Aller au contenu principal

25 000 filles mineures mariées au Maroc en 2018

Par Arnaud B., Publié le 12/04/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Selon le rapport de l'UNICEF effectué en 2013, plus de 700 millions de filles mineurs étaient mariées, dont 250 millions avaient moins de 15 ans. Le mariage des enfants est encore largement pratiqué dans le monde.

 

Dans un pays influencé par les traditions, le mariage des mineures est encore pratiqué au Maroc malgré les réformes adoptées en 2004 par la nouvelle Moudawana. Selon le rapport des indicateurs sociaux du Maroc réalisé par HCP en 2018, le mariage des mineurs demeure élevé malgré le léger recul. En effet, 10% des actes de mariage effectués en 2015 sont pour des mariages de mineurs, soit 30 230 mariages.

 

Selon les données du Ministère de la justice, 41.669 demandes de mariages de mineurs (dont 99,0% sont des filles) ont été déposées au titre de l’année 2015 (contre 38.331 demandes en 2007). La même source indique que 85,1% de ces demandes ont été acceptées contre 14,9% rejetées. La situation est d’autant plus alarmante que des juges continuent de donner des autorisations de mariages sans se soucier des conséquences de tels actes.

 

Pour faire face à ce maudit fléau, et pour à sensibiliser les filles mineures âgées de 9 à 17 ans ainsi que leur entourage sur les conséquences du mariage des mineures, l’association Droit et Justice a lancé en 2014 le  projet Combattre le Mariage des Mineures à travers la Sensibilisation Juridique (CUMLA).

 

«Il est scandaleux de marier une fille de 14 ans à un homme âgé de 50 ans et plus», indique Amal Al Amine, coordinatrice du projet Combattre le mariage des mineures à travers la sensibilisation juridique.

 

A ce jour, les membres de l'association ont réussi à sensibiliser plus de 500 femmes dont 250 filles mineures. Ils ont aussi aidé plus de 27 cas de mariage des mineures dont 16 cas concernent des filles toujours mineures.

 

Ci dessous un pod-cast de franceinfo relatant ce sujet traité par Théa Ollivier.

 


  • Partagez

Viol d’une mineure à Marrakech : le ministère de la justice sort de son silence

Après le tollé médiatique qu’a provoqué la fuite d’un jeune Koweitien de 24 ans, accusé de viol sur...

Militantisme : 9e anniversaire du "Mouvement du 20 février"

Ce jeudi marque le 9e anniversaire du "Mouvement du 20 février" au Maroc. Ce mouvement a vu le jour...

Un patient présentant les symptômes du Coronavirus en quarantaine à Kénitra

Ce jeudi 20 février, le quotidien arabophone Al Massae rapporte que depuis mardi, les départements du ministère de la Santé sont en état d’alerte après qu’un citoyen chinois vivant à Kénitra ait été s...

La visite du roi Mohammed VI à Fès

Ce mardi 18 février, Sa Majesté le roi Mohammed VI est arrivé à Fès. Durant ce séjour, le souverain devrait inaugurer plusieurs projets de développement qui s’inscrivent dans le cadre de l’Initia...

Le Maroc rejette catégoriquement les allégations d’Amnesty International

Ce mercredi 19 février, dans une réponse relayée par la MAP, les autorités marocaines ont exprimé leur «rejet catégorique des allégations et des positions adoptées par Amnesty International» dans son ...

Hamza mon bb : sous le coup d’un mandat d’arrêt, Aïcha Ayach arrêtée à Dubaï

Ce mercredi 19 février, le journaliste émirati Saleh Al Jasmi, frère du chanteur Hussain Al Jassmi, a confirmé que les autorités de Dubaï ont arrêté, mardi 18 février, la styliste marocaine Aïcha Ayac...