coronavirus

Temps de lecture : 6 minutes


Vaccin anti-Covid-19 : une lueur d’espoir

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

Le coronavirus a déjà fait plus d’un million de morts, sur plus de 33 millions de cas de contamination. Alors que l’Organisation mondiale de la Santé redoute un doublement du nombre de morts très probable si la mobilisation n’est pas suffisante, une seconde vague est notamment crainte. Face à l’évolution qu’a connue la pandémie, cinq vaccins, dont deux chinois, sont en phase 3 d’essais cliniques. Testé au Maroc, l’un des vaccins-candidats chinois serait sans effets secondaires. Par ailleurs, tous les laboratoires d’analyses médicales pourront effectuer les tests Covid au niveau national.

Temps de lecture : 6 minutes

La pandémie du nouveau coronavirus ne cesse de se propager dans le monde. Jusqu’à présent, ce virus a contaminé plus de 33 millions de personnes à travers la planète, dont au moins 24,5 millions sont aujourd’hui considérés comme guéris. De plus, le monde a franchi le cap d’un million de morts, dévoile Le Temps, citant un décompte de l’Agence france presse (AFP) établi lundi à partir de données officielles. Ce seuil symbolique a été franchi ce lundi 28 septembre matin, huit mois après l’enregistrement du premier mort dû au coronavirus SARS-CoV-2 en Chine, bien que le bilan réel soit sans doute plus lourd. Avec 341032 décès pour 9190683 cas, les régions les plus touchées en nombre de décès sont l’Amérique latine et les Caraïbes. Ces derniers devancent l’Europe (229945 morts pour 5273943 cas) et les États-Unis et le Canada (214031 décès pour 7258663 cas).



 



Scénario catastrophe



Les perspectives sont sombres alors que les décès sont en augmentation en Europe, au Moyen-Orient et en Asie, renforçant la crainte d’une seconde vague. Toutefois, selon les statistiques officielles, l’Afrique est aujourd’hui l’un des deux continents les plus épargnés, rapporte Le Monde. En effet, les décès sont en baisse sur le continent depuis le mois d’août. Au Maroc, qui est frappé par une flambée de cas, la Covid-19 a fait 2069 morts.



«Un million est un nombre terrible», a déclaré Michael Ryan, le directeur des Situations d’urgence de l’organisation mondiale de la santé (OMS). Interrogé à Genève sur la possibilité que le bilan de la Covid-19 atteigne deux-millions de morts, ce dernier estime qu’un doublement «n’est pas seulement envisageable, mais malheureusement très probable».



 



La disponibilité du vaccin nécessaire pour contrôler le coronavirus



Afin de tenter d’éviter cela, la course effrénée au vaccin contre le coronavirus se poursuit alors que la pandémie continue de progresser, rapporte Médias24. À l’Assemblée générale annuelle des Nations Unies (ONU), organisée en visioconférence en raison de la crise sanitaire de la Covid-19, l’Amérique latine et l’Australie ont appelé à un accès libre aux futurs vaccins. Les États-Unis, l’Europe et le Japon, quant à eux, ont déjà réservé plus de la moitié des doses qui seraient disponibles dans un premier temps, ajoute le quotidien.



Alors que cinq vaccins, dont trois occidentaux et deux chinois, sont actuellement en phase 3 de tests au Maroc, qui a d’ailleurs conclu le 3 septembre dernier un accord de coopération avec la Chine, un vaccin pourrait être produit très prochainement. En effet, le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghrebia rapporte dans son édition de ce lundi 28 septembre que la première étape des essais cliniques d’un vaccin-candidat chinois, qui atteint la troisième et dernière phase dans les essais cliniques permettant de s’assurer de sa sécurité et de son efficacité, a pris fin. Ces essais ont concerné 600 personnes et se sont déroulés dans le Centre hospitalier universitaire d’Ibn Rochd, le Centre hospitalier universitaire Ibn Sina et l’hôpital militaire de Rabat. Ces personnes qui se sont portées volontaires n’ont noté aucun effet secondaire, souligne le journal.



Le quotidien ajoute que l’étape suivante de la troisième phase des essais cliniques démarre en début de semaine. Dans le cadre de cette étape de la dernière phase, des échantillons du sang des citoyens marocains ayant participé aux essais cliniques seront emmenés en Chine où ils subiront une panoplie de tests. Ces échantillons seront exposés au virus pour vérifier la capacité du système immunitaire à combattre la Covid-19. Si cette étape s’avère probante, ce vaccin, qui a déjà été validé par plusieurs pays, sera produit au Maroc par le laboratoire Sothema et commercialisé dans le reste de l’Afrique, indique le journal. Ce dernier note que l’étape suivante sera réalisée au CHU Ibn Rochd de Casablanca et au CHU Ibn Sina et à l’Hôpital militaire de Rabat.



 



Les laboratoires autorisés à faire le test au niveau national



Par ailleurs, selon une circulaire datée du samedi 26 septembre et signée par Khalid Aït Taleb ministre de la Santé, tous les laboratoires de biologie médicale sont désormais autorisés à faire le dépistage moléculaire par RT-PCR du SARS-CoV2 avec ou sans tests sérologiques. Et ce à condition de satisfaire les exigences du cahier des charges dans sa deuxième version, exposée dans la circulaire n° 72 du 12 septembre. Ainsi, les laboratoires doivent «télécharger la dernière version du cahier des charges, le signer, le dater et le cacheter en ajoutant la mention “lu et approuvé” contre récépissé délivré par la Direction régionale de la santé dont ils dépendent», explique Médias24, ajoutant que ce document doit être accompagné d’une demande. Les laboratoires qui intègreront ce réseau doivent déclarer les résultats aux directions ou délégations régionales de la Santé dans les 24 heures qui suivent les prélèvements sur la plateforme informatique du ministère de la Santé. Le prix de ce test PCR ne doit pas excéder 680 dirhams, rappelle le journal.



Recommandé pour vous

Covid-19 au Maroc : le calme avant la tempête ?

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis son apparition en 2019, le coronavirus s’est propagé à une vitesse vertigineuse dans le…

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transpor…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice…

Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle étude américaine révèle que le fait de respirer de minuscules particules d’air po…

« Les Impériales 2022 » : une première journée riche en débats

Temps de lecture : 4 minutes

Deux ministres ont répondu présents à l’invitation des organisateurs de l’édition 2022 de l’év…

Symptômes, vaccin, prévention…tout savoir sur la grippe saisonnière

Temps de lecture : 4 minutes

À l’instar des autres pays, le virus le plus répandu en cette période est le virus grippal A(H…

Visas Schengen : une indignation sans fin !

Temps de lecture : 5 minutes

Pour des raisons migratoires, la France avait décidé, fin 2021, de réduire le nombre de visas …

Faut-il maintenir le changement d’heure ?

Temps de lecture : 5 minutes

Instauré principalement dans le but de réaliser des économies d’énergie, le changement d’heure…

Apprentissage et développement humain : les chiffres inquiètent

Temps de lecture : 5 minutes

Bien que l’apprentissage soit la clé du développement humain, le Maroc a encore du mal à s&rsq…

Statut des enseignants-chercheurs : une réunion attendue avec le chef du gouvernement

Temps de lecture : 4 minutes

Les enseignants-chercheurs ne sont pas encore parvenus à un accord définitif sur la nouvelle r…

Pénurie d’eau : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 4 minutes

Le stress hydrique touche plusieurs régions du monde, dont le Maroc. Cette crise est due à plu…

CCME : 95% des jeunes marocains résidant en Europe visitent le Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

C’est un sondage qui vient confirmer l’attachement inébranlable que vouent les jeunes ressorti…