Aller au contenu principal

Le projet de loi controversé de l'assurance-maladie des parents

Par H.L.B, Publié le 27/05/2019, mis à jour le 06/01/2021          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha El Khalfi, a déclaré que le gouvernement va soutenir le projet de loi controversé 63.16, qui prévoit une couverture maladie obligatoire pour les parents des employés assurés du secteur public.

 

El Khalfi a déclaré que le projet de loi, qui est en suspens depuis qu'il a été renvoyé à la Chambre des conseillers en 2016, va booster le pouvoir d'achat des employés.

 

Il a ajouté que grâce à la mise en œuvre de ce projet de loi, les dépenses du Maroc en matière de couverture santé vont connaître une forte croissance. Il a présenté le nouveau projet dans le cadre des efforts déployés par le pays pour universaliser l'accès aux soins de santé de base à un plus large échantillon de la société.

 

El Khalfi a trouvé "irrationnel" que le projet ait été mis de côté pendant trois ans. Il a ajouté que cette mesure servira le projet social ambitieux du Maroc au profit des citoyens. El Khalfi a noté que le chef du gouvernement, Saadeddine Othmani, a réaffirmé sa volonté de mettre le projet de loi à profit pour environ un million d'employés assurés dans le secteur public.

 

La raison pour laquelle les parlementaires ne sont pas d'accord pour appliquer le projet de loi, est que son caractère obligatoire, selon les députés, devrait être facultatif.

 

Basé sur le principe de solidarité et de contribution entre tous les acteurs sociaux conformément à l'article 1 du code de couverture maladie, ce projet serait, selon les détracteurs, avantageux pour certains Marocains, au détriment d'autres. Ils déplorent que la loi impose des réductions de salaire et de pension aux employés du secteur public, même à ceux dont les parents sont décédés.

 

Auparavant, El Othmani avait accusé le Président de la Chambre des Conseillers, Hakim Benchemach, d'avoir entravé le processus de mise en œuvre après que la loi a été renvoyée à la Chambre basse du Parlement.

Ambassade des États-Unis : David Greene nouveau chargé d’affaires US au Maroc

Après le départ officiel de l’ambassadeur David T. Fischer, l’ambassade des États-Unis au Maroc a annoncé ce jeudi 21 janvier que le diplomate de carrière David Greene a entamé le jour même ses foncti...

Transport aérien : signature d'un accord maroco-israélien

Israël et le Maroc ont signé ce jeudi 21 janvier un accord pour lancer des vols directs (commerciaux et de fret) entre les deux pays. Selon un communiqué du ministère israélien des Transports, la comp...

USA : l'ère Biden, entre optimisme et appréhension

Joe Biden a officiellement entamé ses fonctions de président des États-Unis ce mercredi 20 janvier....

Le roi Mohammed VI reçoit le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis à Fès

Ce mercredi 20 janvier, le roi Mohammed VI a reçu Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane, ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis (EAU), au Palais royal de Fès. Ce dernier a transmis un...

Sahara : le Maroc assoit sa domination

La Proclamation américaine sur la marocanité du Sahara a été distribuée aux 193 États membres de l’...

Global Firepower 2021 : le Maroc au 53e rang sur 138 puissances militaires

Sur 138 puissances militaires mondiales, dont 35 issues du continent africain, le Maroc occupe la 53e position du classement établi par le Global Firepower 2021 (GFP), un site américain spécialis...