Aller au contenu principal

16e Anniversaire des attentats de 2003 à Casablanca

Par Khansaa Bahra, Publié le 16/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Aujourd'hui, marque le 16e anniversaire des attaques survenues à Casablanca, une série de cinq attentats suicides terroristes qui se sont déroulés le 16 mai 2003 dans la ville. Ils se sont produits quelques jours après des attaques visant des investissements occidentaux à Riyad en Arabie saoudite. Ils ont été exécutés par une dizaine de terroristes originaires du bidonville de Sidi Moumen, faisant un total de 41 victimes et d'une centaine de blessés.

 

Ces attentats avaient ciblé un hôtel et un restaurant accueillant des clients étrangers, le bâtiment de l'alliance israélite, le cimetière juif de la ville ainsi que le consulat de Belgique.

 

Après le 16 mai 2003, le Maroc a été secoué par plusieurs autres attentats terroristes. Le 11 mars 2007, Abdelfettah Raydi, 24 ans, originaires du bidonville Thomas à Sidi Moumen, s’est fait exploser dans un cybercafé de son quartier, faisant quatre blessés.

 

Au mois d'avril de la même année, un attentat-suicide a eu lieu à Hay Al Farah, à Casablanca, faisant 5 morts, un policier et les 4 kamikazes, ainsi que 19 autres blessés. Le 14 avril, deux frères se font exploser à deux mètres de l’entrée principale du consulat des États-Unis, au boulevard Moulay Youssef de Casablanca.

 

Le Royaume s'est trouvé à nouveau secoué par un attentat terroriste le 28 avril 2011 au café Argana, sur la place Jamaa El Fna à Marrakech, faisant 17 morts et 21 blessés, dont de nombreux étrangers. Sans oublier l’assassinat des deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil en décembre 2018.

 

La Coordination mixte de défense des détenus islamistes commémore le 16e anniversaire des attentats terroristes en organisant, ce jeudi juste après les prières des Tarawih, "des sit-in de sensibilisation" devant des mosquées à Fès, Tanger, Tétouan, Casablanca, Salé et Sidi Slimane, indique-t-elle dans un communiqué.

 

L'ONG appelle également les autorités à "lancer une initiative sérieuse et équitable afin de fermer ce dossier et mettre un terme aux souffrances des centaines de détenus et de leurs familles".

Couvre-feu nocturne : plusieurs villes refusent d’adhérer à cette mesure

Plusieurs manifestations et rassemblements ont été organisés dans plusieurs villes marocaines, et ce, en violation du couvre-feu nocturne imposé par le gouvernement pendant le mois de ramadan pour lut...

Éducation nationale : les tensions persistent entre les contractuels et la tutelle

Le bras de fer entre les enseignants contractuels et le ministère de l’Éducation nationale est loin...

MHE : une indemnité spéciale pour les professions impactées pendant ramadan est en préparation

Ce lundi 19 avril au Parlement, en réponse à la question d’un député, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, a annoncé qu’une indemnité était envisagée en faveur des activités impactées par le...

Masculinités positives VS masculinités toxiques

Dans cet épisode de Machi Rojola, le premier podcast 100% marocain qui promeut les masculinités positives, les invités, notamment Fatna Lbouih, une militante féministe, Fayçal Azizi, un artiste, Hicha...

2020, l'année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc

En 2020, le Maroc a connu une année chaude avec des températures annuelles supérieures à la moyenne et un déficit de précipitations sur l’ensemble du pays. Ainsi, cette année a été la plus chaude jama...

Déploiement de la 5G : «pas de risques nouveaux» pour la santé

Dans un avis très attendu en France, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anes) a indiqué, ce mardi 20 avril, que la téléphonie 5G ne présente, au vu des connaissances actuelles, «pas de risques ...