Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky accuse la Russie d'instaurer «une famine» pour humilier l’Otan

Temps de lecture : 3 minutes


Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky accuse la Russie d’instaurer « une famine » pour humilier l’OTAN

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Monde , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Volodymyr Zelensky s’est exprimé ce mercredi 29 juin devant les participants du sommet de l’OTAN qui se tient à Madrid. Le président ukrainien a ainsi accusé la Russie d’instrumentaliser la « famine » et « l’énergie » pour « humilier » les membres de l’OTAN. Il a également réclamé de l’artillerie moderne et un soutien financier pour faire face à l’invasion de son pays par les forces russes. «Kiev a besoin d’environ 5 milliards de dollars par mois pour assurer sa défense», a-t-il chiffré.

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a encore une fois affirmé le soutien de l’Alliance à l’Ukraine, « aussi longtemps qu’il faudra », lors de ce sommet. Les dirigeants de l’Alliance atlantique se sont engagés à « renforcer encore leur soutien politique et pratique » à l’Ukraine. Ils disent s’être mis d’accord avec Kiev sur un nouveau plan d’aide, qui doit en particulier « accélérer la livraison d’équipements militaires non létaux » et améliorer les défenses ukrainiennes contre les cyber-attaques.

Les États-Unis et leurs alliés ont gelé plus de 330 milliards de dollars d’avoirs russes depuis le début du conflit en Ukraine, a affirmé de son côté le Trésor américain. Dans le détail, 30 milliards de dollars d’avoirs détenus par des oligarques ou membres de l’élite russe ont été gelés, et quelque 300 milliards de la Banque centrale russe ont été « immobilisés« , précise la même source. Au moins cinq yachts de luxe et des propriétés immobilières appartenant ou contrôlées par des ressortissants russes faisant l’objet de sanctions ont également été saisis.

Par ailleurs, l’Ukraine a annoncé l’échange de 144 soldats, dont 95 « défenseurs d’Azovstal ». «Il s’agit du plus gros échange (avec Moscou) depuis le début de l’invasion russe», a déclaré sur Telegram la Direction principale du renseignement, rattachée au ministère de la Défense ukrainien. Elle n’a cependant pas donné plus de détails sur le lieu et la date de l’opération.

Dans la journée, le Royaume-Uni a pour sa part dévoilé une nouvelle liste de sanctions visant 13 nouvelles entités russes, dont une cousine de Vladimir Poutine, Anna Tsivileva, qui préside une compagnie minière.

Pour sa part, la Russie a fait savoir qu’elle n’était pas « intimidée » par l’annonce du président des États-Unis, Joe Biden, d’un renforcement prochain de la présence militaire américaine en Europe. «Ceux qui proposent de telles décisions ont l’illusion que la Russie pourra être intimidée, en quelque sorte contenue : ils n’y parviendront pas», a déclaré le vice ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.


Recommandé pour vous

Moscou promet de répliquer si l’UE suspend les visas pour ses citoyens

Temps de lecture : 4 minutes

Parmi les nouvelles sanctions envisagées à l’encontre de la Russie, en réponse à l’offens…

En France, des biscuits emblématiques suspectés de contenir de la salmonelle

Temps de lecture : 1 minute

Mikado, Granola, Petit-écolier, Oréo, Pépito, Pim’s… Autant de biscuits produits par l’industrie…