : vers une vaccination obligatoire ?

Le professeur Azeddine Ibrahimi, directeur du centre de recherche Bio-Inova, a souligné la hausse du taux de vaccination contre la Covid-19 au Maroc, déclarant que les autorités sanitaires ont réussi ...

Une femme à la tête du parquet d’un tribunal de première instance, une première au Maroc

Vendredi dernier, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire a annoncé que le roi Mohammed VI, président de cette instance, a approuvé la nomination de nouveaux responsables judiciaires, au sein de di...

Burn-out, et après ?

De plus en plus de personnes dans le monde professionnel souffrent d’épuisement. Le burn-out, en lien avec un stress chronique et parfois aigu, se traduit par une grande fatigue émotionnelle, un cynis...

Covid-19 : hausse constante du nombre de contaminations

Le Maroc a enregistré 9.428 cas de contamination à la Covid-19 ce mercredi 28 juillet. Une nette au...

Orangina lance sa nouvelle campagne, "Malin Sayf"

Alors que le monde fait face à la crise sanitaire, le besoin impérieux d’aller voir ailleurs après une année compliquée s’accentue. Dans ce sens, Orangina a lancé une nouvelle campagne. À l’heure où i...