Aller au contenu principal

La Banque centrale et le ministère de l’Économie et des Finances ont publié le premier rapport sur la stratégie nationale d’inclusion financière au Maroc. Ce dernier révèle que le Royaume a connu une forte croissance du marché financier en volume et en valeur. De fortes croissances ont été enregistrées depuis 2013 sur le nombre de comptes bancaires (+26%), d’épargne (+19%), de cartes bancaires (+32%) et le nombre de crédits aux particuliers (+15%). Cependant, l’insertion des toutes petites entreprises (TPE) dans le système bancaire reste très limitée.

Pour beaucoup de particuliers, de micro-entreprises, de TPE et d’entrepreneurs individuels, les banques sont encore perçues comme des institutions élitistes. Nombreux sont les prétextes pour rester exclu du système bancaire. Beaucoup d’efforts ont ét...

Malgré un contexte difficile et le poids de la fiscalité (37 % de taux d’impôt sur les sociétés + contribution sociale de solidarité), les banques ont bouclé un premier semestre plutôt solide. Cela est aussi valable pour les établissements cotés que ...

La difficulté d’accès aux services financiers explique le faible taux de bancarisation, mais n’est pas la seule raison. Le modèle de distribution classique basé sur l’agence n’est plus toujours le mieux adapté pour améliorer le nombre de personne dét...

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité inclusion financière