Temps de lecture : 2 minutes


Croissance : le HCP confirme le coup de froid

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 2 minutes

La pandémie du coronavirus et la sécheresse vont faire dévisser le PIB de 5,8% en 2020 selon les dernières prévisions du HCP. Toutefois, une reprise est attendue dès 2021. Il faudra pour cela bien négocier 2020. Le taux de chômage atteindrait quand même 14,8%, soit une dégradation de 5,6 points. La baisse de l’activité et les dépenses exceptionnelles engendrées par la crise vont creuser le déficit budgétaire à 7,4% du PIB. Pour le financer, le Trésor va augmenter ses emprunts et son endettement passerait à 74,4% du PIB.

Temps de lecture : 2 minutes

Le HCP confirme le coup de froid sur la croissance. Le PIB va décrocher de 5,8% selon l’institution. La pandémie du coronavirus et la sécheresse sont les deux facteurs qui influencent l’activité. La campagne céréalière est nettement en dessous de la normale pour la deuxième année consécutive. En outre, la crise sanitaire provoquée par le coronavirus a mis l’économie mondiale à mal. Selon les dernières estimations, le PIB mondial va reculer de 4,9%. Le confinement et les mesures d’urgence sanitaires vont entrainer une contraction de 11,9% du commerce mondial.



 



La reprise dès 2021



Toutefois, une reprise est attendue dès 2021. Le commerce mondial augmenterait de 8% en 2021. La croissance mondiale devrait se redresser de 5,4% soutenue par la relance budgétaire importante et par la poursuite de l’assouplissement de la politique monétaire. La croissance marocaine devrait suivre le même mouvement avec un rebond de 4,4% selon le HCP. Il faudra pour cela bien négocier 2020 et limiter les répercussions du coronavirus sur l’activité.



Le PIB non agricole baissera de 5,3% après une hausse de 3,7% en 2019. La situation économique et les difficultés des entreprises engendreront une forte augmentation du chômage. Même si les mesures de soutien du gouvernement permettent de limiter les conséquences, le taux de chômage atteindrait 14,8% soit une dégradation de 5,6 points selon le HCP.



 



Un fort impact sur le budget et l’endettement



Par ailleurs, la pandémie et le gel de l’activité économique nationale durant la période de confinement, devraient induire des effets néfastes sur le budget de l’État en termes de recettes fiscales. Les mesures prises par le gouvernement pour limiter la propagation du virus devraient engendrer des dépenses supplémentaires aux charges ordinaires. En conséquence, le déficit budgétaire devrait s’accentuer en 2020 pour atteindre près de 7,4% du PIB. Pour financer le déficit, l’État va augmenter ses emprunts portant l’endettement du Trésor à 74,4%. En tenant compte de la dette extérieure garantie, la dette publique globale dépasserait 90% du PIB.


CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…
Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

La loi de Finances pour l’année 2023 (LF 2023) prévoit plusieurs changements fiscaux. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, le 18 janvier, son Conseil n…