Aller au contenu principal

Qui est Moncef Slaoui, ce Marocain appelé à «sauver» les États-Unis ?

Le professeur marocain Moncef Slaoui a été désigné, mercredi, par le président américain, Donald Trump, pour diriger une opération de développement d’un vaccin contre le Covid-19. Il mènera cette mission, baptisée «Operation Wrap Speed», aux côtés du général américain Gustave Perna. Voici ce que vous devez savoir sur celui que l'on surnomme "l'as des vaccins".

Par Mohamed L., Publié le 14/05/2020, mis à jour le 14/05/2020
Teaser Media
Slaoui Moncef

L’info fait la une des médias marocains et étrangers ce jeudi. Le professeur et chercheur marocain Moncef Slaoui a été désigné par le président américain, Donald Trump, pour développer un vaccin contre le Covid-19. Pour cette mission, Moncef Slaoui (60 ans) sera aux côtés du général Gustave Perna. Slaoui agira en tant que conseiller principal et le général Perna servira en tant que chef de l’exploitation, supervisant la logistique, rapporte le site le360.

Chef de division du géant pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) entre 2015 et 2017, Moncef Slaoui préside actuellement le comité recherche et développement de la compagnie américaine Moderna, première compagnie spécialisée en biotechnologies au monde à avoir démarré les tests cliniques pour un vaccin contre le Covid-19, souligne l’Économiste.

Le natif d’Agadir occupe également plusieurs fonctions en parallèle, notamment président de Galvani (filiale de GSK montée avec Google, spécialisée en bioélectroniques) et président de Sutrovax (entreprise biopharmaceutique basée en Californie). Slaoui est également patron de trois autres sociétés œuvrant dans les biotechnologies. Au cours de sa carrière, il a développé ou contribué au développement de plusieurs vaccins, dont ceux de la malaria, du cancer du col de l’utérus, rotavirus, pneumocoques.

Cette responsabilité confiée par Trump à Moncef Slaoui intervient deux semaines après l’annonce de l’«Operation Warp Speed». Une opération qui vise la production de 300 millions de doses d’un vaccin ant-Covid-19 d’ici la fin de l’année 2020 et l’organisation de son plan de distribution. Selon les scientifiques, la distribution du vaccin risquerait de prendre des mois voir des années.

Pour rappel, les États-Unis sont le pays qui a été le plus impacté par le Covid-19 au monde. On compte, à ce jour, prés d'un million quatre cent mille cas détectés et plus de 84.000 morts.

 

Younes Smani, un militant à part

Si le professeur Moncef Slaoui est impliqué directement dans la lutte contre le Covid-19 à travers la recherche de vaccins, son compatriote Younes Smani (41 ans) a une mission d’un autre genre. Son objectif ? Créer une machine capable de désinfecter et éliminer les virus des sièges (d’avions, montgolfière, jets privés…ou tout autre moyen de transport aérien..).

Le chercheur et membre de l’équipe des maladies infectieuses et médecine préventive au prestigieux hôpital espagnol Virgen Del Rocio à Séville a déclaré, au quotidien les Inspirations éco ce jeudi, que le milieu scientifique savait qu’une pandémie dévastatrice allait se produire.

«Nous avions eu des alertes avec le Sars puis Ebola et ensuite la grippe A (H1N1). Nous estimons que durant les prochaines années, nous allons avoir des pandémies suivant un rythme cyclique», souligne Younes Smani.

L’État espagnol a consacré la somme de 4 millions d’euros aux recherches qui permettraient de venir à bout du Covid-19. Une chose est sûre, que ce soit en France, en Chine ou aux États-Unis, les chercheurs font face à une grande contrainte, celle de temps. Le temps presse et il coûte cher, il coûte des vies.


  • Partagez

Les défaillances d’entreprises s’accélèrent

Les défaillances d’entreprises risquent de se multiplier dans le monde à cause de la pandémie du Co...

Bourses de mérite : la Fondation OCP et l’Ambassade de France ouvrent les candidatures

Ce jeudi 2 juillet, le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a annoncé le lancement des candidatures aux bou...

Déconfinement : les conditions de reprise ne sont pas du goût de tout le monde

Le Maroc fait face à une nouvelle hausse des cas de contaminations et dépasse la barre des 13000 in...

Modèle de développement : l’IRES appelle à une nouvelle gouvernance

L’Institut royal des études stratégiques (IRES) a publié cette semaine son rapport 2019/2020. Ce de...

Baccalauréat 2020 : une organisation sans précédent

Ce vendredi 3 juillet marquera le début des épreuves du baccalauréat 2020. Cette année, les examens...

Accor Live Limitless : une campagne inédite pour raviver l’amour du voyage au Maroc

Accor Live Limitless, le compagnon lifestyle du quotidien qui réunit les avantages, services et expériences de l’univers des marques Accor, lance une campagne inédite au Maroc, #ALLFBLADNA, conçue pou...