Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Économie / Dernières précipitations : un boost pour la campagne agricole

Dernières précipitations : un boost pour la campagne agricole

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Les récentes précipitations survenues dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima s’avèrent bénéfiques pour les récoltes de saison. En effet, son communiqué, la direction régionale de l’agriculture révèle que ces averses, culminant à 335 mm à la mi-mars et dépassant les 457 mm à Tanger, favorisent la campagne agricole en cours. Elles boostent notamment la santé des céréales, des légumineuses, des cultures sucrières et maraîchères d’automne et d’hiver.

Lire aussi : Rabat-Salé-Kénitra : les dernières précipitations ravivent l’espoir agricole de la région

Par ailleurs, ces conditions climatiques ont également permis un ensemencement optimal des céréales. Ce qui a pour finalité d’améliorer leur état tout en stimulant la croissance des arbres fruitiers. La qualité des fruits et le couvert végétal des zones pastorales s’en trouvent rehaussés, augmentant par la même occasion les réserves fourragères.

De surcroît, les précipitations de février et mars ont enrichi les nappes phréatiques et les réservoirs des barrages. Le taux de remplissage de ces derniers a nettement progressé. À titre d’exemple, le barrage Oued El Makhazine affiche 69,70% de sa capacité au 18 mars. C’est une nette amélioration par rapport aux niveaux antérieurs.

Impulsion Agricole et Soutien Institutionnel

D’autre part, l’impact des pluies est aussi palpable dans l’agriculture céréalière, avec plus de 304.000 hectares ensemencés. Des surfaces dédiées aux légumineuses, aux cultures fourragères et sucrières s’ajoutent aux terres céréalières. Malgré un déficit en eau, la culture de légumes d’hiver s’étend sur plus de 38.040 hectares. Celle-ci surpasse d’ailleurs les attentes avec notamment la plantation de pommes de terre, de tomates et d’oignons.

En outre, la culture des fruits rouges n’est pas en reste, bénéficiant d’une superficie de plus de 6.780 hectares. La production de fraises, framboises et myrtilles témoigne de cet engouement.

Lire aussi : Malgré les précipitations, la sécheresse guette toujours le Maroc

Afin de soutenir cette dynamique, les services régionaux du ministère de l’Agriculture ont mis en place des initiatives pour fournir aux agriculteurs des intrants de qualité, comme les semences sélectionnées, tout en subventionnant les engrais azotés et en distribuant de l’orge et des aliments composés aux éleveurs. Cette stratégie s’inscrit dans une démarche visant à pallier les retards pluviométriques de l’année précédente et à préparer efficacement la saison agricole 2024.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

Dernières précipitations

La région Dakhla-Oued Eddahab fait sa promo à Madrid

Madrid accueille depuis mardi le forum économique de haut niveau dédié aux opportunités d’affaires dans la région Dakhla-Oued Eddahab, avec …
Dernières précipitations

Le Maroc leader de l’export de poivrons vers l’Espagne

Selon les données de Hortoinfo, en 2023, le Maroc a consolidé sa position en tant qu'exportateur majeur de poivrons vers l'Espagne, avec des…
Dernières précipitations

Carburants : les prix sont à la hausse

Les automobilistes font face à une augmentation des prix des carburants à la pompe, une tendance observée chez la plupart des distributeurs …
Dernières précipitations

Maroc-Monaco : un mémorandum d’entente pour la coopération économique

Un nouvel accord entre le Maroc et la principauté de Monaco ouvre des perspectives prometteuses pour une coopération économique et commercia…
Dernières précipitations

Classement Mena de Forbes : les banques marocaines se démarquent

Le magazine Forbes Middle East a mis en lumière le dynamisme du secteur bancaire marocain en incluant trois de ses institutions dans son der…
Dernières précipitations

Climat : quels risques sur le secteur bancaire marocain ?

Bank Al-Maghrib (BAM) et la Banque Mondiale (BM) ont récemment divulgué les résultats d'une étude pionnière sur les risques climatiques dans…
Dernières précipitations

Affaires : des entreprises marocaines et belges en conclave à Casablanca

Une rencontre économique entre le Maroc et la Belgique s'est déroulée à Casablanca, avec la participation du Chef de gouvernement Aziz Akhan…
Dernières précipitations

Le FMI prévoit une croissance de 3,1% pour le Maroc

Selon les prévisions du Fonds monétaire international (FMI) divulguées lors de ses réunions de printemps à Washington en partenariat avec la…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire