Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Économie / Hausse des taux d’intérêt : la triple menace pour les pays en développement

Hausse des taux d’intérêt : la triple menace pour les pays en développement

Temps de lecture : 3 minutes


Temps de lecture : 3 minutes

Pour contrer l’inflation, les banques centrales sont passées à l’action et avec force, quitte à saper la croissance. Le ralentissement de l’activité économique mondiale va affecter toutes les régions avec des répercussions plus marquées dans les pays en développement, notamment en Afrique. Par ailleurs, l’accélération des resserrements monétaires fait craindre une nouvelle crise de la dette et accélère les sorties de capitaux de certains pays.

Temps de lecture : 3 minutes

Dix ans après le fameux « whatever it takes » de Mario Draghi, à l’époque président de la BCE, pour sauver l’euro et lutter contre la désinflation, les banques centrales adoptent aujourd’hui presque la même posture. Pour contrer l’inflation, elles sont passées à l’action et avec force, quitte à saper la croissance.

Lire aussi : Politique monétaire : l’équilibre subtil

 

Des prévisions de croissance à la baisse

Les dernières prévisions laissent entrevoir un ralentissement plus prononcé de l’activité économique mondiale en 2022 et davantage en 2023. L’OCDE et la CNUCED tablent sur une hausse de la production mondiale de 2,2% en 2023. « Il est de tradition qu’un taux de croissance mondiale de 2,5 % soit considéré comme une récession de croissance« , explique Richard Kozul-Wright, directeur, Division de la mondialisation et des stratégies de développement CNUCED. Le ralentissement de l’activité économique mondiale va affecter toutes les régions avec des répercussions plus marquées dans les pays en développement, notamment en Afrique. Au-delà de freiner la croissance, l’accélération des resserrements monétaires fait craindre une nouvelle crise de la dette.

Lire aussi : Inflation : l’été n’apporte guère de répit aux banquiers centraux

 

Une crise de la dette à venir ?

La multiplication des chocs (pandémie, guerre en Ukraine…) a poussé de nombreux États à emprunter massivement pour soutenir leur économie. Aujourd’hui, beaucoup se retrouvent face à un risque de tension sur leur dette sous l’effet de l’inflation et de la hausse des taux d’intérêt. Le dollar fort alourdit par ailleurs le service de la dette. Dans une récente déclaration, David Malpass, président du groupe de la Banque mondiale se dit inquiet du niveau d’endettement de certains pays. « Nous faisons actuellement face à ce que je pense être une cinquième vague de crise de la dette » a-t-il prévenu, invitant les bailleurs de fonds et les emprunteurs à faire preuve de plus de transparence sur les niveaux d’endettement. Par ailleurs, la remontée des taux d’intérêt accélère les sorties de capitaux des pays en développement. « Les pays en développement ont également besoin de voir plus de capitaux être investis chez eux« , exhorte David Malpass.

Selon la CNUCED, les flux nets de capitaux vers les pays en développement sont devenus négatifs et quelque 90 pays en développement ont vu leur monnaie s’affaiblir par rapport au dollar cette année. Selon les estimations, ces Etats ont déjà dépensé 379 milliards de dollars de réserves pour défendre leur monnaie cette année.

Lire aussi : «Nous avons une stratégie africaine solide» : Hervé Hélias, PDG du groupe Mazars

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


Nigeria : la justice condamne le gouvernement à divulguer son accord avec X

Nigeria : la justice condamne le gouvernement à divulguer son accord avec le réseau social X

Le juge Nnamdi Dimgba de la Haute cour fédérale de Lagos a ordonné à l’anci…

Rwanda : à plus de 99%, Paul Kagame est reconduit pour un quatrième mandat

Rwanda : avec plus de 99%, Paul Kagame est reconduit pour un quatrième mandat

Le résultat était attendu, il est désormais officiel : le président rwandai…

Le Burkina Faso criminalise les actes homosexuels

Le Burkina Faso criminalise les actes homosexuels

Les autorités de la transition burkinabés ont adopté un projet de loi qui p…

Nigeria : la corruption des fonctionnaires a baissé en 2023 (enquête)

Nigeria : la corruption des fonctionnaires a baissé en 2023 (Enquête)

Le Bureau national des statistiques du Nigéria a révélé à travers une enquê…

Elections générales au Rwanda : Paul Kagamé partit pour rester au pouvoir

Elections générales au Rwanda : Paul Kagame parti pour rester

Les Rwandais sont appelés aux urnes pour élire leur président de la Républi…

confédérantion états sahel

Coup de folie

Les juntes militaires du Niger, du Mali et du Burkina Faso ont confirmé ave…