Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Égypte : d’importantes réformes fiscales et structurelles doivent être réalisées (FMI)

Égypte : d’importantes réformes fiscales et structurelles doivent être réalisées (FMI)

Temps de lecture : 2 minutes


Temps de lecture : 2 minutes

Le Fonds monétaire international (FMI) estime que l’Égypte doit réaliser des «progrès décisifs» en matière de réformes fiscales et structurelles. Cette déclaration intervient alors que Le Caire cherche à obtenir un nouveau soutien du Fonds.

Après réévaluation d’un accord de 5,2 milliards de dollars conclu avec l’Égypte en 2020, le Conseil d’administration du FMI a souligné «la vulnérabilité persistante de l’Égypte en raison d’une dette publique élevée et de besoins de financement importants».

«Des progrès décisifs en termes de réformes fiscales et structurelles sont nécessaires pour stimuler la compétitivité de l’économie égyptienne, améliorer sa gouvernance et renforcer sa résistance aux crises», a indiqué le Conseil d’administration dans un communiqué.

Selon le FMI, ces réformes doivent également favoriser le développement du secteur privé et réduire le rôle de l’État. Il explique que la révision de son Conseil d’administration contribuera à la progression des «discussions en cours sur l’engagement futur du Fonds envers l’Égypte».

Notons qu’au début de ce mois de juillet, le FMI a annoncé qu’il poursuit ses discussions avec Le Caire en vue de convenir d’un mécanisme de financement élargi qui soutiendrait les politiques et les réformes économiques du pays. L’instance internationale a aussi précisé que l’Égypte l’a sollicité pour un nouveau crédit en mars dernier, pour amortir la pression financière en raison des retombées économiques de la guerre en Ukraine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


Sécurité maritime: les côtes somaliennes restent un danger pour les navires

Sécurité maritime : les côtes somaliennes restent un danger pour les navires

Le Bureau maritime international (BIM), a révélé dans son rapport que les a…

Le Mali fait face à une pénurie de kérosène

Le Mali fait face à une pénurie de kérosène

Le Mali fait actuellement face à une pénurie de kérosène à l’aéroport inter…

Mali : après trois mois de suspension, la politique peut reprendre

Mali : après trois mois de suspension, la politique peut reprendre

Les autorités de la transition au Mali ont annoncé la reprise des activités…

Liquéfaction de gaz naturel : plusieurs pays africains dans le top 10 mondial

Liquéfaction de gaz naturel : plusieurs pays africains dans le top 10 mondial

L’union internationale du gaz (IGU) a indiqué dans son rapport que trois pa…

Aéroports tunisiens : 4,2 millions de passagers au 1er semestre 2024

Aéroports tunisiens : 4,2 millions de passagers au premier semestre 2024

L’Office de l'aviation civile et des aéroports de Tunisie (OACA) a annoncé …

Angola : croissance prévue à 3,4% en 2024 (Fitch Solutions)

Angola : croissance prévue à 3,4% en 2024 (Fitch Solutions)

Fitch Solutions a revu à la hausse ses prévisions de croissance économique …