Temps de lecture : 6 minutes

Accueil / Politique / Maroc-Autriche : un nouveau souffle aux relations bilatérales

Maroc-Autriche : un nouveau souffle aux relations bilatérales

Temps de lecture : 6 minutes

Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

La visite de la délégation autrichienne au Maroc a pris fin. Elle a été entérinée par une déclaration conjointe, adoptée hier à l’issue de la réunion entre le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et le chancelier fédéral d’Autriche, Karl Nehammer. Les deux parties se sont d’abord félicitées de l’excellence de leurs relations, puis ont exprimé leur volonté commune d’aller de l’avant, de développer plusieurs domaines coopération. Les détails.

Temps de lecture : 6 minutes

Un nouveau souffle dans la coopération entre le Maroc et l’Autriche. Les relations franchissent un nouveau palier et les deux pays semblent décidés à renforcer leur coopération dans différents domaines. En témoigne cette visite du chancelier autrichien, Karl Nehammer, accompagné d’une importante délégation de ministres et d’hommes d’affaires.

Les deux pays ont exprimé leur volonté commune d’établir un dialogue stratégique à plusieurs niveaux, en vue d’approfondir les domaines de coopération existants et de développer de nouvelles voies de collaboration.

Lire aussi : Le chancelier autrichien est au Maroc

Sahara : l’Autriche soutient l’initiative du Maroc

Sur la question du Sahara, le Maroc continue de gagner du soutien pour son plan d’autonomie, présenté par le Royaume en 2007.

L’Autriche vient en effet s’ajouter à la longue liste des pays qui considèrent l’initiative marocaine d’autonomie comme une base «sérieuse» et «réaliste» pour la résolution de ce conflit.

Une position saluée par le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita. Selon lui, ce développement positif donnera, à l’avenir, un nouvel élan à la coopération stratégique entre les deux pays.

Dans la déclaration conjointe, le Maroc et l’Autriche ont d’ailleurs affirmé leur soutien aux efforts de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Staffan de Mistura. Ils louent ses efforts pour poursuivre le processus politique visant à atteindre « une solution juste, durable, politique et mutuellement acceptable », conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU et aux objectifs et principes énoncés dans la charte de l’ONU.

Dans cette déclaration, il est également dit que «le Maroc a salué la volonté de l’Autriche de poursuivre son précieux soutien à la MINURSO».

Lire aussi : Maroc-Autriche : Aziz Akhannouch reçoit le chancelier autrichien

Immigration illégale : pour une coopération efficace

Les relations en matière de lutte contre la migration illégale et la traite des êtres humains ont été aussi examinées. Pour le Maroc et l’Autriche, la coopération se construit sur la base d’une reconnaissance mutuelle et une responsabilité partagée. À cet effet, ils ont indiqué qu’ils œuvreront à consolider le dialogue et approfondir les analyses de développement qui sont liées à la migration.

Dans ce sens, les deux parties se sont donc fixées un objectif commun, celui de faire face efficacement à la pression migratoire. Et pour cela, des actions conjointes contre les moteurs de la migration illégale seront menées avec des mesures adéquates de gestion des frontières.

«L’immigration clandestine est un sujet de premier plan pour l’Autriche qui apprécie énormément le soutien et la coopération du Maroc en la matière», a d’ailleurs déclaré le vice-ministre fédéral autrichien des Affaires européennes et internationales, Peter Launsky, lors de la conférence de presse à l’issue de ses entretiens avec Nasser Bourita.

En outre, les deux pays renforceront considérablement leur coopération en matière de retour volontaire et non volontaire rapide et efficace et de réadmission des migrants illégaux.

Dans le détail, ils ont décidé de soutenir le retour immédiat des ressortissants qui ne remplissent pas les conditions d’entrée ou de résidence légales. L’idée est d’accélérer le processus de retour et de réadmission avec l’utilisation de toutes les options de vol possibles, surtout pour les délinquants.

Il en ressort également de la déclaration conjointe : la mise en place d’un dialogue bilatéral régulier de haut niveau sur les migrations entre les autorités nationales compétentes des deux pays, à travers des mécanismes de concertation et de coopération appropriés pour l’échange d’informations, mais essentiellement pour résoudre les cas de retour et de réadmission en suspens.

Promouvoir la coopération économique

Sur le plan économique, le Maroc et l’Autriche se disent satisfaits de l’augmentation des échanges commerciaux, ainsi que des investissements réalisés notamment par les entreprises autrichiennes au Maroc au cours des dernières années. Toutefois, ils considèrent que le niveau de la coopération économique reste en deçà de l’énorme potentiel des économies marocaine et autrichienne.

Dans la déclaration conjointe, les deux parties ont mis l’accent sur la coopération industrielle fructueuse, notamment dans le secteur de l’automobile, se réjouissant de la signature, en novembre 2021, d’un partenariat entre l’Association marocaine de l’industrie automobile et Advantage Austria.

En outre, le Maroc et l’Autriche se sont dits prêts à développer des projets communs dans plusieurs domaines, comme l’efficacité énergétique ou encore les énergies renouvelables, soulignant l’importance de la tenue de Forums économiques qui ont pour but d’encourager les échanges entre les acteurs économiques des deux pays.

Il est à souligner qu’un protocole d’accord de coopération pour la promotion de la coopération économique et commerciale entre les deux pays a été signé entre la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la Chambre économique fédérale d’Autriche (WKO). Pour une durée de 5 ans renouvelable par tacite reconduction, cet accord vise à informer les opérateurs économiques des opportunités d’affaires dans les deux pays respectifs et à apporter l’assistance nécessaire en tenant compte des importantes potentialités économiques dont disposent le Maroc et l’Autriche.

Il a aussi pour objectif de favoriser les relations directes entre les hommes d’affaires, afin de renforcer le développement du partenariat commercial dans tous les secteurs d’activités économiques.

Enfin, la coopération culturelle sera, elle aussi, renforcée. Dans ce cadre, les deux pays plaident pour le renforcement des échanges au niveau des institutions intergouvernementales et de la société civile.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 6 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

Maroc Autriche

Urbanisme et habitat : le grand dessein de Aziz Akhannouch

Le chef du gouvernement a récemment réitéré l'engagement du gouvernement envers une refonte radicale de l'urbanisme et de l'habitat, lors d'…
Maroc Autriche

Sahara : mais à quoi joue la France ?

Pour les Marocains, c’est une question réglée. Pour la plus grande partie du monde, aussi. Mais pour la France, pourtant «allié» de longue d…
Maroc Autriche

Réformes sociales : équité ou illusion ?

La récente initiative du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, visant à réformer le droit de grève et les régimes de retraite a suscité un …
Maroc Autriche

RGPH 2024 : les instructions du Roi à Akhannouch

Dans une lettre adressée au chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, au sujet du 7ᵉ RGPH, le Roi a indiqué que le renouvellement périodique de…
Maroc Autriche

Emploi et investissement : Akhannouch défend son bilan

Cette séance a été l'occasion pour le chef du gouvernement de justifier les choix d'investissement effectués. Il a présenté les divers plans…
Maroc Autriche

Montée de l’extrême droite : quel avenir pour les relations maroco-européennes ?

Les résultats des récentes élections européennes ont marqué un tournant dans la dynamique politique du Vieux Continent, particulièrement per…
Maroc Autriche

Loi sur la grève : un dialogue intensifié pour un accord imminent

Depuis l'indépendance, le Maroc a reconnu le droit de grève et l'a inscrit dans sa Constitution, un pilier fondamental de toute société démo…
Maroc Autriche

Une alliance renouvelée : les dessous de la réconciliation franco-marocaine

La France renoue avec le Maroc dans un élan diplomatique visant à fortifier les alliances en matière de sécurité et de défense, sur fond d’a…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire