Aller au contenu principal

Damane relance : les critères d’éligibilité élargis

La Caisse centrale de garantie (CCG) a décidé d’assouplir les critères d’éligibilité aux entreprises pour l’obtention du dispositif "Damane Relance". Seront nouvellement éligibles les sociétés qui ont distribué des dividendes avant le 15 mars 2020, et les unités industrielles dont le ratio «dettes bancaires/excédent brut d’exploitation» est supérieur à 7.

Par Mohamed L., Publié le 14/10/2020, mis à jour le 14/10/2020
Teaser Media
Damane Relance

Nouvel assouplissement des critères d’éligibilité au crédit "Damane Relance". La Caisse centrale de garantie a décidé d’élargir l’attribution de ce dispositif afin de soutenir le maximum d’entreprises. L’accès à ce crédit est désormais possible pour les entreprises ayant décaissé des dividendes avant le 15 mars 2020 et aux unités industrielles dont le ratio "dettes bancaires/excédent brut d’exploitation (EBE)", est supérieur à 7, rapporte L’Économiste.


À ce jour, plus de 15000 entreprises ont profité de ce produit. 22,4 milliards de dirhams ont été distribués. 70% des entreprises bénéficiaires sont des Très petites entreprises (TPE). Les secteurs de l’industrie (33%), du commerce et de la distribution (31%) sont les principaux bénéficiaires de ce dispositif.


Karim Idrissi Kaitouni, directeur exécutif en charge du marché des Entreprises à Attijariwafa Bank, a souligné dans un entretien accordé à l’Économiste ce mercredi 14 octobre 2020 que «les entreprises bénéficiaires présentent différents profils : activités en arrêt total ou partiel, difficultés à honorer les règlements fournisseurs et les charges courantes, report ou gel de nouvelles commandes, retard en matière de paiements relatifs aux commandes déjà exécutées…etc.».


Il a précisé que les produits Damane Oxygéne et Relance ont été lancés afin de faire face principalement au choc de liquidités dont souffre le tissu économique, précisant, que les gros donneurs d’ordres publics et privés ont un rôle majeur à ce propos en termes de ruissellement de la liquidité.


Par ailleurs, Karim Idrissi Kaitouni a justifié la lenteur de traitement des dossiers Damane Oxygéne, par «la nouveauté du process ainsi que le flux important de demandes reçues en un laps de temps très court». Il a précisé que le processus est devenu plus fluide quand la CCG a décidé de relever le montant délégué aux banques à 5 millions de dirhams.


 

Un crédit spécial pour l’immobilier


Baptisé "Damane Relance promotion immobilière", ce produit est destiné au financement des projets immobiliers en cours et que les entreprises ont des difficultés à achever en raison de la crise de la Covid-19. Le crédit octroyé aux promoteurs est garanti à hauteur de 90% pour les crédits ne dépassant pas 10 millions de dirhams et 85% pour ceux supérieurs à ce montant, rapporte La Vie Éco.


Cependant, certaines conditions sont nécessaires pour l’obtention de ce crédit. En effet, les entreprises ne doivent ni être en redressement ou en liquidation judiciaire ni avoir de crédit bancaire déclassé en «compromis» au 29 février 2020, rapporte la même source. Ne sont pas éligibles également les projets ayant bénéficié des crédits promotion immobilière (CPI) échus ou reportés avant le 1er octobre 2018 et les projets pour lesquels les promoteurs immobiliers ont fait l’objet de procédure contentieuse.


Une chose est sûre, l’accès à "Damane Relance promotion immobilière" pourrait redonner le sourire aux promoteurs immobiliers après plusieurs mois de souffrance due à la Covid-19.


  • Partagez

Reprise du marché international : Atlas Hospitality mobilise ses équipes

À l’occasion des Tourism Marketing Days, Atlas Hospitality a organisé son team building mensuel autour de cet évènement, notamment pour rester à l’écoute des tendances des marchés et des nombreuses in...

Air Arabia annonce une nouvelle ligne Casablanca-Rennes

Ce mercredi 28 octobre, la compagnie low cost Air Arabia Maroc a annoncé qu’elle lancera une nouvelle liaison entre Rennes et Casablanca, à partir du vendredi 18 décembre 2020. Dans un communiqué...

39,5 milliards de dirhams d’exportations de produits alimentaires

Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eau...

Fonction publique : quelles marges de manœuvre ?

En 2021, la masse salariale culminera à 140 milliards de DH (y compris les prestations sociales) co...

Dette du Trésor : qui sont les créanciers du Maroc ?

La crise économique provoquée par la pandémie du coronavirus a engendré des dépenses importantes po...

PLF 2021: l'opposition relève un «manque d'audace»

La première partie du projet de loi de finances (PLF) est en cours d’examen cette semaine au Parlem...