Aller au contenu principal

Hautes fonctions : le Roi nomme plusieurs personnalités

Par J.R.Y, Publié le 22/03/2021 à 19:29, mis à jour le 22/03/2021 à 21:04
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Le roi Mohammed VI

Ce lundi 22 mars, le roi Mohammed VI a reçu au Palais royal de Fès plusieurs personnalités que le Chef de l'État a nommées à de hautes fonctions.

Il s'agit d'Ahmed Rahhou qui remplace Driss Guerraoui la tête du Conseil de la concurrence. Cette nomination intervient suite à la soumission au Roi du rapport de la commission ad-hoc chargée par le Souverain de mener les investigations nécessaires à la clarification de la situation d'entente dans le secteur des hydrocarbures. Une confusion était précédemment née du fait de décisions discordantes du Conseil de la Concurrence, contenues dans les notes divergentes portées à l'attention du Roi les 23 et 28 juillet 2020, concernant l’affaire des ententes éventuelles dans le secteur des hydrocarbures .

Conformément à la mission qui lui a été confiée par le Souverain, la commission s’est assurée du respect des lois et des procédures relatives au fonctionnement du Conseil de la concurrence et au déroulement de l’instance contentieuse et a conclu que le processus de traitement de cette affaire a été émaillé de nombreuses irrégularités de procédure. Elle a également relevé une nette détérioration du climat des délibérations.

Au vu des éléments soumis à son attention, le Roi a ordonné la transmission au Chef du Gouvernement des recommandations de la Commission ad-hoc. Ceci, dans le but de remédier aux imprécisions du cadre légal actuel, renforcer l’impartialité et les capacités de cette institution constitutionnelle et conforter sa vocation d’instance indépendante contribuant au raffermissement de la bonne gouvernance, de l’État de droit dans le monde économique et de la protection du consommateur.

Par ailleurs, Zineb El Adaoui a été nommée première présidente de la Cour des comptes. A cette occasion, le Roi a donné ses directives, afin d'assurer que cette institution s'acquitte de ses devoirs constitutionnels, notamment dans l'exercice du contrôle des finances publiques, et dans le renforcement et la protection des principes et des valeurs de bonne gouvernance, de transparence et de responsabilité.

Et en sa qualité de président du Conseil Supérieur de la magistrature, le roi Mohammed VI a reçu Mohamed Abdennabaoui qu'il a nommé premier président de la Cour de cassation et en cette qualité de président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire.

Le roi Mohammed VI a également reçu El Hassan Daki, qu'il a nommé procureur général du roi près la Cour de cassation et, à ce titre, président du ministère public.

Affaire Brahim Ghali : l’ex-cheffe de la diplomatie espagnole sera auditionnée le 4 octobre

L’ex-ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, sera auditionnée le 4 octobre prochain à 13h par le juge d’instruction du tribunal de Saragosse. Cette audience s’inscrit dans l...

Les frontières du Maroc avec Sebta et Melilia resteront fermées jusqu’au 31 octobre

L’Espagne a décidé de prolonger d’un mois la fermeture des frontières de Sebta et Melilia avec le Maroc. Cette décision a été signée par Fernando Grande-Marlaska, ministre de tutelle, qui a prolongé l...

Nouveau gouvernement : quelle est la prochaine étape ?

L’identité des profils éligibles aux postes ministériels dans le prochain gouvernement sera bientôt...

Coalition RNI-PAM-PI : quelles sont les chances de briller ?

Dans ce podcast, TelQuel s’intéresse à la coalition gouvernementale 2021-2026 et ses perspectives de réussite. Le journal reçoit Nabil Abdel, enseignant chercheur, membre du mouvement Maan, et Mehdi L...

Guelmim : le parquet classe l'affaire du décès de Abdelouahab Belfquih

Abdelouahab Belfquih s'est bel et bien suicidé. C'est la conclusion de l'enquête menée par le parquet à Guelmim. Le Procureur général du Roi près la Cour d'appel de Guelmim a annoncé, vendredi, que...

Quelle place pour l'opposition dans la nouvelle Chambre des représentants ?

Maintenant que la majorité est formée, les autres partis politiques marocains passent automatiqueme...