Temps de lecture : 2 minutes


Tinmel, témoin de neuf siècles d’histoire

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Société , La sélection podcast

Temps de lecture : 2 minutes

Nichée dans l’Atlas, la bourgade de Tinmel est le point de départ de l’épopée Almohade, devenue aux XIIᵉ et XIIIᵉ siècles le berceau de la Dynastie.

Sous le règne du Souverain almoravide Ali Ben Youssef, le mouvement almohade se déclenche en 1125, avec l’installation d’Ibn Toumert à Tinmel. De ce petit village de la vallée du N’fis, inconnue jusqu’à la fin du XIᵉ siècle, sont partis les conquérants Almohades, conduits par leur guide spirituel Ibn Toumert puis par le grand conquérant Abd al-Moumen Ibn Ali, à la conquête du Maroc.

Les campagnes militaires contre la Dynastie des Almoravides dureront plusieurs années et finiront par la chute de cette dernière. Après la prise de Marrakech en 1147, Tinmel devient la capitale spirituelle du nouvel empire. La cité connaîtra alors ses heures les plus glorieuses au XIIᵉ siècle avec la construction d’un atelier monétaire où l’on frappe des dirhams carrés en argent, d’une médersa et d’un mausolée. L’une des réalisations notables de cette période fut la construction de la mosquée portant le même nom de la cité.

La ville de Tinmel a abrité également une résidence royale où les Souverains almohades passaient leur séjour durant leurs traditionnelles visites pieuses et solennelles au mausolée du vénéré Mahdi Ibn Toumert.

Peu à peu, la cité devient la destination privilégiée des lettrés, des étudiants et des pèlerins. Ces derniers y venaient pour un voyage studieux ou un séjour pieux.

Après le déclin de la Dynastie almohade, Tinmel redevient ce qu’elle fut avant cette épopée : une simple bourgade au milieu du Haut Atlas. L’usure du temps a fait son œuvre. Tout est tombé en ruines. Aujourd’hui, le petit village recèle encore quelques vestiges qui témoignent de ce passé grandiose.

Le professeur Fili, archéologue médiéviste, raconte l’histoire de cette ville mythique.

Lundi 16 janvier, le jour du blues

Lundi 16 janvier, le jour du blues

Aucune envie de se lever ce matin, une météo maussade, le week-end beaucoup trop loin… Ce troisième lundi de janvier a tout pour être le «jour le plus déprimant de l’année». C’est …
Sur les traces du tueur de la rue d'Enghien

Sur les traces du tueur de la rue d’Enghien

Auteur de la tuerie qui a causé la mort de trois membres de la communauté kurde le 23 décembre dernier à Paris, William Malet a reconnu en garde à vue entretenir «une haine des étr…
Stress hydrique : le Maroc toujours assoiffé

Stress hydrique : le Maroc toujours assoiffé

2022 a été une des pires années de sécheresse du Royaume. Mais le stress hydrique n’est plus un phénomène conjoncturel. C'est une réalité structurelle qui alarme les experts. Selon…
Baisser le thermostat terrestre

Baisser le thermostat terrestre

«Refroidir» la planète grâce à la technologie … «refroidir» la planète grâce à des particules capables de renvoyer une partie de la chaleur solaire dans l’atmosphère ? L’idée peut …
Qu’est-ce que le burn-out parental ?

Qu’est-ce que le burn-out parental ?

Selon l’émission la Matrescence, le burn-out parental est un syndrome qui touche les parents exposés à un stress chronique en raison de l’absence de ressources suffisantes pour…
Image d'illustration © DR

Télétravail et droit à la déconnexion

Avec le télétravail, nos activités professionnelles envahissent nos salons, nos chambres et notre intimité. Afin d’assurer le respect des temps de repos et de congé ainsi que d…
Image d'illustration © DR

Le minimalisme : comment l’adopter ?

Pourquoi vivre avec beaucoup quand on peut se contenter de peu ? Ainsi est le concept du minimalisme, un moyen de reprendre le contrôle de sa vie. Dans le cadre de ce mode de v…
Photo d'illustration © DR

Les origines du féminisme au Maroc

Dans cet épisode de Radio Maarif, la professeure Latifa El Bouhsini explique les origines du féminisme au Maroc. Entre la bataille pour l'enseignement et la lutte pour l'égalit…



Pavé parallax 1