Aziz El Badraoui, nouveau président du Raja de Casablanca

Temps de lecture : 4 minutes


Raja : les grands chantiers qui attendent Aziz El Badraoui

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Sport , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Élu le 16 juin dernier nouveau président du Raja de Casablanca, Aziz El Badraoui prend les rênes d’un club fragilisé par deux crises majeures : sportive et financière. Le directeur général de la société Ozone devra s’attaquer à d’innombrables chantiers pour remettre le club sur les bons rails. Voici ce qui l’attend.

Temps de lecture : 4 minutes

Un nouveau président, voilà ce qu’il manquait à ce Raja en crise depuis plusieurs années, pour renaître de ses cendres et ouvrir une nouvelle page de son histoire. Élu à l’unanimité le jour du dernier derby casablancais, remporté par le Raja (2-0), Aziz El Badraoui s’apprête à s’attaquer à des dossiers de taille, lui qui veut insuffler une nouvelle dynamique au sein des Verts.

Restaurer les finances

Pour El Badraoui, le gros chantier est économique. Il n’a pas hésité à jouer à livre ouvert pour mieux dénoncer la situation catastrophique du club, en annonçant une dette de l’ordre de 65 millions de DH (MDH), qui devra être rapidement épongée pour éviter au club une interdiction du mercato.

Pour restaurer les finances, le nouveau patron des Verts a promis une bonne gouvernance, basée sur la hausse des recettes du club qui, selon lui, ne sont pas à la hauteur de sa stature. Il souhaite en effet s’appuyer sur le label Raja pour renforcer le volet marketing.

Cette crise financière n’est justifiée que par une gestion hasardeuse et des décisions unilatérales prises par les anciens bureaux dirigeants. Si les finances sont clairement dans le rouge, c’est en raison des dettes issues des litiges cumulés, sans négliger l’impact de la crise sanitaire qui a entraîné une baisse des recettes de la billetterie.

Lire aussi : Raja : le bureau dirigeant jette l’éponge 

 

Une large restructuration 

À en croire ses promesses électorales, Aziz El Badraoui envisage de lancer une révolution dans l’effectif. Il a longuement évoqué le mercato d’été à venir. Et le nouveau patron rajaoui, débordant d’ambition, a clairement annoncé la couleur. «On doit s’améliorer sur certains postes et sait ce qu’on veut faire», a-t-il lâché. Un message fort qui promet donc une sacrée animation dans les travées du Raja dans les semaines à venir.

Mais avant, El Badraoui va devoir désigner le successeur de Rachid Taoussi. Si le club n’a pas encore officiellement annoncé le départ de l’ancien coach du Maghreb de Fès, les informations en provenance de l’Oasis révèlent que les deux parties se sont séparées à l’amiable.

Pour le poste du directeur technique, dans ce domaine, le Raja a connu des expériences aussi contrastées qu’éphémères. Aujourd’hui, la place est vide après le départ de Aziz El Amri. Et si le club, sous l’ère El Badraoui, veut renouer avec le développement sur le plan sportif, faire venir le profil d’un bon responsable technique est une urgence.

Autres défis : nettoyer l’environnement du club et s’entourer seulement de personnes de confiance et d’expérience dans le monde du management. Le successeur d’Anis Mahfoud devra aussi s’occuper de l’inauguration de l’Académie, pour permettre aux équipes de jeunes et à l’équipe première de trouver un espace de qualité où s’entraîner.

Lire aussi : Aziz El Badraoui nouveau président du Raja

 

Séduire les supporters

Au total, d’importants défis attendent le nouveau patron du RCA, mais il va sûrement falloir lui accorder ainsi qu’aux membres de son comité du temps. Ces derniers arrivent dans une maison, où des aménagements en profondeur s’imposent pour aboutir à des résultats satisfaisants.

Il est clair que la réussite sportive sera le plus court chemin vers le cœur des supporters, mais ce n’est pas gagné d’avance. Actuellement, le Raja reste deuxième avec six points de retard sur son rival, le Wydad. Battus à domicile (3-2) mercredi soir contre l’Olympique de Safi, les coéquipiers d’Anas Zniti voient s’éloigner leur chance de remporter le titre de Botola. Un seul titre reste en jeu pour sauver la saison : la Coupe du Trône.


Recommandé pour vous

Mondial 2022 : attention, le Canada n’est pas à sous-estimer !

Temps de lecture : 4 minutes Nous y sommes presque. Après l’exploit de 1986, les Lions de l’Atlas sont tout proches de dérocher le billet qualificatif pour les 8es de finales. Dema…

Mondial 2022 : quelles sont encore les chances des pays africains ?

Temps de lecture : 5 minutes Le Maroc, le Sénégal, la Tunisie, le Ghana et le Cameroun gardent tous une chance de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde, Qa…

Mondial 2022 : allez, les Lions, faites-nous rêver !

Temps de lecture : 4 minutes La Belgique n’avait jamais perdu à la Coupe du monde contre une équipe africaine. Mais dimanche, les Lions de l’Atlas l’ont emporté face à la deu…

Mondial 2022 : zoom sur la Belgique, deuxième adversaire du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes Les Lions de l’Atlas sont attendus dimanche prochain face à la Belgique pour leur deuxième match en Coupe du monde 2022. Si les belges espèrent faire m…

Mondial 2022 : tout savoir sur les premières polémiques au Qatar

Temps de lecture : 4 minutes La Coupe du monde au Qatar suscite une ferveur assez mitigée. Elle est accessible pour certains, trop cher et pas assez festive pour d’autres. En ce qu…

Maroc-Croatie : un nul au goût de victoire

Temps de lecture : 4 minutes Pas de vainqueur dans le premier match du groupe F, ayant opposé, ce mercredi à 11h, le Maroc à la Croatie. Malgré un départ timide, les Lions de l’Atl…

Mondial 2022 : que vaut la Croatie, premier adversaire du Maroc ?

Temps de lecture : 5 minutes Le groupe F du Maroc lance demain sa Coupe du monde. Le premier match de cette poule opposera les Lions de l’Atlas aux Croates dans un sommet qui s’ann…

Préparation au Mondial 2022 : quel bilan pour le Maroc ?

Temps de lecture : 4 minutes Ce n’est pas une Coupe du monde comme les autres qui se tient au Qatar. Placé en plein cœur de la saison 2022-2023 pour éviter aux joueurs d&rsqu…

Mondial 2022 : (groupes G et H), qui sont les favoris ?

Temps de lecture : 7 minutes Groupe G : serait-ce l’année du Brésil ? Numéo 1 mondial, le Brésil est l’un des grands favoris de cette 22e édition. La Seleçao se retrouve dans un gr…

Mondial 2022 : (groupe F), quelle chance pour le Maroc ?

Temps de lecture : 5 minutes Le tirage de la Coupe du monde (Qatar 2022) n’a pas été clément pour le Maroc, qui a hérité d’un groupe F élevé, aux côtés de la Belgique, la Cro…

Mondial 2022 : (groupes C-D et E), qui sont les favoris ?

Temps de lecture : 6 minutes Groupe C : Le retour en forme de l’Argentine Dans cette poule, on retrouve l’Argentine, le Mexique, la Pologne et l’Arabie Saoudite. Bien évidemment, c…

Mondial 2022 : (groupes A et B), qui sont les favoris ?

Temps de lecture : 7 minutes Il convient d’abord de rappeler que les équipes qui terminent à la première et à la deuxième place du groupe décrochent directement leur billet pour le…