Aller au contenu principal

Facebook se défend contre les propos de son co-fondateurs

Par Khansaa Bahra, Publié le 13/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Ce jeudi 9 mai, Chris Hughes, un des trois cofondateurs de Facebook a appelé à démanteler le réseau social et à lui imposer un contrôle strict.

 

Hughes, qui a quitté Facebook en 2007, a écrit un éditorial dans le New York Times jeudi dernier, appelant à la dissolution de l'entreprise, car selon lui, le PDG de Facebook "s'est concentré sur la croissance, ce qui l'a poussé à sacrifier la sécurité et la civilité au profit du clic".

 

Nick Clegg, directeur des affaires publiques de Facebook et vice-président des affaires mondiales et des communications de Facebook, a rejeté l’appel du cofondateur s’opposant à l’idée que l’entreprise serait devenue "trop grosse" et qu’il faudrait donc la démanteler.

 

En réponse aux accusations de Hughes, Clegg a également rédigé un article dans le New York Times, dans lequel il a reconnu que "les entreprises devraient être tenues responsables de leurs actes". Toutefois, il a affirmé que les sociétés de technologie comme Facebook ne devraient pas être celles qui traitent toutes les "questions sociales, politiques et éthiques importantes" pour l’Internet.

 

Mark Zuckerberg, qui accorde rarement des interviews, s’est également entretenu avec Laurent Delahousse sur France 2 à l’occasion de son passage en France vendredi dernier. "Cette proposition n’est pas une solution", a-t-il affirmé. "Si ce qui nous importe c’est la démocratie, les élections, alors il faut qu’une entreprise comme la nôtre puisse investir des milliards de dollars par an pour mettre en place des outils qui permettront de lutter contre les interférences", a-t-il ajouté.

La maternité célibataire au Maroc, entre exclusion et injustice

Pècheresses, hors-la-loi. Ainsi sont qualifiées les femmes qui ont un enfant hors mariage au Maroc....

Réforme du système de santé : le choix judicieux du Royaume

Le roi Mohammed VI a donné la semaine dernière le coup d’envoi d’un grand chantier pour la générali...

600 infractions en matière des prix et de qualité durant châabane

Selon le département des affaires générales et de la gouvernance, relevant du ministère de l’Économie, les contrôles, durant le mois de châabane, des prix et de la qualité des produits alimentaires de...

Vente en ligne de médicaments : une grande menace pour les Marocains

En raison de la pandémie de la Covid-19 et des restrictions mises en place pour l’endiguer, le e-co...

Les origines du féminisme au Maroc

Dans cet épisode de Radio Maarif, la professeur Latifa El Bouhsini explique les origines du féminisme au Maroc. Entre la bataille pour l'enseignement et la lutte pour l'égalité des droits, ces sources...

Les dates du baccalauréat 2020-2021 dévoilées

Ce lundi 19 avril, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a annoncé que les épreuves de l’examen national ...