Aller au contenu principal

ONDH : 28,5% des jeunes sont sans emploi ni formation

Par Nora Jaafar, Publié le 01/02/2021 à 16:06, mis à jour le 01/02/2021 à 19:58          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
ONDH : 28,5% des jeunes sont sans emploi ni formation

Selon un nouveau rapport de l’Observatoire national du développement humain (ONDH) 28,5% des personnes âgées de 15 à 24 ans qui sont au chômage ne suivent pas d’études ni de formation professionnelle. Ces personnes sont communément appelées NEET (Not in Education, Employment or Training = sans emploi, hors du système scolaire et sans formation). Présentée à Rabat le vendredi 29 janvier 2021, cette étude vise à comprendre les causes de ce phénomène afin d’assurer l’intégration économique et sociale des NEET. Le rapport a été réalisé en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF).

Le secrétaire général de l’ONDH, El Hassan El Mansouri, qui a dirigé les discussions lors de la réunion du vendredi dernier, a souligné l’importance de la jeunesse en tant qu’acteur du développement économique et social. Les résultats de l’étude ont montré que sur six millions de jeunes âgés de 15 à 24 ans, le taux de NEET (Not in Education, Employment or Training) est passé à 28,5%, soit 1,7 million de jeunes, en 2019. Tandis que 55%, soit 3,2 millions de jeunes, sont dans l’enseignement, font un stage ou suivent une formation professionnelle. En outre, les jeunes femmes représentent 76,4% des NEET au Maroc, dont 36,1% sont issues du milieu rural. 54,3% des NEET au Maroc ont été identifiés comme des femmes rurales ayant des responsabilités familiales.

À cet effet, El Mansouri a souligné la nécessité d’initiatives telles que la mise en place de protections sociales, de programmes de réinsertion scolaire et de programmes luttant pour l’autonomisation des femmes. Ted Chaiban, directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient, a indiqué pour sa part que la question des réseaux d’échange d’informations ne concerne pas exclusivement le Maroc. Il a noté que de nombreux pays, en particulier dans la région MENA, sont confronté à ce même problème. Compte tenu de la disparité entre les sexes dans les résultats, la solution doit être particulièrement axée sur la situation des jeunes filles et des femmes, notamment dans les zones rurales.

Enfin, l’étude recommande que le gouvernement fournisse un soutien continu à la carrière de tous les jeunes, tout en assurant leur intégration politique et économique.

RAM : cherche billet à prix réduit désespérément

À l’entame de la deuxième semaine de l’opération Marhaba, lancée officiellement le 15 juin dernier,...

Quand et comment peut-on se rendre au Canada ?

Malgré la réouverture des frontières de plusieurs pays dans le monde, d’autres n’acceptent pas encore les touristes. En effet, outre les États où la Covid-19 et ses variants circulent encore, d’autres...

La date de la prochaine rentrée scolaire révélée

Ce mercredi 23 juin, le département de l’Éducation nationale a publié un arrêté ministériel portant organisation de l’année scolaire 2021/2022. Selon ce document, cette dernière, placée sous le slogan...

Coronavirus : le nombre de décès journalier en baisse

Ce mardi 22 juin à Rabat, Abdelkrim Meziane Bellefquih, le chef de la division des maladies transmissibles à la direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies, a présenté le bilan bimens...

Cannabis : ce qu’il faut savoir sur le CBD

Le cannabis est désigné par plusieurs appellations, notamment Marijuana, Haschich, weed, ganja, chanvre, herbe… Toutefois, chacune de ces appellations concerne un produit différent. La consommation de...

Euro 2020 : coup dur pour les bleus après la blessure de Dembélé

L’international français Ousmane Dembélé s’est blessé face à la Hongrie lors du second match de l’équipe de France à l’Euro 2020. La blessure du pensionnaire du FC Barcelone nécessitera un traitement ...