Nancy Pelosi à Taïwan, une visite qui dérange

Temps de lecture : 2 minutes


Nancy Pelosi à Taïwan, une visite qui dérange

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Monde , La sélection podcast

Temps de lecture : 2 minutes

Les tensions entre la Chine et les États-Unis se sont exacerbées avec la visite de la haute responsable américaine sur l’île de Taïwan. La présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, avait annoncé «venir en paix». Mais la Chine s’est immédiatement opposée, jugeant qu’une visite du troisième personnage de l’État américain, est une provocation majeure. Pékin considère en effet Taïwan comme faisant partie de son territoire et refuse toute initiative donnant aux autorités taïwanaises une légitimité internationale.

Depuis 1979, et le rétablissement des relations diplomatiques entre la Chine et les États-Unis initié par le président Jimmy Carter, Washington ne reconnaît qu’un seul gouvernement chinois, celui de Pékin, tout en continuant à apporter un soutien aux autorités taïwanaises, notamment via d’importantes ventes d’armes. Les États-Unis pratiquent également «l’ambiguïté stratégique», un positionnement diplomatique dans lequel le pays s’abstient de dire s’il défendrait ou non militairement Taïwan en cas d’invasion. Et la semaine dernière, dans un entretien téléphonique avec son homologue américain Joe Biden, le président chinois Xi Jinping avait appelé les États-Unis à ne «pas jouer avec le feu».


Recommandé pour vous

La «perestroïka» de Mikhaïl Gorbatchev

Temps de lecture : 1 minute

Mikhaïl Gorbatchev, décédé hier à l’âge de 91 ans, arrive au Kremlin en 1985 avec l’intention de…

Guerre en Ukraine : la centrale de Zaporijjia sur la ligne de front

Temps de lecture : 1 minute

Alors que la guerre en Ukraine est entrée dans son septième mois, les craintes d’une catas…