Aller au contenu principal

L'Iran rejette les allégations de l'Arabie Saoudite au Sommet Arabe

Par H.L.B, Publié le 31/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

L'Iran a rejeté les accusations " sans fondement " lancées lors du sommet arabe, affirmant que l'Arabie saoudite a rejoint les États-Unis et Israël dans un effort " sans espoir " pour mobiliser l'opinion régionale contre Téhéran, rapporte un média local.

 

Le roi d'Arabie saoudite a déclaré lors du sommet arabe d'urgence de ce jeudi qu'une action décisive était nécessaire pour arrêter les "escalades" iraniennes dans la région suite aux attaques contre les actifs pétroliers du Golfe, alors que des officiers américains ont déclaré que le déploiement militaire américain dissuasif avait empêché Téhéran de s'y installer.

 

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Abbas Mousavi ... a rejeté les accusations infondées des dirigeants de certains pays arabes... et a déclaré : "Nous suivons les efforts saoudiens pour mobiliser l'opinion régionale dans le cadre du processus désespéré initié par les États-Unis et le régime sioniste contre l'Iran", a déclaré vendredi l'agence IRNA.


Les commentaires du roi Salman Abdul Aziz sont intervenus au moment où l'Arabie saoudite accueille les sommets d'urgence du Conseil de coopération du Golfe (CCG), de l'Organisation de la Conférence islamique (OCI) et de la Ligue arabe à la Mecque pour contrer ce qu'elle qualifie d'influence croissante de l'Iran.

 

Une déclaration Golfe-Arabe et un communiqué séparé publié à l'issue du sommet ont tous deux soutenu le droit de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis (EAU) de défendre leurs intérêts après les attaques contre les stations de pompage de pétrole du royaume et les pétroliers au large des côtes des EAU.

 

Mais, signe de tensions régionales, l'Irak, qui entretient de bonnes relations avec l'Iran et les États-Unis voisins, a objecté au communiqué arabe, selon lequel toute coopération avec Téhéran devrait être fondée sur " la non-ingérence dans les autres pays ".

 

Dans son rapport sur la réunion de Téhéran, un journaliste d'Al Jazeera a déclaré que l'Iran est bien conscient que le communiqué final de la réunion ne reflète pas nécessairement " l'opinion réelle de tous les membres du GCC ".

 

"Il [Mousavi] a également rejeté et condamné les allégations d'ingérence de l'Iran dans les affaires des pays voisins, comme l'ont souligné les Saoudiens durant la réunion", a-t-il ajouté.

 

Le dirigeant iranien a également déclaré que " l'Arabie saoudite abusait de son rôle d'hôte de la réunion de l'OCI pour répandre... des politiques qui divisent les dirigeants musulmans ".


  • Partagez

Casablanca : 14 jours de restrictions et ouverture des écoles

Le gouvernement a décidé une nouvelle fois de prolonger les restrictions imposées au niveau de la préfecture de Casablanca pour 14 jours supplémentaires à compter du 5 octobre prochain. Une décision p...

Le roi Mohammed VI adresse un message au nouvel Émir du Koweït

Ce mercredi 30 septembre, le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances au nouvel émir du Koweït, cheikh Nawaf Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah, à la suite du décès du cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jab...

Elections 2021 : un budget et des divisions

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la réforme de l’Administration Mohamed Benchaaboun a ...

Transition au Mali : le Maroc répond présent

Premier contact officiel entre les autorités marocaines et les autorités de la transition au Mali. ...

Il y a 50 ans jour pour jour, la mort du président Gamal Abdel Nasser

Le 28 septembre 1970, le monde arabe a été secoué par le décès du président Gamal Abdel Nasser. L’h...

ODD : le Maroc doit redoubler d'efforts

Alors que le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, se targuait il y a quelques jours des «prog...