Aller au contenu principal

Algérie : les présidentielles en juillet désormais impossibles ?

Par Khansaa B., Publié le 27/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Seules deux personnalités " sans envergure " ayant déposé leur candidature dans les délais, la presse algérienne estime lundi peu probable une tenue le 4 juillet de la présidentielle censée élire le successeur d'Abdelaziz Bouteflika.

 

Selon la presse algérienne, il s'agit de Abdelhakim Hamadi et Hamid Touahri.

 

Dr Abdelhakim Hamadi, Vétérinaire et chef d'une entreprise de médicaments pour animaux, âgé de 53 ans, avait déjà déposé un dossier de candidature pour la présidentielle de 2014, retoqué par le Conseil constitutionnel.

 

Hamid Touahri, ingénieur en mécanique aéronautique, avait été candidat en 2017 aux municipales dans sa commune d'El Attaf, à 140 au sud-ouest d'Alger, mais n'avait pas été élu.

 

Le quotidien francophone El Watan s'interroge : " Que se passera-t-il après le renvoi de l'élection présidentielle ? " Il estime dans l'édition du lundi 27 mai qu'il est "peu probable que ces deux-là aient réussi à réunir" les parrainages exigés et  que " l'élection du 4 juillet sera sans aucun doute reportée ou annulée ".

 

Le quotidien gouvernemental El Moudjahid, pour sa part, envisage encore un maintien du scrutin, estimant qu'il faut attendre quelques jours la délibération du Conseil constitutionnel pour savoir si la présidentielle du 4 juillet sera maintenue ou reportée. Mais prévient-il: "son annulation est impossible (...) l'élection, socle au demeurant de toute démocratie n'est pas une option, mais un impératif".


  • Partagez

Casablanca : 14 jours de restrictions et ouverture des écoles

Le gouvernement a décidé une nouvelle fois de prolonger les restrictions imposées au niveau de la préfecture de Casablanca pour 14 jours supplémentaires à compter du 5 octobre prochain. Une décision p...

Le roi Mohammed VI adresse un message au nouvel Émir du Koweït

Ce mercredi 30 septembre, le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances au nouvel émir du Koweït, cheikh Nawaf Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah, à la suite du décès du cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jab...

Elections 2021 : un budget et des divisions

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la réforme de l’Administration Mohamed Benchaaboun a ...

Transition au Mali : le Maroc répond présent

Premier contact officiel entre les autorités marocaines et les autorités de la transition au Mali. ...

Il y a 50 ans jour pour jour, la mort du président Gamal Abdel Nasser

Le 28 septembre 1970, le monde arabe a été secoué par le décès du président Gamal Abdel Nasser. L’h...

ODD : le Maroc doit redoubler d'efforts

Alors que le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, se targuait il y a quelques jours des «prog...