Aller au contenu principal

Lutte contre la Covid-19 : Casablanca devrait suivre l’exemple de Tanger

Malgré l’imposition de plusieurs restrictions et le renforcement des mesures préventives, Casablanca continue d’enregistrer le plus grand nombre de contaminations quotidiennes au nouveau coronavirus dans le Royaume. Avec une moyenne de 1500 infections par jour, la métropole risque un nouveau confinement, et ce en raison du manque de discipline de ses habitants. Par contre, Tanger semble quant à elle sortie de l’auberge et poursuit l’allègement des dispositifs mis en place par les autorités locales pour lutter contre le virus.

Par Nora Jaafar, Publié le 07/10/2020 à 12:22, mis à jour le 07/10/2020 à 14:36
Teaser Media
Lutte contre la Covid-19 : Casablanca devrait suivre l’exemple de Tanger

1019 contaminations et 14 décès, tels sont les derniers chiffres de la pandémie du coronavirus enregistrés le 6 octobre dans la seule ville de Casablanca. L’imposition de restrictions drastiques, les campagnes de sensibilisation lancées dans les quartiers et le durcissement des mesures sanitaires ne semblent pas ralentir la pandémie dans cette métropole. Dr Nabila Rmili, directrice régionale de la santé de Casablanca-Settat, a affirmé à Médias24 que la moyenne d’infection de la ville s’élève désormais à 1500 cas positifs par jour, dont 5% nécessitent la réanimation ou les soins intensifs. Elle a souligné que depuis l’apparition de la pandémie dans la région de Casablanca en mars dernier, 651 personnes ont perdu la vie à cause de la Covid-19. Et de préciser que sur l’ensemble des contaminations recensées dans cette ville, 70% ne présentent aucun symptôme, mais que les autres 30%, «des sujets âgés, diabétiques ou souffrant d’hypertension, ou d’autres maladies, comme le cancer», subissent «une aggravation systématique de leur état de santé, et sont par conséquent hospitalisés».

Afin d’éviter et de réduire le nombre de décès, qui est de 10 à 15 par jour, Nabila Rmili exhorte les Casablancais à faire preuve de plus de responsabilité et de vigilance, sous peine de reconduire la ville vers un nouveau confinement. «Un malade décédé du Covid est considéré comme un malade que nous aurions pu sauver s’il n’y avait pas un relâchement de l’adhésion des citoyens aux mesures sanitaires. Il faut absolument que nous soyons tous soudés pour lutter contre le Covid, en adoptant une politique d’éloignement les uns des autres. Il ne faut pas que la population se dise que l’épidémie est terminée. Nous ne sommes pas du tout, du tout, du tout dans une vie normale, mais au contraire face à une grave pandémie», conclut l'experte.

 

L’engagement des Tangérois contre la Covid-19 porte ses fruits

Contrairement à Casablanca, Tanger affiche une très nette baisse des contaminations. En effet, rapporte Al Massae dans son édition du jour, la ville du Détroit, qui a enregistré 40 cas d’infections ce 6 octobre, assouplit ses mesures de confinement de jour en jour. Les autorités locales ont procédé ainsi à l’allègement des restrictions imposées sur plusieurs activités, donnant un nouveau souffle aux Tangérois. Ainsi, soutient le journal, les horaires de fermeture des cafés ont été prolongés d’une heure, passant de 22h à 23h, tandis que les restaurants peuvent dorénavant rester ouverts jusqu’à minuit, au lieu de 23h auparavant. De son côté, Hespress Ar indique que l’accès à certains parcs publics de la ville, qui connaissent une forte affluence en fin de semaine, a également été autorisé. Et ce n’est pas tout ! Les clubs de sports ont de nouveau commencé à recevoir leurs adhérents, et ce conformément à un récent accord conclu par l’association de propriétaires des salles et clubs de sports et les autorités préfectorales. Ledit accord stipule, cependant, que les salles et espaces de sports pourront reprendre leurs activités, mais en veillant au respect scrupuleux des mesures préventives en vigueur.

Selon la même source, ces nouvelles décisions interviennent suite à l’amélioration de la situation épidémiologique dans la région du nord en général, et dans la ville de Tanger en particulier, où l’indice d’infection au coronavirus a chuté à moins de cinq cas pour 100000 habitants.

Enfin, il est clair que Casablanca et ses résidents doivent suivre l’exemple de Tanger afin de venir à bout de cette pandémie, et ce en adhérant davantage aux dispositions sanitaires mises en place et en suivant à la lettre les recommandations et les consignes des autorités sanitaires.

Affaires Raissouni et Radi : le gouvernement marocain saisit par des responsables onusiens

Avant de soumettre leur rapport final au sujet des affaires des journalistes Soulaïman Raissouni et Omar Radi, quatre rapporteuses spéciales des Nations Unies (ONU) ont saisi ce dimanche le gouverneme...

Le Canada prolonge la suspension des vols en provenance du Maroc

Très mauvaise nouvelle pour les Marocains résidant au Canada. La suspension des vols directs commerciaux et privés de passagers en provenance du Maroc, en vigueur depuis le 29 août dernier, a été prol...

Enseignement supérieur : une énième réforme

Alors que la réforme de l’enseignement supérieur prévoyait l’application du nouveau système Bachelo...

Traitements anti-cancer : des manifestations contre la pénurie

Ce vendredi 24 septembre, des dizaines de personnes ont organisé une manifestation à Casablanca pour exiger un accès rapide aux médicaments contre le cancer. Des patients et leurs familles ont scandé ...

Développement énergétique durable : l’ONEE, le GSEP et l’UM6P s’associent pour la promotion de l’excellence académique

Dans un communiqué publié ce jeudi 23 septembre, l’Office national de l’Électricité et de l’Eau potable (ONEE) a annoncé avoir conclu un partenariat avec le Partenariat mondial pour l’électricité dura...

Création de contenus digitaux : Inwi et 2M lancent un talent show

Afin de soutenir et promouvoir l’écosystème des créateurs de contenu digital au Maroc, l’opérateur télécoms Inwi lance avec la chaîne 2M un nouveau talent show. Baptisé "The ONE numéro 1 du web", ce n...