Aller au contenu principal

HCP : la crise sanitaire a fragilisé davantage les femmes que les hommes

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a rendu public un rapport sur l’impact du coronavirus sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages. Il en ressort que les ménages dirigés par des femmes ont eu plus de difficultés pour bénéficier des services de santé pendant le confinement sanitaire que les ménages dirigés par des hommes. D’un autre côté, les femmes sont plus inquiètes dans les cas d’apparition d’une nouvelle vague de contamination à la Covid-19 que les hommes (36,8% contre 31,4%). Tour d’horizon des différentes conclusions de ce rapport.

Par Mohamed Laabi, Publié le 25/02/2021 à 12:25, mis à jour le 25/02/2021 à 14:27          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Siège du Haut-Commissariat au plan © DR

En partenariat avec ONU femmes, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a dévoilé le rapport d’analyse genre de l’impact du coronavirus sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages. Ce rapport traite de plusieurs aspects tels que les indicateurs de santé dans le contexte du confinement, les revenus et contraintes financières durant cette période et les conditions générales de vie des ménages, etc.

L’une des premières conclusions faites dans ce rapport est que les ménages dirigés par des femmes rencontrent plus de difficultés pour bénéficier des services de santé pendant le confinement sanitaire que les ménages dirigés par des hommes. Ainsi, l’écart d’accès aux soins de santé reproductive, entre ces ménages, est encore plus significatif lorsqu’ils résident en milieu rural : (17% pour les chefs de ménages femmes contre 63% pour les chefs de ménage hommes).

HCP

Le HCP indique que le manque de ressources financières est l’une des raisons de privation des soins de santé pendant le confinement sanitaire et que la présence de femmes actives occupées au sein du ménage augmente les chances d’accès aux services de santé. La principale raison évoquée par les ménages qui n’ont pas eu accès aux services de santé est la peur de la contamination au coronavirus. On retrouve ensuite l’indisponibilité des moyens de transport, l’éloignement du lieu des soins... etc.

 

Tensions dans les ménages

Les statistiques révèlent aussi que 18,7% de la population a souffert de la promiscuité pendant le confinement (situation qui oblige les personnes à vivre côte à côte et à se mêler malgré elles). Ainsi, 21% de femmes contre 16,4% d’hommes affirment avoir souvent souffert de la promiscuité. L’analyse économétrique a permis de confirmer qu’être un chef de ménage femme accroît la possibilité de déclarer subir des conséquences psychologiques ou encore subir des conflits inhérents à la promiscuité.

Nul doute que les difficultés sévères pour honorer ses engagements financiers accroissent le risque d’inquiétude et de vivre des conflits. Par ailleurs, le fait d’avoir des conflits au sein du ménage accroît la propension à subir des conséquences psychologiques. 

 

Covid-19 : les femmes plus inquiètes que les hommes

Le second volet de l’enquête révèle que les femmes déclarent être «très inquiètes» en cas d’apparition d’une nouvelle vague par rapport aux hommes (36,8% contre 31,4%). Le HCP précise que «cette remarque confirme l’analyse des données du premier passage qui révèlent que les femmes subissaient plus de pression pendant le confinement, comparées aux hommes».

Il faut dire que la crise sanitaire a négativement impacté la situation financière de nombreux ménages, notamment ceux dirigés par une femme. La conciliation entre les tâches ménagères et l’activité professionnelle a été plus difficile pour les femmes en raison de la charge accrue des responsabilités au sein du foyer, sans oublier la situation vulnérable des femmes sur le marché du travail. 

Un ensemble de critères qui ont détérioré la situation financière de la femme. Cette dernière retrouve petit à petit son rythme de vie «normal» suite à la reprise progressive de l’activité économique. 

Échanges extérieurs : les principaux partenaires commerciaux du Maroc

Dans son dernier rapport annuel portant sur les échanges commerciaux du Maroc en 2020, l’Office des changes a indiqué que les transactions commerciales du pays avec le reste du monde ont enregistré un...

La reprise s’annonce bonne, mais reste menacée par la Covid-19

Au cours du deuxième trimestre 2021, le contexte international aurait été marqué par la poursuite d...

IPE : le CESE préconise une réforme «systémique progressive»

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a récemment publié une étude sur le système...

HCP : les perspectives économiques sont bonnes

Dans son budget économique exploratoire de 2022, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) présente une ré...

Africa Motors : lancement officiel du Camion de la marque Foton au Maroc

Ce jeudi 15 juillet, lors d'une conférence de presse, Africa Motors, filiale du groupe automobile Auto Hall, a annoncé le lancement officiel du camion de la marque Foton baptisé Foton TM au Maroc. Cec...

Réforme fiscale : les conseillers adoptent le projet de loi-cadre n°19-69

Le projet de loi-cadre n°19-69 portant sur la réforme fiscale a été adopté ce mardi 13 juillet en séance plénière par la Chambre des conseillers. L’objectif de ce nouveau texte de loi est de détermine...