Aller au contenu principal

ONDH : 28,5% des jeunes sont sans emploi ni formation

Par Nora Jaafar, Publié le 01/02/2021 à 16:06, mis à jour le 01/02/2021 à 19:58
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
ONDH : 28,5% des jeunes sont sans emploi ni formation

Selon un nouveau rapport de l’Observatoire national du développement humain (ONDH) 28,5% des personnes âgées de 15 à 24 ans qui sont au chômage ne suivent pas d’études ni de formation professionnelle. Ces personnes sont communément appelées NEET (Not in Education, Employment or Training = sans emploi, hors du système scolaire et sans formation). Présentée à Rabat le vendredi 29 janvier 2021, cette étude vise à comprendre les causes de ce phénomène afin d’assurer l’intégration économique et sociale des NEET. Le rapport a été réalisé en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF).

Le secrétaire général de l’ONDH, El Hassan El Mansouri, qui a dirigé les discussions lors de la réunion du vendredi dernier, a souligné l’importance de la jeunesse en tant qu’acteur du développement économique et social. Les résultats de l’étude ont montré que sur six millions de jeunes âgés de 15 à 24 ans, le taux de NEET (Not in Education, Employment or Training) est passé à 28,5%, soit 1,7 million de jeunes, en 2019. Tandis que 55%, soit 3,2 millions de jeunes, sont dans l’enseignement, font un stage ou suivent une formation professionnelle. En outre, les jeunes femmes représentent 76,4% des NEET au Maroc, dont 36,1% sont issues du milieu rural. 54,3% des NEET au Maroc ont été identifiés comme des femmes rurales ayant des responsabilités familiales.

À cet effet, El Mansouri a souligné la nécessité d’initiatives telles que la mise en place de protections sociales, de programmes de réinsertion scolaire et de programmes luttant pour l’autonomisation des femmes. Ted Chaiban, directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient, a indiqué pour sa part que la question des réseaux d’échange d’informations ne concerne pas exclusivement le Maroc. Il a noté que de nombreux pays, en particulier dans la région MENA, sont confronté à ce même problème. Compte tenu de la disparité entre les sexes dans les résultats, la solution doit être particulièrement axée sur la situation des jeunes filles et des femmes, notamment dans les zones rurales.

Enfin, l’étude recommande que le gouvernement fournisse un soutien continu à la carrière de tous les jeunes, tout en assurant leur intégration politique et économique.

Réseaux sociaux : le tberguig 2.0 prend le dessus

Il y a 10 jours, alors que le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, faisait les 100 pas en attenda...

Automobile : Opel pourrait délocaliser une partie de son activité au Maroc

Selon les supports médiatiques allemands Hessenschau et Ntv, la société mère du constructeur automobile Opel, Stellantis, a menacé de délocaliser ses activités au Maroc. Les mêmes sources rapportent :...

Don d’organes : le Maroc accuse un énorme retard

Dans le domaine du don d’organe, régi par un cadre légal, le Maroc accuse un énorme retard. En effe...

Air France prolonge les vols Tanger-Paris jusqu’à la saison d’hiver

Dans un communiqué de presse, datant du 8 octobre, Air France a annoncé qu’elle prolonge le programme de vols entre l’aéroport Ibn Battouta de Tanger et l’aéroport Charles de Gaulle en France pendant ...

Hamza mon bb : Soukaina Glamour sort de prison

Ce jeudi 14 octobre, la youtubeuse Soukaina Janah, alias Soukaina Glamour, est sortie de prison. Arrêtée en septembre 2019, elle avait été condamnée dans l’affaire Hamza mon bb. Selon les investiga...

Abderrahim Bourkia : «les Marocains se sont toujours montrés solidaires avec l’Algérie»

Alors que la crise diplomatique entre l’Algérie et le Maroc bat son plein, la relation entre les de...