CAN féminine : retour sur la qualification historique des Lionnes de l’Atlas

Temps de lecture : 5 minutes


CAN féminine : retour sur la qualification historique des Lionnes de l’Atlas

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Sport , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Une grande première pour les Marocaines. Lundi 18 juillet, les Lionnes de l’Atlas ont arraché une qualification historique pour la finale de la Coupe d’Afrique des Nations féminine (Maroc-2022), en éliminant les Nigérianes, 11 fois championnes d’Afrique en titre. Un exploit qui mérite largement d’être salué. Retour sur une soirée riche en émotions.

Temps de lecture : 5 minutes

La soirée du 18 juillet restera à jamais gravée dans la mémoire des Marocains. Ce lundi, la sélection nationale féminine s’est qualifiée pour la finale de la CAN pour la première fois de son histoire. Les Marocaines ont fait chuter les Nigérianes, considérées comme les grandes favorites du tournoi. Les joueuses de Reynald Pedros se sont imposées aux tirs au but (1-1, 5-4 tab), dans un Complexe Moulay Abdellah plein à craquer et sous les yeux de Fouzi Lekjaa et le patron de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe.

Au bout du suspens

Ce précieux sésame, les Lionnes l’ont acquis au courage et avec énormément de caractère. Mais tout n’a pas été facile. Dès les premières minutes, les Nigérianes ont imposé un rythme élevé avec quelques tentatives échouées. Pour leur part, les Marocaines ont plutôt bien résisté et ont obtenu le match nul (0-0) à la mi-temps.

Après la pause, la milieu de terrain, Halimatu Ayinde, a été exclue pour une semelle sur l’attaquante marocaine de Tottenham Rosella Ayane (48ᵉ). Alors diminué à 10, le Nigeria a pu ouvrir le score grâce à un but contre son camp de Yassin Mrabet (62ᵉ), qui a contré involontairement un dégagement.

Quatre minutes plus tard, Sanaa Mssoudy égalise. Libérées, les Marocaines ont maitrisé le reste de la rencontre, mais sans parvenir à doubler la mise.

Entre-temps, précisément à la 71ᵉ, c’est l’ailière Rasheedat Ajibade qui a, à son tour, été renvoyée au vestiaire pour une semelle, cette fois sur la défenseure Zineb Redouani, et ce, après un nouveau recours à la VAR.

À 9 contre 11 en prolongation, le Nigeria a fait face à une pression asphyxiante du Maroc qui poussait fort pour tenter d’arracher la victoire avant la séance des penalties, mais les attaquantes marocaines ont manqué de finition et de précision.

Tout s’est donc joué finalement aux tirs au but. Un arrêt de la gardienne de l’AS FAR, Khadija Errmichi, face à Onumonu a envoyé les Lionnes de l’Atlas en finale.

Lire aussi : « Lionnes de l’Atlas : écoutez les rugir », un documentaire dédié à la sélection féminine

 

Record d’affluence

Le football féminin surfe actuellement sur une belle vague. De plus en plus populaire, la discipline multiplie les records. Un succès qui s’explique notamment par l’exploit de la sélection marocaine, déjà qualifiée pour le Mondial 2023, ainsi que par la visibilité médiatique. Sans oublier la stratégie adoptée par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) pour le développement de la discipline.

Ce lundi, 45.562 spectateurs étaient dans les tribunes du Complexe sportif Moulay Abdallah de Rabat pour suivre cette demi-finale. C’est la première fois qu’un tel nombre de personnes est enregistré pour un match de football féminin en Afrique.

D’ailleurs, tous les matchs de nos Lionnes sont marqués par une forte présence du public. Un exemple de l’engouement que suscitent actuellement les matchs entre équipes féminines. Bien sûr, toutes les rencontres de cette CAN n’attirent pas autant de monde. N’empêche, ce nouveau vent qui souffle sur le football féminin pourrait être le début d’une nouvelle ère.

Par ailleurs, le patron de la CAF, Patrice Motsepe, n’a pas manqué de saluer l’excellente organisation de cette CAN par le Maroc. «J’ai visité quatre pays dans les trois derniers jours et me voilà ici pour assister aux derniers matchs de ce que je considère comme étant la meilleure Coupe d’Afrique des Nations féminine de l’histoire du football continental», a-t-il lancé. Et d’ajouter : «Nous pouvons être fiers de cet excellent tournoi organisé par le Maroc. Ça nous rend fiers et ça démontre au monde entier que nous possédons des infrastructures aux meilleures normes internationales en Afrique».

Lire aussi : CAN féminine au Maroc : la dotation augmentée de 150% 

 

Deuxième finale consécutive pour les Banyana Banyana

Alors que les connaisseurs du football féminin prévoyaient des retrouvailles entre le Nigeria et l’Afrique du Sud, c’est finalement le Maroc qui défiera les Banyana Banyana.

Plus tôt dans la soirée de lundi, les Sud-africaines ont remporté leur match contre la Zambie (1-0). Il a fallu attendre le temps additionnel (94ᵉ) pour voir Linda Motlhalo libérer les siennes sur un penalty. En 2018, elles s’étaient inclinées en finale face aux Nigérianes, aux tirs au but. Cette année, elles espèrent pouvoir rêver du sacre final, tout comme les Lionnes de l’Atlas.

Le choc Maroc-Afrique du Sud est prévu samedi prochain à Rabat, à 21h. La veille, le Nigeria et la Zambie s’affronteront pour un duel de classement.


Recommandé pour vous

Lions de l’Atlas : une première liste élargie, Ziyech et Belhanda de retour

Temps de lecture : 6 minutes

La sélection nationale reprend ses droits dans quelques jours. Un dernier test pour les Lions d…

Walid Regragui, l’homme de la situation en route vers le Qatar

Temps de lecture : 6 minutes

La nomination de Walid Regragui à la tête des Lions de l’Atlas n’est pas une surprise. Celui qu…

FRMF-Vahid Halilhodzic : un divorce attendu et inévitable

Temps de lecture : 6 minutes

C’est une annonce qui n’a rien d’une surprise. Vahid Halilhodzic se savait en danger depuis que…

FRMF : les conclusions de la première réunion du nouveau comité directeur

Temps de lecture : 5 minutes

Présidé par Fouzi Lekjaa, le comité directeur de la FRMF, composé de Hamza El Hajoui et Mohamme…

Ce qu’il faut retenir de la CAN féminine 2022

Temps de lecture : 6 minutes

Tout avait pourtant parfaitement commencé, presque comme dans un rêve. Cinq matchs, cinq victoi…

Économie du sport : état des lieux et perspectives d’évolution

Temps de lecture : 5 minutes

Au Maroc, l’importance économique du sport est sous-estimée. C’est ce qui ressort de la présent…

Botola : le bilan de la saison 2021/2022

Temps de lecture : 5 minutes

La Botola est (presque) finie ! Même si un match reste à jouer, les places d’honneur sont attri…

Wydad : retour sur une saison de folie

Temps de lecture : 4 minutes

Et de 22 ! En partageant les points face au Mouloudia d’Oujda (MCO) mercredi soir (2-2), le Wyd…

Raja : les grands chantiers qui attendent Aziz El Badraoui

Temps de lecture : 4 minutes

Un nouveau président, voilà ce qu’il manquait à ce Raja en crise depuis plusieurs années, pour …

Raja-Wydad : le face à face décisif

Temps de lecture : 4 minutes

Le leader contre le dauphin. Les deux rivaux casablancais se retrouvent à « Donor », ce jeudi s…

Retour sur la folle soirée du Wydad, champion d’Afrique pour la 3e fois de son histoire

Temps de lecture : 5 minutes

La finale de la Ligue des Champions (LDC) africaine 2021-2022 opposait deux géants nord-africai…

Ligue des champions CAF : Wydad-Al Ahly, un remake de la finale 2017

Temps de lecture : 7 minutes

C’est une rencontre de haut niveau qui aura lieu ce soir à 20h, entre le Wydad et les Égyptiens…