Temps de lecture : 3 minutes


Augmentation de plus de 5% des crédits bancaires au 1er semestre 2020

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Les derniers chiffres de Bank Al Maghrib (BAM) font état d’une hausse du rythme de croissance des crédits bancaires accordés aux entreprises privées (5,2%). Les financements dédiés à l’habitat ont atteint 226,3 milliards de dirhams. Leur croissance ralentit à 3,8% contre 5% un an plus tôt. De son côté, l’encours des crédits à la consommation s’est pour sa part établi à 132 milliards de dirhams, soit une hausse de 7,4% par rapport à l’année 2018.

Temps de lecture : 3 minutes

Bank Al Maghrib a rendu public cette semaine son rapport annuel sur l’endettement des ménages. Il en ressort que le crédit à la consommation représente 37% de l’endettement des ménages. Le reste (63%) revient au crédit à l’habitat, en repli d’un point. Pour le crédit à l’habitat, le taux d’intérêt moyen baisse à 4,45%, rapporte le quotidien le Matin dans son édition du mercredi 29 juillet 2020. Ainsi, les financements dédiés à l’habitat ont atteint 226,3 milliards de DH. Leur croissance ralentit à 3,8% en 2019 contre 5% un an plus tôt.



Le nombre de bénéficiaires du crédit à l’habitat a reculé de 1,7% en 2019 à près de 67.300. La baisse est de 35% pour les prêts encouragés par l’État. Pour les prêts libres, le nombre de clients a augmenté de 11%. Le montant moyen des prêts ressort à 391.000 DH, en baisse de 7000 DH sur un an.



 



Plus de la moitié des bénéficiaires ont plus de 40 ans



Concernant le profil du client, il est âgé de plus de 40 ans dans près de 63% des cas, entre 30 et 40 ans pour 30% des dossiers et de moins de 30 ans pour seulement 7%. Il a un revenu inférieur à 4000 DH dans 33% des cas. 28% des dossiers concernent des personnes dont le revenu est supérieur à 10.000 DH. Le client est souvent salarié ou fonctionnaire (respectivement 47% et 33% des dossiers de crédit). Les artisans et commerçants pèsent pour 15% des crédits. En outre, 37% des bénéficiaires habitent la région de Casablanca-Settat et 19% celle de Rabat-Salé-Kénitra.



 



Crédits à la consommation : des crédits de plus de 5 ans pour la plupart



Les crédits de plus de 5 ans représentent 75% du total des crédits à la consommation délivrés. Le rapport de Bank Al Maghrib souligne que l’encours des crédits à la consommation s’est établi à 132 milliards de dirhams, soit une hausse de 7,4% par rapport à 2018. Les prêts distribués par les sociétés de crédit enregistrent une hausse de 7,4%, pareil pour ceux des banques (7,4%). Les prêts personnels constituent toujours le type de crédit le plus utilisé par toutes les tranches d’âge avec une part de 70%, souligne pour sa part Aujourd’hui le Maroc dans son numéro du mercredi 29 juillet 2020. 



En ce qui concerne le profil type du bénéficiaire du crédit à la consommation, il est âgé de plus de 50 ans pour 40% des dossiers et de moins de 30 ans dans 10% des cas. Pour 36% des demandes, le client affiche un revenu inférieur à 4000 dirhams et dans 23% des cas, il gagne entre 4000 et 6000 dirhams. Le reste des demandes concerne des clients dont le revenu est supérieur à 6000 dirhams.



Les salariés et les fonctionnaires représentent respectivement 49 et 34% des demandeurs. Leur part est stable sur un an. Les bénéficiaires des crédits à la consommation demeurent concentrés dans les agglomérations urbaines de Casablanca (29% contre 30% en 2018) et Rabat (18% contre 19% un an plus tôt).


Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…
Stress hydrique : les dernières pluies sauveront elles la donne ?

Stress hydrique : les avantages et les inconvénients de la vague de froid

La sécheresse est l'un des principaux défis auxquels le Maroc est confronté. Ces derniers mois, la hausse des températures et la pénurie des précipitations, provoquées par le chang…