Aller au contenu principal

Prochain écran publicitaire...le ciel ?

Des entreprises veulent transformer des satellites en panneaux publicitaires. Ils pourraient bien devenir les plus grands écrans publicitaires de l'histoire.

Par Khansaa Bahra, Publié le 17/05/2019 à 09:33, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Cette histoire ressembler plus à l’intrigue d’un film épique de science-fiction dystopique qu’à une technique publicitaire moderne. Les publicités dans l’espace sont toutefois une possibilité réelle, du moins à partir de l'an 2021.

 

Les étoiles illuminant le ciel nocturne seront, dans un avenir très proche, éclipsées par la lumière des panneaux publicitaires. C’est au moins ce que compte réaliser la start-up russe StartRocket. Au début du mois d'avril, la société a annoncé son intention d’installer un écran géant à une altitude de près de 500 kilomètres.

 

StartRocket a l’intention de lancer 200 petits satellites appelés "cubesats" qui constitueraient une sorte de constellation artificielle rayonnante avec une image ou un message commerciale.

 

 

 

"Les réflecteurs satellites utilisent la lumière du soleil pour la diriger vers la Terre. Ainsi, les pixels du satellite "cubesat" sont activés et désactivés lorsque nous en aurons besoin. L'affichage se déplacerait ainsi sur l'orbite pour afficher des messages ou des images", a déclaré le chef de projet, Vladilen Sitnikov.

 

Alors que l’énergie solaire est la principale source d’énergie des "cubesats", les objets spatiaux légers sont également équipés de moteurs afin de pouvoir être retirés de leur orbite et se consumer dans l’atmosphère une fois leur mission accomplie.

 

Le premier client de la firme serait PepsiCo. On ne sait toujours pas si d'autres entreprises cherchent à s'offrir les services de StartRocket.

 

Par ailleurs, les scientifiques sont sceptiques quant à l'objectif de ce projet. "Lancer de tels projets sans valeur commerciale, scientifique ou nationale ne semble pas judicieux", a déclaré Patrick Seitzer, professeur d’astronomie et spécialiste des débris spatiaux à l’Université du Michigan, soulignant que "l’espace est de plus en plus encombré".

 

Malgré la valeur commerciale des "cubesats", d'autres questions se posent :

 

À qui appartient l'espace ? Si je suis quelque part et que je regarde une publicité odieuse et que je m'y oppose, aurai-je le droit d'exprimer mon mécontentement ? Les "cubesats" pourraient-ils devenir un sujet de convoitise et provoquer de nouvelles guerres ?

Royaume-Uni : quelles sont les conditions pour s’y rendre depuis le Maroc ?

Alors que le monde continue de se déconfiner progressivement, de nombreuses personnes en profitent pour partir à l’étranger ou réserver des vacances, notamment au Royaume-Uni. Toutefois, ce pays est d...

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins identifiées

Dans le cadre des préparatifs de Aïd Al-Adha 1442, l’opération d’identification des bêtes se poursuit. En effet, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l’Association nationa...

Plus de 87% des eaux des plages marocaines conformes

Ce vendredi 18 juin, le département de l’Environnement du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a organisé une conférence de presse afin de présenter les résultats du rapport nationa...

Quel avenir pour la Radio au Maroc ? (avec Imad Kotbi)

Du jonglage au DJing en passant par la RNT, Imad nous fera voyager avec lui depuis ses débuts et sa formation, jusqu’à cette époque où la Radio évolue et ses méthodes aussi. Comment a-t-il débuté ? Qu...

Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Le Conseil de gouvernement a approuvé ce jeudi un projet de décret instituant « une indemnité de tr...

Ahmed Réda Chami, président du CESE, invité de "Les Matins HEC"

Ce lundi 14 juin, Ahmed Réda Chami, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et membre de la Commission spéciale sur le nouveau modèle de développement (NMD), a été l’invité d...