Rentrée scolaire

Temps de lecture : 4 minutes


Enseignement : trois scénarios pour la reprise en septembre

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

À moins de quatre semaines du début de l’année scolaire 2020/2021, le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique n’a toujours pas tranché sur la formule à adopter. Il faut dire que la hausse des cas de contaminations enregistrés cette semaine dans le pays a chamboulé les prévisions ministérielles. Trois scénarios sont actuellement à l’étude.

Temps de lecture : 4 minutes

Quelle stratégie pour la prochaine rentrée scolaire ? Une grande question qui n’a toujours pas trouvé de réponses à moins de 4 semaines de la date annoncée pour la reprise, le 2 septembre 2020. Selon plusieurs sources médiatiques, trois scénarios seraient à l’étude : une rentrée classique, une prolongation des cours à distance où une alternance entre présences en classe et cours à distance.



Said Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, avait déclaré lors d’une intervention au Parlement que ce mois de septembre serait dédié aux cours de rattrapage et au soutien afin de renforcer les acquis des élèves étant donné que le 3e trimestre de l’année scolaire précédente s’est déroulé dans des conditions difficiles. L’introduction de l’enseignement à distance a été une découverte et une nouvelle pratique à laquelle les étudiants n’étaient pas totalement initiés.



Le site de Challenge estime que «le fait que le ministère de l’Éducation ait reconnu lui-même les difficultés liées aux cours à distance ou en ligne devrait éliminer ipso facto le scénario des cours à distance dès la rentrée. À moins d’une grande catastrophe, matérialisée par une explosion incontrôlée des cas de contamination». D’un autre côté, le scénario d’une rentrée classique est également éloigné, car il est difficile de prendre le risque d’une reprise «normale» des études alors que la situation sanitaire n’est pas encore rassurante.



Le scénario d’une alternance (cours en classe-cours à distance) est envisageable. Il serait même le «moins dur à adopter parmi tous les scénarios», d’après Mohamed El Khomsi, professeur universitaire à la faculté Sidi Mohamed Benabdellah de Fès. Dans une déclaration accordée à Challenge, ce dernier assure que ce scénario est le plus probable à condition de trouver rapidement des solutions à ses contraintes. Parmi les difficultés citées par le professeur, la difficulté du respect de la distanciation sociale quand la classe est surchargée, la gestion des volumes horaires et la pénurie des enseignants pouvant assurer les cours en cas d’élargissement du nombre de classes.



 



Le privé ne supportera pas un scénario de cours à distance



Très impacté par la crise sanitaire du Covid-19 durant le troisième trimestre de l’année scolaire 2019/2020, le secteur privé pourrait vivre un scénario cauchemardesque si la pratique d’enseignement à distance se prolonge pour la prochaine rentrée. Dans ce cas de figure, le bras de fer qui a lié les parents d’élèves aux directeurs d’écoles concernant les frais de scolarité des mois d’avril, mai et juin 2020 pourrait s’envenimer. De nombreuses écoles ont déclaré ne pas pouvoir survivre à une nouvelle année scolaire dans de telles conditions.



Le quotidien Aujourd’hui le Maroc rapporte dans son édition du jeudi 6 août 2020 que si aucune décision n’est prise, ce scénario « extrême » sera adopté, mais «uniquement dans les villes ou quartiers déclarés comme des foyers de contagion à grande échelle par les autorités sanitaires». En tout cas, quelle que soit la décision prise, le ministère de l’Éducation nationale devra la communiquer, et vite, car le temps presse et l’heure de la rentrée va bientôt sonner.



Recommandé pour vous

CMRPI : 30% des enfants et des jeunes ont subi une cyberviolence

Temps de lecture : 6 minutes Protéger les enfants et les jeunes sur la Toile est l’objectif principal de la deuxième campagne nationale de prévention contre la cyberviolence et le…

Système de santé : ce qu’il faut savoir sur les projets de loi adoptés

Temps de lecture : 5 minutes Le gouvernement actuel oriente ses projecteurs vers le secteur de la santé national. Parmi ses objectifs, la réforme de ce secteur qui souffre de plus…

Lutte contre le sida : l’ONU alerte sur une stagnation des progrès

Temps de lecture : 5 minutes Ce jeudi 1er décembre, les pays du monde entier commémorent la Journée mondiale de lutte contre le sida. « Égalité maintenant » est le thème retenu po…

Stress hydrique : la situation est de plus en plus critique

Temps de lecture : 5 minutes Le déficit pluviométrique pèse lourdement sur les réserves d’eau au Maroc. Ces derniers ont enregistré leurs niveaux le plus bas cette année. L’Organi…

Le conflit se poursuit entre Ouahbi et les robes noires

Temps de lecture : 5 minutes L’ire des avocats empire depuis la publication des mesures fiscales les concernant dans le projet de loi de Finances 2023 (PLF-2023). Ils rejettent en…

Le salarié marocain, est-il heureux ?

Temps de lecture : 4 minutes Le bonheur des employés au Maroc sous la loupe de ReKrute. La plateforme en ligne spécialisée dans le recrutement et l’emploi a rendu publique son enq…

Un Black Friday en temps de crise économique et d’inflation

Temps de lecture : 6 minutes Le Black Friday (vendredi noir) marque le grand jour des soldes à l’échelle internationale, lançant la saison des achats de fin d’année. Célébré…

Fléau des féminicides : les chiffres demeurent alarmants

Temps de lecture : 6 minutes Ce vendredi 25 novembre, les pays du monde entier commémorent la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. « Tous…

OMM : le Maroc a connu cette année une sécheresse sans précédent

Temps de lecture : 6 minutes La pénurie d’eau fait partie des problèmes principaux auxquels de nombreuses sociétés et le monde dans son ensemble sont confrontés au XXIe sièc…

Sécurité et puissance militaire : l’IRES dévoile le positionnement du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes Le Maroc est un pays sûr. L’Institut royal des études stratégiques (IRES) a révélé que le Royaume est positionné dans le top 10 des pays du monde qui …

Avocats vs gouvernement : les tensions se poursuivent

Temps de lecture : 4 minutes Le gouvernement et les représentants de l’Association des barreaux d’avocats du Maroc (ABAM) sont parvenus, le 15 novembre, à un nouvel accord. Après …

Feuille de route 2022-2026 : pour une école publique de qualité

Temps de lecture : 6 minutes Le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a souligné, mardi 15 novembre à Rabat, que sa feuille de route 2…