Aller au contenu principal

30 à 50% d'étudiants africains en moins dans les universités en France

Par H.L.B, Publié le 10/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Cette année, le nombre de candidatures des étudiants africains dans les universités françaises a bien diminué. Le président du comité de communication de la Conférence des présidents d’université (CPU), François Germinet, estime la baisse générale des demandes d’étudiants africains « de l’ordre de 30 % à 50 % ». « C’est ce qui ressort des remontées de terrain de la part des présidents d’université à l’échelle nationale », explique-t-il. A l’université de Cergy-Pontoise, dont il est le président, une diminution d’environ 30 % des candidatures africaines a été enregistrée.

 

En effet pour la rentrée 2019, un étudiant non originaire de l’Union européenne (UE) est obligé de verser 2 770 euros pour une année de licence à l’université, au lieu de 270 euros. Pour un master, il devra débourser 3 770 euros, contre 243 euros auparavant. Cette augmentation plus de dix fois supérieure aux tarifs consentis par un Européen, décourage les jeunes africains à poursuivre leurs études en France.

 

La réforme annoncée le 19 novembre dernier par le Premier ministre, Édouard Philippe est à l'origine de ce changement drastique. Cette « stratégie d’attractivité », baptisée « Bienvenue en France »,vise à porter de 343 000 à 500 000 le nombre d’étudiants étrangers à l’horizon 2027. Pour ce faire, le gouvernement compte simplifier la politique des visas, mais aussi augmenter significativement les droits d’inscription universitaires pour les étudiants extra-européens. Les montants des bourses seront toutefois triplés, et ce, afin "d'introduire davantage d’équité au sein des universités françaises", ajoute le ministre.


  • Partagez

Smart Remote Office : la nouvelle offre du Four Seasons Hotel Casablanca

Ce mardi 29 septembre, le Four Seasons Hotel Casablanca a publié un communiqué annonçant le lancement d’un nouveau concept qu’il a baptisé Smart Remote Office. Cette offre comprend un «accès à une Cha...

Le Maroc en manque de médecins

Offre médicale insuffisante, mauvaise répartition des ressources humaines, vieillissement de la pop...

Soutien aux artistes : grosse polémique autour des bénéficiaires

Comme chaque année, le ministère de la Culture attribue une subvention aux artistes afin de les acc...

Le meurtre de la petite Naima lié aux rituels de sorcellerie

Dans son édition de ce jeudi 1er octobre, le quotidien arabophone Assabah rapporte qu’un suspect a été arrêté à Aguelmous, ville est située à 32 km de Khénifra, dans le cadre de l’affaire du meurtre d...

Stop à la pédophilie !

C'est une nouvelle dynamique qui tombe à point nommé après les récentes violences à l'égard des enfants qui ont secoué le Maroc, en particulier les abus sexuels. L'Observatoire national des droits de ...

Le Maroc co-organise un événement sur le rôle de la jeunesse dans l’action climat

Ce mardi 29 septembre, à la veille du premier Sommet des Nations-Unies sur la biodiversité, prévu mercredi à New York, la mission permanente du Maroc auprès des Nations Unies (ONU) à New York a co-org...