Temps de lecture : 6 minutes


Fête du Trône : retour sur le discours du Roi

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

Le roi Mohammed VI a adressé, le 30 juillet, un discours à la Nation à l’occasion du 23ᵉ anniversaire de son accession au Trône. Le Souverain s’est attardé sur de nombreux sujets, dont le Code de la famille et l’émancipation de la femme au Maroc, la généralisation de la protection sociale, la crise économique et les relations avec l’Algérie. Le point avec Driss Aissaoui, analyste politique.

Temps de lecture : 6 minutes

À l’occasion de la fête du Trône, le Souverain s’est adressé à la Nation. Attendu par les Marocains, ce discours intervient au moment où l’économie nationale et internationale font face à plusieurs problèmes.

Le Roi a entamé son allocution par les questions sociétales. Il a abordé le Code de la famille et l’émancipation de la femme, la consolidation des mécanismes de solidarité nationale, la généralisation de la couverture sociale et l’opérationnalisation du Registre social unifié (RSU). Le Souverain a conclu son discours par un appel aux Algériens pour rétablir les relations avec le Royaume. «Les frontières qui séparent le peuple marocain et le peuple algérien frère ne seront jamais des barrières empêchant leur interaction et leur entente», souligne-t-il.

 

Code de la famille et émancipation des femmes marocaines

Le Souverain a, tout d’abord, évoqué l’émancipation des femmes dans le respect de la religion, en appelant à l’opérationnalisation des institutions constitutionnelles concernées par les droits de la famille et de la femme. Il a rappelé que le Code de la famille et la Constitution de 2011 érigent le principe de parité et promettent l’égalité homme-femme en droits et en obligations. C’est, d’ailleurs, l’un des objectifs que l’État doit chercher à atteindre, explique-t-il.

Le Code «n’est spécifique ni aux hommes ni aux femmes», mais il est dédié à la famille entière. Le Monarque a précisé qu’il donne aux hommes et aux femmes leurs droits et il tient compte de l’intérêt des enfants.

Joint par la rédaction de LeBrief, Driss Aissaoui précise que «le Roi a parlé de la femme en tant qu’acteur, particulier et dynamique de la construction de la société. Le Code de la famille est une avancée extrêmement importante dans la vie des Marocaines et de tous les citoyens. Le Souverain l’a bien précisé que l’on ne parle pas de la femme pour la comparer à l’homme, mais comme étant l’origine de la famille». Il ajoute : «Des études ont été menées et confirment que les pays qui donnent de l’importance à la femme gagnent des points en termes de PIB». 

Lire aussi : Sahara : l’Algérie utilise sa dernière carte

Généralisation de la protection sociale et réforme du système sanitaire

Le Roi a souligné l’importance du chantier de la généralisation de la protection sociale, ainsi que celui de la refonte du système sanitaire. Il a indiqué que «dans le même contexte, nous avons entrepris la mise en œuvre du grand projet de généralisation de la protection sociale et de mise à niveau du système de santé (…). Ainsi, en moins d’une année, le nombre de travailleurs non salariés et l’effectif de leurs familles bénéficiant de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) ont franchi la barre des six millions d’adhérents». 

Par ailleurs, le Chef d’État a précisé qu’à la fin de 2023, le projet de généralisation graduelle des allocations familiales sera mis en œuvre. Ce projet solidaire d’intérêt national profitera à environ sept millions d’enfants, en particulier à ceux qui appartiennent à des familles pauvres ou en situation de précarité et à trois millions de ménages n’ayant pas d’enfants en âge de scolarité, éclaire-t-il.

L’intervenant a expliqué qu’«après tous ces bouleversements et ces crises, le Maroc a choisi de consacrer ses ressources à la généralisation de la couverture sociale et la couverture médicale. C’est un engagement ferme et personnel du Roi pour que tous les Marocains en bénéficient».

De plus, le roi Mohammed VI a réclamé l’opérationnalisation du RSU pour octroyer un soutien efficace aux citoyens.

Il s’agit d’un registre qui identifie la cartographie sociologique du Maroc, précise Driss Aissaoui. Selon l’expert, «Le RSU sert à distribuer les aides, de manière équitable, à toutes les catégories sociales».

Lire aussi : Discours royal : voici les grandes lignes

Crise économique et caisse de compensation

La crise économique au Maroc n’a épargné aucun secteur. Guerre en Ukraine, sécheresse, flambée des prix des produits alimentaires et non alimentaires… Tous ces facteurs ont affecté directement le pouvoir d’achat des citoyens. «En outre, la crise de la Covid-19 a eu des répercussions sur l’économie du pays. Nous avons surmonté cette conjoncture difficile par une gestion singulière», a affirmé le Souverain.

En 2022, le Roi a fait savoir que le budget alloué à la caisse de compensation a été doublé, excédant ainsi les 32 milliards de DH, (MMDH). Il souligne : «Parallèlement, Nous appelons à la consolidation des mécanismes de solidarité nationale, à la lutte déterminée et responsable contre les spéculations et la manipulation des prix». 

De plus, il a appelé à drainer plus d’investissements, à stimuler les exportations, à promouvoir le produit national et à encourager l’investissement des étrangers. «Nous engageons le gouvernement ainsi que les sphères politique et économique à offrir plus de facilités aux investissements étrangers qui, en cette conjoncture internationale, choisissent notre pays, en éliminant tout obstacle qu’ils peuvent rencontrer». 

«Le Roi a dit qu’au Maroc, il y a ceux qui parlent et ceux qui agissent. Il y a ceux qui travaillent pour leur intérêt personnel et ceux qui travaillent pour l’intérêt public. Il a, donc, appelé le gouvernement à se réveiller pour que les gens puissent construire des choses importantes pour eux mêmes et pour le pays», souligne Driss Aissaoui.

 

Main tendue à l’Algérie une nouvelle fois

Encore une fois, le Monarque a plaidé pour un Maroc et une Algérie travaillant ensemble pour rétablir leurs relations. Cette fois-ci, le roi Mohammed VI s’est adressé à la présidence algérienne, en plus des citoyens algériens. «Nous aspirons à œuvrer avec la présidence algérienne pour que le Maroc et l’Algérie puissent travailler, main dans la main, à l’établissement de relations normales entre deux peuples frères, unis par l’Histoire, les attaches humaines et la communauté de destin».

Selon notre intervenant, «le Roi a lancé un appel à la population algérienne, mais aussi aux politiques algériens. Il a appelé les Algériens à ne pas se ruer vers les campagnes de dénigrements et les fake news montés contre le Maroc, car le Royaume ne sera jamais l’ennemi de l’Algérie». 


Recommandé pour vous

Bilan de la majorité : un satisfecit qui soulève des questions

Temps de lecture : 6 minutes

Le président du Rassemblement national des indépendants (RNI), Aziz Akhannouch, le secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM),…

Maroc : HRW dénonce les «techniques de répression» envers les dissidents

Temps de lecture : 6 minutes

L’Organisation non gouvernementale internationale (ONG) Human Rights Watch (HWR) a publié, jeudi 28 juillet, un nouveau rapport sur la situatio…

Clôture de la 2e session du Parlement : quid du bilan législatif ?

Temps de lecture : 5 minutes

La Chambre des représentants et celle des conseillers ont clôturé, mardi 26 juillet, la deuxième session de l’année législative 2021/2022. Les …

Diplomatie : la coopération Maroc-Israël se consolide de plus en plus

Temps de lecture : 4 minutes

Les domaines de coopération entre le Maroc et Israël concernent plusieurs secteurs, notamment le militaire et la sécurité, l’économie et l’indu…

Chambre des conseillers : évaluation de l’impact des politiques publiques d’insertion des jeunes

Temps de lecture : 6 minutes

La Chambre des conseillers a tenu, mardi 19 juillet, une séance plénière consacrée à l’examen et à l’évaluation de l’impact des politiques publ…

Maroc-Israël : retour sur la visite du chef d’État-Major israélien

Temps de lecture : 4 minutes

Le chef d’État-Major israélien, Aviv Kohavi, est en visite de trois jours au Maroc. Le lieutenant-général est accompagné par le commandant resp…

Maroc-Israël : renforcement de la coopération militaire

Temps de lecture : 4 minutes

En visite de trois jours, le chef d’État-Major et commandant en chef de l’armée israélienne, le lieutenant-général Aviv Kochavi s’est rendu, ce…

Secteur de la santé : vers une réforme en profondeur

Temps de lecture : 6 minutes

Lors du Conseil des ministres tenu, mercredi 13 juillet, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khaled Aït Taleb, a présenté deva…

Conseil des ministres : les réformes du système de santé sont une priorité

Temps de lecture : 7 minutes

Le roi Mohammed VI a présidé le 13 juillet un Conseil de ministres, durant lequel plusieurs projets de décrets et de loi-cadre ont été adoptés.…

Sahara : l’émissaire de l’ONU Staffan de Mistura en visite au Maroc

Temps de lecture : 3 minutes

Staffan de Mistura, envoyé personnel du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) pour le Sahara, est actuellement en visite…

Aziz Akhannouch : faire face à la crise du système éducatif est prioritaire

Temps de lecture : 3 minutes

Lors de son intervention, mardi 5 juillet, à la plénière mensuelle de la Chambre des conseillers, consacrée à la réforme de l’enseignemen…

OMC : des mesures révolutionnaires

Temps de lecture : 4 minutes

La conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a tenu toutes ses promesses. Cette douzième édition peut se résumer en…