Tanger : le bilan des inondations s’alourdit

Temps de lecture : 4 minutes


Tanger : le bilan des inondations s’alourdit et atteint 29 morts

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Les fortes averses et la vulnérabilité du réseau d’assainissement à l’origine d’incidents mortels à Tanger. Dans la nuit du dimanche 7 au lundi 8 février, la ville du Détroit a ainsi fait état de l’inondation totale d’une unité industrielle et l’électrocution de 29 personnes dans un atelier de confection textile clandestin. Ce bilan, déjà alarmant risque de s’alourdir vu que les services de la protection civile sont encore mobilisés sur le terrain pour retrouver d’autres personnes portées disparues.

Temps de lecture : 4 minutes

Les fortes pluies qu’a connu Tanger ces deux derniers jours ont couté la vie à près d’une trentaine de personnes. En effet, les averses salvatrices et tant attendues se sont ainsi transformées en inondations mortelles. Ainsi, pendant la nuit du dimanche 7 au lundi 8 février, une unité industrielle a été complètement submergée par les eaux. En attendant les résultats de l’enquête, des sources sur place ont avancé que le drame a été causé par une infiltration d’eau.



 




Lire aussi : Tanger : 24 morts dans une unité clandestine de textile




 



29 personnes ont péri ce lundi dans un atelier de confection textile clandestin à Tanger. L’atelier en question, situé au rez-de-chaussée d’une maison sur la route menant vers Rabat et qui employait plus de 40 personnes a été entièrement inondé, provoquant un court-circuit fatal pour les ouvriers. Cependant, une dizaine de personnes ont pu être secourues, selon les autorités locales.



Au-delà de cet incident mortel, des quartiers entiers, notamment ceux situés dans des zones basses, ont été submergés par l’eau, en particulier la zone industrielle Al Majd et le quartier Awamah.



 






 




Lire aussi : Tanger en proie à des inondations




 



Afin d’avoir une idée sur l’étendue des dégâts causés par ces inondations, la rédaction de Lebrief.ma a contacté la direction d’Amendis et d’Amanor, les entreprises de gestion déléguée d’eau, d’électricité et d’assainissement à Tanger. La direction de communication de ces dernières nous a indiqué que «Tanger a connu pendant ces dernières heures des pluies exceptionnelles avec à titre d’exemple des précipitations de 50 millimètres par heure, ce qui correspond à des précipitations de 15 jours». Selon notre interlocutrice chez ces délégataires, Zineb Chaoudri, «Amendis met en place annuellement un plan d’action préventif avant la période hivernale avec un programme de curage intensif du réseau. En ce qui concerne ce matin, nous avons mobilisé plus de 100 personnes sur le terrain et dix camions hydrocureurs qui ont sillonné les différents quartiers de la ville en insistant sur les zones critiques». La directrice de communication nous a également confié que les centres d’appels de l’entreprise, qui travaillent 24 heures sur 24, prennent en charge l’ensemble des réclamations clients afin que leurs équipes les traitent dans les meilleurs délais.



Nous avons aussi eu au bout du fil, Adil Raïs, président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Ce dernier nous a expliqué que, hormis les deux incidents précités, le blocage des accès à certaines unités industrielles et à certaines rues ainsi que quelques retours d’eau qui ont entrainé de faibles dégâts matériels, il n’y a pas eu de problèmes majeurs. Et d’ajouter : «on a pris des photos et des vidéos des dégâts pour faire un diagnostic du réseau d’assainissement global, et tenir bientôt une réunion avec l’ensemble des acteurs concernés, notamment Amendis et la Wilaya, afin d’améliorer ce qu’il y a amélioré et éviter ce genre d’incidents dans le futur».



Affaire à suivre…



Recommandé pour vous

Tramway/Busway/pont Mohammed VI : où en sont les travaux ?

Temps de lecture : 5 minutes

Les embouteillages sont maintenant le quotidien des automobilistes casablancais. En effet, la …

Sepsis : une maladie mortelle, mais peu connue !

Temps de lecture : 4 minutes

Le sepsis est une maladie mortelle. Considérée comme une menace sanitaire à l’échelle internat…

Cancer du sein : une étude prouve un risque lié à certains polluants de l’air

Temps de lecture : 5 minutes

Le cancer du sein est une des pathologies qui affaiblit non seulement la santé des personnes q…

Qualité de vie numérique : le Maroc classé 71e au monde et 3e en Afrique

Temps de lecture : 3 minutes

La quatrième édition annuelle de l’indice de qualité numérique « Digital Quality of Life Index…

L’Boulevard : des festivités qui tournent au drame

Temps de lecture : 4 minutes

Après deux années d’absence, la première soirée de la 2ᵉ partie du festival L’Boulevard a viré…

CESE : présentation d’un avis sur l’aménagement durable du littoral

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, jeudi 29 septembre à Tange…

Stress hydrique : une problématique qui guette toujours le Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Le Maroc a connu cette année l’une des pires sécheresses de ces trois dernières décennies. Le …

La santé mentale au travail : un sujet oublié !

Temps de lecture : 4 minutes

Nul ne peut nier que la santé mentale au travail n’est pas sérieusement prise en considération…

Quelle gestion pour les chiens errants au Maroc ?

Temps de lecture : 4 minutes

La situation est alarmante. La rage tue environ 60.000 personnes chaque année, selon les derni…

Covid-19 au Maroc : le calme avant la tempête ?

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis son apparition en 2019, le coronavirus s’est propagé à une vitesse vertigineuse dans le…

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transpor…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice…