Aller au contenu principal

WhatsApp appelle les utilisateurs à faire des mises à jour

Par H.L.B, Publié le 15/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le lundi 13 mai, la célèbre application de messagerie WhatsApp a confirmé une grave faille de sécurité qui "a permis l'installation de logiciels espions ciblant les téléphones par le biais des appels téléphoniques", rapporte Forbes.

 

La brèche de sécurité concerne les appareils électroniques Android et iPhone.

 

Dans un communiqué publié par le Financial Times, les responsables de WhatsApp ont déclaré qu'ils "encouragent les gens à passer à la dernière version de leur application, tout en maintenant leur système d'exploitation mobile à jour, pour se protéger contre les éventuels abus ciblés destinés à compromettre les informations enregistrées sur leurs appareils mobiles".

 

"Cette attaque a toutes les caractéristiques d'une entreprise privée connue pour travailler avec les gouvernements afin de fournir des logiciels espions qui visent à exploiter les fonctions des systèmes de téléphonie mobile," ajoute WhatsApp.

 

Bien que WhatsApp ne fait pas explicitement référence à une société en particulier, le rapport du Financial Times identifie NSO Group, une société israélienne, comme étant le développeur du logiciel espion.

 

Le logiciel espion exploite les vulnérabilités de sécurité des applications WhatsApp via des appels téléphoniques audio vers des appareils iOS et Android. Il "peut être installé sans laisser de trace et sans que la cible réponde à l'appel", a rapporté The Verge.

 

Facebook a également émis un avis de sécurité, le lundi 13 mai, énumérant les versions de WhatsApp présentant des problèmes de vulnérabilité de sécurité, à savoir "WhatsApp pour Android avant la v2.19.134, WhatsApp Business pour Android avant la v2.19.44, WhatsApp pour iOS avant la v2.19.51, WhatsApp Business pour iOS avant la v2.19.51, WhatsApp pour téléphone Windows avant la v2.18.348 et WhatsApp pour Tizen avant la v2.18.15".

 

Le groupe NSO se décrit comme un développeur de " technologie qui aide les agences gouvernementales à prévenir et à enquêter sur le terrorisme et la criminalité dans le but de sauver des milliers de vies partout dans le monde ".

 

Cependant, le logiciel espion Pegasus de NSO a été utilisé pour espionner plusieurs dissidents, militants des droits de l'homme et des journalistes de renom.


  • Partagez

PLF 2021 : les priorités du gouvernement

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun a...

Joyeux anniversaire Lalla Asmaa !

Ce mardi 29 septembre, la princesse Lalla Asmaa, sœur du roi Mohammed VI, célèbre son 55e anniversaire. Deuxième fille et troisième enfant de feu Hassan II, la princesse est la mère de Moulay El Yazid...

Personnes en situation de handicap : entre vulnérabilité et Covid-19

Les personnes en situation de handicap ont été durement impactées par la crise due à la pandémie du...

Casablanca : trafic de certificats médicaux à l’hôpital Hay Hassani

Ce lundi 28 septembre, un fonctionnaire de la Santé exerçant à l’hôpital Hay Hassani à Casablanca a été déféré devant le procureur du Roi près du tribunal de première instance de Aïn Sebaâ. Le mis en ...

Zagora : une fille de 5 ans retrouvée morte plus d’un mois après sa disparition

Samedi 26 septembre, un berger a retrouvé le corps sans vie d’une fillette de cinq ans au milieu des rochers de Djbel Kissan, près d’un douar de la province de Zagora. Les causes et les circonstances ...

Vaccin anti-Covid-19 : une lueur d'espoir

Le coronavirus a déjà fait plus d’un million de morts, sur plus de 33 millions de cas de contaminat...