Aller au contenu principal

Sécurité nucléaire : AMSSNuR signe 2 conventions avec la DGSN/DGST et la Gendarmerie royale

Par Nora Jaafar, Publié le 10/02/2021, mis à jour le 10/02/2021          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Sécurité nucléaire : AMSSNuR signe 2 conventions avec la DGSN/DGST et la Gendarmerie royale

L’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaire et radiologique (AMSSNuR) a signé deux conventions avec les directions générales de la sureté nationale (DGSN) et de la surveillance du territoire (DGST) ainsi qu’avec la Gendarmerie royale. Le patron de la DGSN-DGST, Abdellatif Hammouchi, a paraphé la première convention avec le directeur général de l’AMSSNuR, Khammar Mrabit. La signature de ce document vise à impliquer les services nationaux de police et de sécurité dans la «stratégie de formation théorique et pratique» dans les domaines de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques.

Cette nouvelle convention prévoit également la mise en place de programmes de formation spécialisée pour les unités de police technique et scientifique. Ces programmes s’inscrivent dans le cadre de la politique marocaine de renforcement des capacités nationales en matière de sûreté et de sécurité. Il s’agit également de soutenir les autorités en termes de «préparation des ressources humaines et des compétences nécessaires aux contrôles et à la réponse aux urgences nucléaires ou radiologiques», a expliqué l’AMSSNuR dans un communiqué.

De plus, le représentant de la DGSN-DGST, Tawik Sayerh, s’est dit très satisfait de cet accord. Il a déclaré que cette nouvelle coopération devrait également couvrir «des programmes de sensibilisation à tous les niveaux de la police nationale afin de fournir un minimum d’informations sur les risques associés aux sources de rayonnements ionisants».

S’agissant de la deuxième convention, elle a été actée par l’AMSSNuR et Abdelhamid Stambouli, le directeur de l’Institut criminalistique relevant de la Gendarmerie royale. Ce dernier a salué les «efforts» de l’agence AMSSNuR, tout en assurant que son institut contribuera à la mise en œuvre de sa stratégie de formation dans les domaines d’expertise de ses expatriés. Le secrétaire général de l’AMSSNuR a, quant à lui, réitéré l’engagement de son agence à établir des programmes de formation de qualité pour les services de sécurité du Royaume et à partager son expertise et son savoir-faire avec le service national.

USA-Maroc : le partenariat des deux pays de plus en plus fort

Joey Hood, secrétaire américain d’État adjoint par intérim aux affaires du Proche-Orient, a loué le partenariat entre le Maroc et les États-Unis lors de sa visite à Rabat. Ce mercredi 28 juillet, Hood...

Le Malawi prévoit d’ouvrir un consulat à Laâyoune

Ce mardi 27 juillet, Eisenhower Nduwa Saxon Mkaka, ministre Malawi des Affaires étrangères, a annoncé, lors d’un point de presse avec son homologue marocain Nasser Bourita, la décision de son pays d’o...

L’UE cherche à maintenir de bonnes relations avec le Maroc

L’Union européenne (UE) considère le Maroc comme un partenaire régional essentiel, notamment au niv...

L’assistant d’Anthony Blinken attendu au Maroc

Joey Hood, secrétaire d’État adjoint américain par intérim aux Affaires du Proche-Orient, devrait arriver au Maroc dans les prochains jours. Selon un communiqué publié sur le site du Pentagone, l’assi...

Heurts en Tunisie et confinement en Algérie

Dans ce podcast, Medi1 fait un tour d’horizon sur l’actualité de ce début de semaine, notamment en Tunisie et en Algérie. La décision du Président Kais Said de renvoyer son Premier ministre et geler l...

L’affaire Pegasus vise à déstabiliser le Maroc, selon Chakib Benmoussa

L’affaire Pegasus continue de faire couler beaucoup d’encre au Maroc comme à l’étranger. Chakib Ben...