ONU : la situation de l’emploi à l’échelle mondiale est inquiétante

Temps de lecture : 5 minutes


ONU : la situation de l’emploi à l’échelle mondiale est inquiétante

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Monde , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

En plus de la guerre qui fait rage en Ukraine, plusieurs autres crises pèsent lourdement sur les marchés du travail dans le monde, a alerté ce lundi les Nations Unies. L’organisation estime que la situation de l’emploi est préoccupante à l’échelle mondiale et qu’un ralentissement «brutal» était déjà en cours. Le point.

Temps de lecture : 5 minutes

Au quatrième trimestre 2022, la croissance mondiale de l’emploi se dégradera de manière significative, et ce, selon les tendances actuelles, avertit dans un nouveau rapport l’Organisation internationale du travail (OIT).

Face à cette situation qui se détériore rapidement, «de nouveaux efforts coordonnés à la fois sur le plan national et sur le plan international seront nécessaires pour s’attaquer à la situation profondément inquiétante de l’emploi à l’échelle mondiale et empêcher un ralentissement général important du marché du travail», a insisté Gilbert Houngbo, le nouveau directeur général de l’Organisation.

Lire aussi : INDH : plus de 900 emplois créés et préservés

 

Chute de la création d’emplois et leur qualité

La création d’emplois et leur qualité est en baisse, constate le rapport, dans un contexte d’aggravation des crises de l’énergie et de la sécurité alimentaire, de la hausse de l’inflation, du resserrement des politiques monétaires et des craintes d’une récession mondiale imminente.

«Les données disponibles suggèrent qu’un ralentissement brutal du marché du travail est déjà en cours», prévient l’Organisation. Au début de cette année, le monde commençait à se remettre du pic de la pandémie, et les taux d’emploi avaient retrouvé ou même dépassé les niveaux d’avant Covid dans la plupart des économies avancées, rappelle l’OIT.

Elle indique que cette hausse était particulièrement apparente dans les professions hautement qualifiées et chez les femmes, mais a averti qu’elle était également due à une augmentation des emplois informels, pour lesquels les protections sociales font généralement défaut.

Et la situation s’est aggravée ces derniers mois, souligne l’Organisation, qui estime que le niveau des heures travaillées était inférieur de 1,5% au troisième trimestre à celui d’avant la pandémie, soit un déficit de 40 millions d’emplois à temps plein. Cette baisse vient se conjuguer à une flambée des prix qui fait baisser le salaire réel dans de nombreux pays.

Lire aussi : Nadia Fettah Alaoui : le statut d’autoentrepreneur est utilisé pour contourner les charges du salariat

 

Gare au resserrement excessif des politiques

Examinant la meilleure manière de faire face à la crise, le rapport met en garde contre une simple réaction à la hausse de l’inflation et appelle à un dialogue social approfondi pour mettre sur pied les politiques nécessaires pour contrer les ralentissements du marché du travail.

Les politiques doivent aussi se concentrer sur les implications plus larges sur l’emploi, les entreprises et la pauvreté dans les stratégies de lutte contre la hausse des prix.

Le rapport met en garde par ailleurs contre un resserrement excessif des politiques qui pourrait causer «des dégâts injustifiés au niveau des emplois et des revenus à la fois dans les pays avancés et dans les pays en développement».

Lire aussi : Intelaka : 8,2 MMDH de crédits accordés à fin août 2022

 

La situation du marché du travail au Maroc

Entre le deuxième trimestre de 2021 et la même période de 2022, l’économie nationale a créé 133.000 postes d’emploi, ce qui correspond à une hausse de 1%, d’après la dernière note d’information du Haut-Commissariat au plan (HCP) relative à la situation du marché du travail au T2-2022.

Cela résulte d’une création de 285.000 emplois en milieu urbain et d’une perte de 152.000 postes en milieu rural, contre une création de 405.000 postes d’emploi au deuxième trimestre de 2021 et d’une perte de 589.000 postes au deuxième trimestre de 2020.

Pour sa part, le secteur des services a créé 237.000 postes, celui de l’ »industrie » 76.000 postes, des BTP 30.000 postes, alors que l’ »agriculture, forêt et pêche » a en perdu 210.000.

Par ailleurs, avec une baisse de 218.000 chômeurs, résultant d’une réduction de 182.000 chômeurs en milieu urbain et de 36.000 en milieu rural, le volume de chômage a atteint 1.387.000 personnes à l’échelle nationale.

Le taux de chômage est ainsi passé de 12,8% à 11,2% au Royaume, de 18,2% à 15,5% en milieu urbain et de 4,8% à 4,2% en milieu rural. Il est plus élevé parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (30,2%), les diplômés (18%) et les femmes (15,1%).

Le volume du sous-emploi a, quant à lui, reculé, durant la même période, de 999.000 à 939.000 personnes, de 551.000 à 500.000 dans les villes et de 448.000 à 439.000 à la campagne. Le taux de sous-emploi est ainsi passé, sur le plan national, de 9,2% à 8,5%, de 8,9% à 7,7% en milieu urbain et de 9,5% à 9,6% en milieu rural.


Recommandé pour vous

OMS : comment éviter de nouvelles pandémies ?

Temps de lecture : 5 minutes L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué, lundi 21 novembre, avoir réuni plusieurs experts pour dresser une nouvelle liste d’age…

COP27 : et la montagne accoucha d’une souris

Temps de lecture : 4 minutes La 27ᵉ Conférence des parties à la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27) s’est achevée sur un accord historique. C…

COP27 : la grand-messe des promesses !

Temps de lecture : 6 minutes Le dérèglement climatique se fait de plus en plus sentir. Sauver la planète n’est plus un choix, mais une responsabilité partagée. Après six ans et qua…

COP27 : la Conférence de la dernière chance

Temps de lecture : 5 minutes L’Égypte accueille des délégations de haut niveau représentant tous les pays. Chefs d’états et de gouvernements, dirigeants d’organis…

Climat : il est temps d’agir pour éviter le pire

Temps de lecture : 4 minutes Seule une transformation urgente à l’échelle du système permettrait d’éviter une catastrophe climatique, a prévenu, jeudi 27 octobre, le Pr…

L’ONU : appel à basculer vers des sources d’énergie propres

Temps de lecture : 5 minutes Dans un nouveau rapport rendu public, mardi 11 octobre, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) souligne que le secteur de l’énergie n…

Hassan Iquouissem : quel sort lui est réservé ?

Temps de lecture : 4 minutes Visé par un mandat d’arrêt européen délivré par la justice française depuis le 1ᵉʳ septembre dernier, l’imam marocain, Hassan Iquioussen, a été i…

Maroc-Royaume-Uni : décès d’Elizabeth II, sa visite au Royaume et les relations bilatérales

Temps de lecture : 6 minutes Le décès d’Elizabeth II, reine d’Angleterre dans sa résidence d’été de Balmoral en Écosse, a été annoncé par Buckingham Palace dans la soirée de jeudi.…

Pollution de l’air et santé : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 3 minutes Depuis novembre 2019, l’Organisation des Nations unies (ONU) a décidé que le 7 septembre de chaque année sera consacré à la “Journée internationale de …

Le réchauffement climatique menace l’énergie mondiale

Temps de lecture : 4 minutes La qualité de vie des habitants de la Terre dépend de l’énergie. Cette dernière contribue au développement économique, social, éducatif, ainsi qu’à l’a…

Protection des eaux internationales : des actions urgentes s’imposent

Temps de lecture : 5 minutes Depuis le 15 août, les États membres de l’Organisation des Nations unies (ONU) ont entamé les négociations concernant la mise en place d’un traité, rec…

Céréales : un marché international sous tension

Temps de lecture : 5 minutes Cette année, le marché international des céréales connaît une volatilité sans précédent en raison de la sécheresse historique qui frappe plusieurs régi…