Temps de lecture : 3 minutes


Industrie/Construction : les chefs d’entreprises sont optimistes

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) vient de publier les résultats de ses enquêtes de conjoncture auprès des entreprises relevant des secteurs des industries manufacturière, extractive, énergétique, environnementale et de la construction. Basée sur les appréciations des chefs d’entreprises, cette étude porte sur l’évolution de l’activité au cours du 3e trimestre et les anticipations pour le 4e trimestre 2020.

Temps de lecture : 3 minutes

Voilà une perspective qui devrait réjouir. Selon une récente enquête menée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP) du Maroc, l’industrie marocaine montre des signes prometteurs de reprise et se rapproche de ses niveaux d’activité pré-pandémique. L’enquête, basée sur résultats de ses enquêtes de conjoncture auprès des chefs d’entreprise marocains, a calculé le niveau d’activité des entreprises opérant dans les secteurs des industries manufacturières, de l’extraction, de l’énergie, de l’environnement ainsi que dans celui de la construction au cours des troisième et quatrième trimestres de 2020.



Au cours du troisième trimestre, entre juillet et septembre, divers secteurs industriels au Maroc ont affiché des indicateurs positifs. Les industries extractives ont atteint le même niveau d’activité que la période précédant la pandémie, malgré une baisse des emplois dans le secteur. L’industrie de l’énergie, notamment la production d’électricité et de gaz, a connu une évolution similaire au troisième trimestre 2020, portant le taux d’utilisation des capacités du secteur à 92%. Un taux élevé signifie généralement que la demande est également élevée, indiquant un carnet de commandes bien gardi. En ce qui concerne les industries manufacturières et l’industrie environnementale, elles ont également enregistré un taux d’utilisation des capacités relativement élevé de 76% au troisième trimestre. En revanche, l’industrie de la construction est le seul secteur qui n’a pas encore atteint une activité similaire aux niveaux enregistrés avant la pandémie. Son taux d’utilisation des capacités s’est établi à 62% entre juillet et septembre.



 



Une légère augmentation de la production au 4e trimestre



Selon le HCP, la majorité des hommes d’affaires estiment que l’industrie nationale poursuivra sa tendance à la hausse au cours du 4e trimestre 2020. «Ces anticipations seraient attribuables à une hausse de l’activité de la fabrication d’autres produits minéraux non métalliques et de l’industrie chimique, ainsi qu’à une diminution de celle de la fabrication de produits en caoutchouc et en plastique et des industries alimentaires», indique le HCP dans sa note.



En ce qui concerne l’emploi, les entreprises prévoient globalement une stabilité des effectifs employés. Les industries manufacturières, extractives et environnementales devraient connaître une augmentation de leurs activités. Parallèlement, les entreprises actives dans les secteurs de l’énergie et de la construction s’attendent à ce que leur production enregistre une légère baisse. 



Par ailleurs, pour le 4e trimestre, le secteur de la construction connaîtra une légère diminution de l’activité. Cette baisse, qui serait accompagnée par une baisse des effectifs employés, résulterait, «d’une part, de la baisse d’activité prévue au niveau des branches des travaux de construction spécialisés et du génie civil et, d’autre part, de la hausse d’activité attendue dans la branche de la construction de bâtiments», conclut le HCP.

 

CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…
Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

La loi de Finances pour l’année 2023 (LF 2023) prévoit plusieurs changements fiscaux. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, le 18 janvier, son Conseil n…