Aller au contenu principal

Violences contre les femmes au Maroc : une hausse de 31% durant le confinement

Une campagne de sensibilisation internationale sur la violence contre les femmes démarre ce 25 novembre et se poursuit jusqu’au 10 décembre prochain. Cette campagne qui a commencé en 2008 se tient cette année sous le thème «Vulnérabilité aggravée et accentuée des femmes en temps de crise». Au Maroc, ce fléau est omniprésent dans les familles marocaines. Une hausse de 31% de violences contre les femmes a été enregistrée durant la période de confinement par rapport à la même période de l’année 2019.

Par Mohamed Laabi, Publié le 25/11/2020 à 15:39, mis à jour le 06/01/2021 à 11:00
         Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Violences

L’heure est à la sensibilisation. Une campagne mondiale lancée en 2008 à l’appel du secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon prend de la dimension une année après l’autre. Cette fois, elle est organisée sous le thème «Vulnérabilité aggravée et accentuée des femmes en temps de crise», rapporte le journal Les Inspirations Éco dans son édition du mercredi 25 novembre 2020.

La campagne, qui démarre ce mercredi et se poursuit jusqu’au 10 décembre prochain, se caractérise par la tenue de différentes actions organisées par les institutions nationales, les organisations de la société civile, les médias, le secteur privé, les représentations diplomatiques et les agences de coopération, en partenariat avec le Système des Nations unies au Maroc.

«L’objectif est de sensibiliser le plus grand nombre à cette violation des droits humains, de promouvoir et de renforcer le plaidoyer et d’informer sur les services disponibles pour les femmes et les filles en situation de violence», rapporte LesEco. Afin de marquer le coup, plusieurs sites et monuments s’illumineront en orange. Ce sera le cas de la Direction générale de la sûreté nationale, du Parlement, du pont Mohammed VI, de la gare de Rabat-Agdal ou encore du Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain. Les transports publics de la région Rabat-Salé seront également habillés en orange et diffuseront des messages de sensibilisation pour appuyer la communication autour de cette campagne.

Forte hausse des violences durant le confinement

Les violences conjugales se sont intensifiées durant la pandémie de la Covid-19. La perte de millions d’emplois à travers le monde a été une source de problèmes pour de nombreuses familles accentuant ainsi les tensions et les violences dans le couple. Les récents chiffres de la Fédération des ligues des droits des femmes (FLDF) sont inquiétants. Il en ressort que le taux des violences envers les femmes a enregistré une hausse de 31,6% au Maroc durant la période du confinement par rapport à la même période de l’année 2019.

Au total, 4.663 violences sous différentes formes envers des femmes ont été répertoriées au cours de la période du confinement, rapporte Le360. Les violences psychologiques représentent le taux le plus élevé (47,9%), suivies par les violences économiques (26,9%) et les violences physiques (15,2%). 709 actes de violence physique ont été enregistrés durant la période du confinement, dont le meurtre d’une femme et la tentative de meurtre d’une autre. Une hausse de 5,1% des violences sexuelles a également été constatée par la Fédération.

Le nombre de cas de violence serait loin de la réalité sur le terrain puisqu’un nombre important de femmes refusent de signaler des abus commis à leur égard. Une chose est sûre, la lutte contre la violence faite aux femmes est un combat de longue haleine. Les efforts de mobilisation et de sensibilisation devront se faire par toutes les parties prenantes afin de limiter au maximum ces comportements violents à l’égard des femmes.

Immobilier : les malheurs de la copropriété

Au Maroc, le statut de copropriétaire n’est pas toujours synonyme de bonheur. Après l’euphorie de l...

Mohamed Elfane : «Des restaurants ont été fermés à cause du pass vaccinal»

L’instauration hâtive du pass vaccinal a impacté plusieurs secteurs. Dans cet entretien, Mohamed El...

Pass vaccinal : une mise en application qui dérange

Le premier jour de la mise en œuvre du pass vaccinal a connu quelques réactions houleuses sur les r...

Le ministère de la Santé dément le décès d'une fille à cause du vaccin de Pfizer

Vendredi 22 octobre, le ministère de la Santé a fortement contesté des informations relayées sur les réseaux sociaux concernant le décès d’une jeune fille à Rabat, après l’injection d’une dose du vacc...

Les nouvelles saveurs de l’Oberoi Marrakech

Dans sa Newslettre d’octobre 2021, L’Oberoi Marrakech révèle ses nouveaux menus, qui s’inspirent de la nouvelle saison et qui utilisent des ingrédients locaux et des produits bio récoltés dans les jar...

Covid-19 : le pass vaccinal ne fait pas l'unanimité

Le Maroc passe un nouveau cap dans sa lutte contre la pandémie de la Covid-19. Le gouvernement a dé...