Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Économie / Tunisie : l’UGTT dénonce le « chantage » du FMI

Tunisie : l’UGTT dénonce le « chantage » du FMI

Temps de lecture : 2 minutes


Temps de lecture : 2 minutes

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a fustigé ce jeudi le Fonds monétaire international (FMI). Le principal syndicat tunisien accuse le FMI de le forcer à soutenir les réformes proposées par le gouvernement pour accorder un nouveau prêt au pays.

C’est le secrétaire général adjoint de l’UGTT, Samir Cheffi, qui a dénoncé le « chantage » de l’organisation monétaire, alors que le du secteur public observait une grève nationale à l’appel du syndicat.

La Tunisie, qui souffre d’une grave crise économique exacerbée par la pandémie et une impasse politique persistante, s’est tournée vers l’institution basée à Washington pour obtenir un prêt de 4 milliards de dollars. Mais le FMI a exigé la mise en place d’une série de réformes.

En réponses, le gouvernement du président Kaïs Saïed a soumis un ensemble de propositions, dont la privatisation de certaines entreprises publiques et la suppression de certaines subventions. Des réformes que l’UGTT a vivement rejetées.

«Parmi ses conditions, le FMI a exigé que l’UGTT approuve le programme de réformes du gouvernement. C’est la première fois de son histoire que le FMI impose l’engagement d’un syndicat (…) Nous sommes maintenant certains que l’UGTT n’est pas seulement visée en Tunisie, mais aussi au niveau international, par cette organisation. Nous refusons ces prétendues réformes qu’ils veulent imposer au peuple tunisien. Le FMI ne gouvernera pas la Tunisie», a martelé Cheffi devant le bureau du syndicat dans la ville de Sfax.

Notons que ce jeudi, la plupart des travailleurs du secteur public du pays ont observé la grève initiée par l’UGTT. Selon la centrale syndicale, cette protestation a été un succès, enregistrant un taux de participation de 96,22%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


Le Mali fait face à une pénurie de kérosène

Le Mali fait face à une pénurie de kérosène

Le Mali fait actuellement face à une pénurie de kérosène à l’aéroport inter…

Mali : après trois mois de suspension, la politique peut reprendre

Mali : après trois mois de suspension, la politique peut reprendre

Les autorités de la transition au Mali ont annoncé la reprise des activités…

Liquéfaction de gaz naturel : plusieurs pays africains dans le top 10 mondial

Liquéfaction de gaz naturel : plusieurs pays africains dans le top 10 mondial

L’union internationale du gaz (IGU) a indiqué dans son rapport que trois pa…

Aéroports tunisiens : 4,2 millions de passagers au 1er semestre 2024

Aéroports tunisiens : 4,2 millions de passagers au premier semestre 2024

L’Office de l'aviation civile et des aéroports de Tunisie (OACA) a annoncé …

Angola : croissance prévue à 3,4% en 2024 (Fitch Solutions)

Angola : croissance prévue à 3,4% en 2024 (Fitch Solutions)

Fitch Solutions a revu à la hausse ses prévisions de croissance économique …

Amadagana & Partners : un acteur clé du secteur juridique des affaires au Cameroun

Amadagana & Partners : un acteur clé du secteur juridique des affaires au Cameroun

Depuis sa création en 2019 par Lynda Amadagana, le cabinet Amadagana & …