Aller au contenu principal

Développement du sport au Maroc : le CESE étale ses propositions

Une étude du conseil économique social et environnemental (CESE) sur la politique sportive au Maroc a été publiée cette semaine au bulletin officiel. Pour le Conseil, la politique sportive du royaume n’a pas encore la place qu’elle mérite au sein de la politique globale de développement du pays, et ce, pour plusieurs raisons. Un ensemble de recommandations ont été formulées. Parmi elles, prioriser le sport scolaire et universitaire et mobiliser les moyens financiers nécessaires pour hisser le sport national à un niveau supérieur.

Par Mohamed L., Publié le 28/05/2020, mis à jour le 28/05/2020
Teaser Media
Chami

Le conseil économique social et environnemental (CESE) a émis ses recommandations sur la politique sportive au Maroc. Il a dressé une évaluation de la stratégie nationale du sport 2008-2021 et a signalé les facteurs ayant perturbé sa mise en œuvre. Pour le CESE, «la politique sportive n’occupe pas encore la place qu’elle mérite au sein de la politique globale de développement du pays, en dépit de ses nombreuses implications socio-économiques, sanitaires, culturelles, environnementales et politiques».

L’institution, présidée par Ahmed Réda Chami, épingle la «faible mobilisation» des ressources humaines pour réussir un projet d’une telle ampleur, souligne le Matin dans son édition du jeudi 28 mai 2020. Le CESE a élaboré une série de recommandations adressées aux responsables du secteur. Parmi celles-ci, il faudra transformer la stratégie nationale du sport en une politique publique inscrite dans une loi-cadre, donner la priorité, dans les années à venir, au développement du sport scolaire et universitaire au niveau territorial et enfin harmoniser le cadre juridique et réglementaire, en particulier la loi 30-09, avec les dispositions de la Constitution.

Le CESE propose également de développer un système d’information intégré avec la participation des acteurs concernés et du Haut-commissariat au plan (HCP), afin de permettre un suivi-évaluation rigoureux de la mise en œuvre et de l’impact de la stratégie. LE CESE recommande également de poursuivre le développement des grandes infrastructures et des équipements de proximité.

Pour ce faire, les besoins en termes de ressources humaines et matérielles devraient être précisément appréciés au niveau de chaque région et pris en compte dans les plans de développement régionaux. Pour le développement des grandes infrastructures à l’échelle nationale, un plan national devrait être élaboré avec les régions en veillant à la conformité aux normes internationales et en tenant compte de leur impact environnemental, de leur accessibilité et de leur rentabilisation à moyen et long terme.

Un axe particulier a été réservé au développement de l’économie du sport. Ahmed Réda Chami propose de mener des études aux niveaux national et régional pour identifier les opportunités à saisir, orienter les investissements publics et privés et développer des écosystèmes.

Enfin, le CESE rappelle qu’il faut renforcer l’action des fédérations sportives, des ligues régionales et des associations sportives, tout en poursuivant les efforts de renforcement de leur gouvernance. À ce titre, des critères rationnels doivent déterminer l’octroi des subventions. Parallèlement, un programme d’accompagnement et de soutien financier et technique doit être mis en place afin de leur permettre de se conformer, dans un délai raisonnable, aux différentes normes nationales et internationales et d’améliorer ainsi leurs performances.


  • Partagez

Le Maroc dénonce la position hostile d’Amnesty International à son égard

Le Maroc dénonce les allégations injustes et fausses qu’Amnesty International lui impute. L’Organis...

Entretiens maroco-portugais : coopération bilatérale en matière d’énergie

Ce jeudi 2 juillet, Aziz Rabbah, ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, et João Pedro Matos Fernandes, son homologue portugais, se sont entretenus, lors d’une vidéoconférence, en prés...

Soutien à l’intégrité territoriale du Maroc devant le CDH de l’ONU

Ce mardi 30 juin à Genève, un groupe composé de 26 pays a réitéré son soutien à l’intégrité territoriale du Maroc devant le Conseil des Droits de l’Homme (CDH) de l’Organisation des Nations unies (ONU...

Artisanat : adoption d’un projet de loi pour restructurer le secteur

Afin de faire face aux répercussions de la pandémie du coronavirus et de promouvoir l’artisanat mar...

Député américain : Trump devrait soutenir le Maroc au sujet du Sahara

Dimanche 28 juin, Paul Gosar, député républicain à la Chambre américaine des représentants, invité de l’émission de Medi1 TV "Avec le Maroc depuis Washington", a appelé l’administration Trump à «dénon...

Réunion du Comité central de l’Istiqlal : Baraka alerte le gouvernement

Le parti de l’Istiqlal (PI) a tenu samedi dernier une réunion de son Comité central. Le secrétaire ...