Temps de lecture : 10 minutes

Accueil / Monde / Les armées du monde sur le pied de guerre

Les armées du monde sur le pied de guerre

Temps de lecture : 10 minutes

Gros plan

Temps de lecture : 10 minutes

La stabilité et la sécurité mondiale n’ont jamais autant été fragiles depuis 1948. Au sortir de la guerre, les pays s’étaient promis «plus jamais». Pourtant, d’années en années, la course à l’armement se fait de plus en plus pressante. D’abord, les tensions entre pays, autrefois voisins, puis les escalades régionales, font craindre l’embrasement mondial. Les armées, elles, se préparent. Car comme le dit l’adage, «qui veut la paix, prépare la guerre». Voici les armées les plus puissantes au monde et en Afrique.

Temps de lecture : 10 minutes

Comprendre la puissance militaire est une question complexe. Pour analyser ce domaine, Global Firepower, la principale autorité en matière de puissance militaire, a publié son classement annuel des forces armées les plus puissantes du monde pour l’année 2024. Les États-Unis, comme à leur habitude, sont l’armée la plus puissante au monde, le Bhoutan se positionne en fin de liste.

Même si le classement mondial de la puissance de feu constitue un point de départ utile pour comprendre les situations militaires mondiales, il est crucial d’être critique et de regarder au-delà des simples chiffres et classements, en tenant compte du contexte plus large. Le rapport présente en effet non seulement le classement actuel, mais examine également l’évolution de la force militaire de chaque pays d’une année à l’autre. Comprendre ces fluctuations est essentiel pour saisir la nature dynamique de la puissance militaire mondiale et les facteurs qui l’influencent.

Lire aussi : Armement : reflet d’un monde à cran

Depuis 2006, le classement de Global Firepower évalue 145 pays, en tenant compte de plus de 60 facteurs tels que le nombre de soldats, l’équipement militaire, la stabilité financière, la situation géographique et les ressources disponibles. Ensemble, ces facteurs déterminent un score PowerIndex (PwrIdx), où des scores plus faibles indiquent des capacités militaires plus fortes.

L’organisation américaine a déclaré dans un communiqué que sa «formule interne unique permet aux nations plus petites et plus avancées technologiquement de rivaliser avec des puissances plus grandes et moins développées, et des modificateurs spéciaux, sous forme de bonus et de pénalités, sont appliqués pour affiner davantage la liste, qui est établie chaque année.»

Ce classement ne fait pourtant pas consensus auprès des experts en matière de défense.

Lire aussi : Dans la poudrière du monde : Gaza, le Hamas et Israël

Un podium qui n’a pas bougé depuis 2011

Pour la 18ᵉ année consécutive, les États-Unis sont à la tête du monde non seulement en termes de puissance militaire, avec un PwrIdx de 0.0699, mais aussi en matière de progrès technologiques, dans les secteurs médical, aérospatial et informatique/télécommunications. Selon Global Firepower, la défense américaine dispose d’un arsenal technologique «impressionnant», qui est le résultat d’investissements colossaux.

En 2023, le Pentagone disposait d’un budget de 750 milliards de dollars, soit plus du triple de celui de la Chine, seconde dans le classement de la capacité budgétaire annuelle totale des dépenses de défense, soit 227 milliards de dollars. Pour l’année 2024, Global Firepower fait état d’un budget de la défense américaine estimée à plus de 830 milliards de dollars. Les États-Unis restent le principal allié de l’Ukraine et d’Israël, classé 17ᵉ armée la plus puissante au monde et qui mène depuis plus de 100 jours une guerre asymétrique à Gaza.

Malgré ses déboires militaires en Ukraine où son offensive est entrée dans sa deuxième année, la Russie maintient la deuxième position avec un PwrIdx de 0.0702. L’organisation reconnaît «les limites» de Moscou qui a vu des centaines de milliers de ses soldats tués ou blessés en Ukraine, mais rappelle ses importantes capacités militaires. Le pays est notamment doté de 4.100 avions militaires, agrémentés d’une flotte de navires conséquente, pour un budget global de la défense estimé à 109 milliards de dollars. C’est le troisième budget le plus conséquent pour l’année 2024.

Moscou est suivie de près par la Chine avec un PwrIdx de 0.0706. C’est, selon Global Firepower le probable «futur principal adversaire militaire des États-Unis». Classée première nation concernant la main-d’œuvre disponible et pour la force de sa flotte navale, la Chine monte en puissance. Les investissements militaires n’ont jamais été aussi élevés qu’en 2023. Les capacités terrestres et aériennes ont été consolidées. Reste à déterminer les desseins chinois dans plusieurs zones critiques, comme Taïwan. Les Occidentaux estiment que la petite île pourrait être une cible pour l’armée chinoise.

Lire aussi : Armement : New Delhi veut séduire le continent avec sa production «made in India»

Depuis 2006, l’Inde maintient sa quatrième position, avec un score de 0.1023. Le pays le plus peuplé du monde peut se targuer d’être la deuxième nation la plus pourvue en soldats potentiels. Près de la moitié de la population, soit 653 millions de personnes, peut être mobilisée en cas de conflit. Seule la Chine fait mieux. Même si la puissance militaire de l’Inde est remarquable, il existe un écart considérable entre son PwrIdx et celui des trois premiers pays. En cause, son budget de défense est estimé à 74 milliards de dollars.

La Corée du Sud s’est hissée à la cinquième position, dépassant le Royaume-Uni, qui occupait cette place en 2023. La France ne figure pas du tout dans le top dix cette année et se classe 11ᵉ, juste devant le Brésil, l’Indonésie et l’Iran.

En Afrique, l’Égypte domine, le Maroc stagne

L’Égypte reste la première puissance militaire africaine, bien qu’ayant accusé d’un recul dans sa position mondiale. Ce pays d’Afrique du Nord occupe le 15ᵉ rang à l’échelle mondiale avec un score de 0,2283. Le pays, s’il dispose de ressources humaines et matérielles qui le hissent au premier rang africain, reste à la traîne en matière de budget. Celui-ci, estimé à un peu moins de 10 milliards de dollars, est bien en deçà du montant alloué par la seconde armée la plus puissante en Afrique : l’Algérie.

Lire aussi : Sahel : le coup d’État au Niger sonne le glas de la sécurité

Le pays (26ᵉ à l’échelle mondiale) occupe, en effet, la deuxième position à l’échelle africaine devant l’Afrique du Sud (33ᵉ mondial), le Nigeria (39ᵉ), l’Éthiopie (49ᵉ) ou encore l’Angola (55ᵉ). Les forces armées algériennes comptent 425.000 militaires actifs, 135.000 réservistes, 1.632 chars, 605 avions militaires et 213 navires et bâtiments de guerre.

Les médias algériens expliquent que cette bonne performance de l’Armée nationale populaire (ANP) est le résultat de la politique de modernisation intensifiée au cours de ces dernières années par le haut commandement militaire, qui vise l’excellence dans tous les domaines. Outre renforcement des capacités opérationnelles de ses différentes forces, l’état-major algérien a axé sa stratégie de développement sur d’importants programmes de formation et d’entraînement dans des situations extrêmes.

Lire aussi : «Néo-mercenariat», ce phénomène qui gangrène le continent

Le Royaume, qui a pourtant consenti une augmentation de son budget militaire (estimé pour l’exercice 2024-2025 à plus 12 milliards de dollars), reste à la même position. Classé 61ᵉ à l’échelle mondiale, 7ᵉ sur le continent, le pays a connu une légère amélioration, sa précédente note étant de 1.0524, contre un score de 1.0081 cette année. Sur le volet “capital humain”, le Maroc occupe la 36ᵉ place grâce à une réserve de 17,33 millions de recrues. Un facteur fort apprécié par les analystes, précisément dans les conflits belliqueux de longue durée.

Un classement qui n’est pas du goût de certains internautes marocains amateurs de la chose militaire. Ceux-ci estiment que le listing n’est pas actualisé et ne reflète guère les vraies capacités du Maroc. Ils pointent du doigt à cet effet certaines «omissions» comme les dernières acquisitions de l’armée marocaine et surtout leur niveau technologique avancé.

Lire aussi : Sahara : regain des tensions après des incursions du Polisario

La puissance militaire est une question à multiples facettes, et des facteurs tels que les relations diplomatiques, les alliances et la dynamique régionale doivent également être pris en compte pour acquérir une compréhension globale du paysage militaire mondial. À mesure que le monde continue d’évoluer, les complexités de la force militaire et les facteurs qui la façonnent évoluent également.

Comment définit-on une puissance militaire mondiale ?

Une puissance militaire mondiale est définie comme étant un État dont la capacité militaire est significative et assez dissuasive également. Elle doit être en mesure d’influencer les relations internationales par l’utilisation ou la menace d’une force militaire. En effet, l’utilisation d’une telle puissance militaire est considérée comme ayant un impact sur la sécurité et la stabilité régionale ou mondiale.

Les critères utilisés pour déterminer quel pays est susceptible d’être une puissance militaire peuvent varier. Cependant, certains indicateurs sont couramment utilisés pour évaluer la puissance militaire d’un pays :

• Les dépenses militaires annuelles. Elles permettent de définir la capacité d’un État à financer et à maintenir une force militaire. Les pays qui consacrent une part importante de leur budget militaire national aux dépenses militaires sont souvent considérés comme ayant une puissance militaire plus élevée.

• La taille des forces armées/le nombre de soldats. En général, un des indicateurs utilisés pour définir si un pays peut être considéré comme une puissance militaire mondiale est la taille des forces armées, c’est-à-dire le nombre de soldats actifs et réservistes dans tous les départements militaires d’une nation : marine, armée de terre, armée de l’air, forces spéciales…

• Les avancées technologiques.

• La capacité de projection de force. C’est la capacité d’un État à projet sa force militaire dans un autre pays que le sien, comme les opérations de maintien de la paix ou les missions humanitaires.

• Le nombre d’ogives nucléaires.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 10 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

armées

ONU : l’UNRWA, cible d’une campagne israélienne

«Aujourd’hui, une campagne insidieuse visant à mettre fin aux opérations de l’UNRWA est en cours, avec de graves implications pour la paix e…
armées

20 avril 1889 : de l’ascension à la chute, qui était Adolf Hitler ?

L'ascension de Hitler   Né à Braunau am Inn, en Autriche-Hongrie (aujourd'hui Autriche), Adolf Hitler a vu le jour le 20 avril 1889. A…
armées

Iran Vs Israël : faut-il craindre une escalade ?

Un fait inédit s’est produit ce week-end dans la nuit du samedi à dimanche : la République islamique d’Iran a lancé une attaque contre l’Éta…
armées

4 avril 1968 : assassinat de Martin Luther King Jr.

Né à Atlanta, le 15 janvier 1929, Martin Luther King Jr. grandira dans une Amérique ségrégationniste. Les citoyens n’étaient pas tous traité…
armées

Rapport mondial sur le bonheur : les Marocains moins heureux qu’avant

À l'occasion de la journée mondiale du bonheur, célébrée hier, l’Organisation des Nations Unies a dévoilé son rapport annuel sur les pays le…
armées

La neutralité sur le Sahara : la droite espagnole défie Sanchez

À l'Assemblée nationale espagnole, l'opposition intensifie son offensive politique contre le premier ministre, Pedro Sanchez. Celle-ci cherc…
armées

Gaza : le Maroc achemine 40 tonnes d’aide humanitaire via le territoire israélien

Traditionnellement, les secours destinés à Gaza transitaient par l'Égypte ou étaient parachutés. Cette dernière méthode comporte des risques…
armées

Gaza : les pourparlers de trêve entre le Hamas et Israël continuent au Caire

Après cinq mois d'affrontements intenses entre le Hamas et Israël, la perspective d'une trêve dans la bande de Gaza à l'approche du Ramadan …

5 commentaires

  1. 1 Italie
    2 Russie
    3 usa
    4 Inde
    5 Japon
    6 Chine
    7 france
    8 Slovaquie
    9 Angleterre
    10 esbgne
    11 Hongrie
    12 pays bas
    13 Serbie
    14 Albanie
    15 Roumanie
    16 Slovénie
    17 Bosnie
    18 croate
    19 Syrie
    20 Nigeria
    21 indeze
    22 jordanien
    23 Algérie
    24 Égypte
    25 baharie
    26 Qatar
    27 Maroc
    28 monetegro
    29 bulerussie
    30 Bulgarie
    31 gerogie
    32 macédoine
    33 Andorre
    34 Moldavie
    35 kosovo
    36 Portugal
    37 ukrenie
    38 polonie
    39 armanie
    40 repece teqece
    41 kakistonie
    42 Sénégal
    43 cone te forene
    44 kameron
    45 Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire