Aller au contenu principal

Office des changes : le déficit commercial s’allège de 15,9% à fin février

Par Khansaa Bahra, Publié le 02/04/2021 à 17:33, mis à jour le 02/04/2021 à 17:47          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Office des changes

À fin février 2021, le déficit commercial du Maroc s’est établi à 24,94 milliards DH (MMDH). Selon le bulletin sur les indicateurs des échanges extérieurs de février 2021 de l’Office des changes, ce montant représente un allègement de 15,9% par rapport à la même période une année auparavant. Ceci s’explique par une baisse des exportations (-2,5%) moins importante que celle des importations (-7,4%). Le taux de couverture s’est élevé, quant à lui, à 66,5%, enregistrant une amélioration de 3,3 points. Par ailleurs, au titre des deux premiers mois de l’année 2021, la balance des échanges de services affiche un excédent en baisse de 42,2% à 8,68 MMD.

Dans le détail, la baisse des importations de biens fait suite au recul des achats de la majorité des groupes de produits, en l’occurrence, des produits énergétiques (-3,46 MMDH), des biens d’équipement (-1,43 MMDH), des demi-produits (-1,4 MMDH) et des produits alimentaires (- 232 millions DH (MDH)), relève l’Office. Et d’ajouter que cette baisse est atténuée par la hausse des achats des produits finis de consommation (+351 MDH) et des produits bruts (+189 MDH). Parallèlement, les approvisionnements en biens d’équipement et en demi-produits enregistrent des baisses respectives de 6,9% et de 8,1%. Les importations des produits finis de consommation accusent, quant à elles, une légère hausse de 1,9%, suite, essentiellement, à la hausse des achats des parties et pièces pour voitures de tourisme (+21,9%) et à ceux des voitures de tourisme (+21,3%).

En revanche, le recul des exportations touche principalement les ventes du textile et cuir et celles de l’aéronautique et dans une moindre mesure celles de l’agriculture et agro-alimentaire. Toutefois, ce recul est atténué essentiellement par la hausse des ventes du secteur automobile et celles des phosphates et dérivés (+7,9%). Dans le détail, les exportations du secteur textile et cuir se sont repliées de 17,5% à 5,09 MMDH, sous l’effet du recul des ventes des vêtements confectionnés (-18%) et celles des chaussures (-29,6%). Les exportations de l’automobile affichent une hausse de 4,1% à fin février 2021, grâce à l’accroissement des ventes du segment construction de 8,6%. Cette hausse est ralentie par la baisse des ventes du segment câblage et du segment intérieur véhicules et sièges de 3,7% et 2,2% respectivement.

Échanges extérieurs : les principaux partenaires commerciaux du Maroc

Dans son dernier rapport annuel portant sur les échanges commerciaux du Maroc en 2020, l’Office des changes a indiqué que les transactions commerciales du pays avec le reste du monde ont enregistré un...

La reprise s’annonce bonne, mais reste menacée par la Covid-19

Au cours du deuxième trimestre 2021, le contexte international aurait été marqué par la poursuite d...

IPE : le CESE préconise une réforme «systémique progressive»

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a récemment publié une étude sur le système...

HCP : les perspectives économiques sont bonnes

Dans son budget économique exploratoire de 2022, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) présente une ré...

Africa Motors : lancement officiel du Camion de la marque Foton au Maroc

Ce jeudi 15 juillet, lors d'une conférence de presse, Africa Motors, filiale du groupe automobile Auto Hall, a annoncé le lancement officiel du camion de la marque Foton baptisé Foton TM au Maroc. Cec...

Réforme fiscale : les conseillers adoptent le projet de loi-cadre n°19-69

Le projet de loi-cadre n°19-69 portant sur la réforme fiscale a été adopté ce mardi 13 juillet en séance plénière par la Chambre des conseillers. L’objectif de ce nouveau texte de loi est de détermine...