Aller au contenu principal

La 22e édition du Festival Gnaoua & Musiques du Monde du 20 au 23 juin

Par Nora Jaafar, Publié le 28/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le 22e Festival Gnaoua et Musiques du Monde offrira trois jours d'exploration musicale avec près de 40 concerts dans toute la ville d'Alizès.

 

Le festival réunira des artistes marocains de renom ainsi que de grands noms de la scène internationale, aussi bien modernes que traditionnels.

 

Cette année, le festival invite les participants à "voyager à travers la langue universelle", ont indiqué les organisateurs de l'événement dans un communiqué. Cette année offre un véritable mélange de musique, du cubain, au jazz, flamenco et reggae, en passant par le touareg et le tamoul.

 

Les organisateurs ont souligné que la jeunesse est au cœur du festival et qu'ils ont veillé à ce qu'elle soit représentée par Maalem Houssam Gania, 23 ans, fils du légendaire Maalem Mahmoud Gania, qui se produira sur la scène de cette édition. "L'étoile montante de l'Afrique", le chanteur guinéen Moh Koyate est également au programme.

 

La scène Moulay Hassan du festival accueillera également Maalem Hamid El Kasri, la chanteuse anglaise Susheela Raman, Maalem Hassan Hakmoun et The Universal Force, Omar Hayat, Hahouma, Maria Del Mar Moreno et Nabyla Maan.

 

La scène Dar Loubane accueillera des concerts plus intimes et des fusions acoustiques, comme celle du chanteur Alikane et de sa troupe Tyun Gnaoua avec le batteur, Karim Ziad, et le percussionniste Rhani Krija. La scène verra aussi du flamenco et de la tagnaouite avec Jorge Pardo et Said Oughassal.

 

Le festival prévoit d'accueillir un forum sur les droits de l'homme, sous le thème "le pouvoir de la culture contre la culture de la violence", pour discuter des idéaux pour un "monde meilleur, d'hommes et de femmes de tous horizons", a souligné le communiqué.

 

Chaque année, le festival accueille jusqu'à 500 000 personnes venues du monde entier pour assister aux spectacles d'artistes marocains, africains et internationaux et pour célébrer la musique Gnaoui sur la côte atlantique du Maroc.

La maternité célibataire au Maroc, entre exclusion et injustice

Pècheresses, hors-la-loi. Ainsi sont qualifiées les femmes qui ont un enfant hors mariage au Maroc....

Réforme du système de santé : le choix judicieux du Royaume

Le roi Mohammed VI a donné la semaine dernière le coup d’envoi d’un grand chantier pour la générali...

600 infractions en matière des prix et de qualité durant châabane

Selon le département des affaires générales et de la gouvernance, relevant du ministère de l’Économie, les contrôles, durant le mois de châabane, des prix et de la qualité des produits alimentaires de...

Vente en ligne de médicaments : une grande menace pour les Marocains

En raison de la pandémie de la Covid-19 et des restrictions mises en place pour l’endiguer, le e-co...

Les origines du féminisme au Maroc

Dans cet épisode de Radio Maarif, la professeur Latifa El Bouhsini explique les origines du féminisme au Maroc. Entre la bataille pour l'enseignement et la lutte pour l'égalité des droits, ces sources...

Les dates du baccalauréat 2020-2021 dévoilées

Ce lundi 19 avril, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a annoncé que les épreuves de l’examen national ...