Aller au contenu principal

Fin des poursuites judiciaires contre l'OCP au Kenya

Par Khansaa B., Publié le 10/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Après plusieurs mois de bataille juridique, les autorités Kenyene ont abandonné cette semaine les charges contre l’OCP Kenya, à condition que celle-ci ne demande plus que de nouveaux échantillons de ces engrais. La filiale du groupe OCP était accusée d’avoir importé une cargaison d’engrais phosphatés non-conformes à la règlementation locale.

 

Le procureur général Noordin Haji a décidé de classer l’affaire en réclamant "la libération inconditionnelle de la cargaison retenue à Mombasa à condition qu’OCP Kenya retire sa demande de nouveau contrôle du produit".

 

Rappelons que cette affaire a éclaté en juin 2018. La société rejette les accusations portées à son égard dans un communiqué.

 

"OCP Kenya réfute catégoriquement les accusations adressées à son encontre, car celles-ci ne reflètent ni ses pratiques commerciales ni la rigueur de la politique de qualité du groupe OCP. En effet, OCP Kenya a toujours scrupuleusement observé les procédures et les normes de conformité imposées par la règlementation kenyane. La conformité de la cargaison a été attestée par plusieurs expertises indépendantes, menées par des sociétés d’inspection de renommée internationale (SGS, Bureau Veritas et Cropnuts)", avait-elle annoncé.


  • Partagez

Licenciement économique : parfois nécessaire, gare aux abus

Malgré le dispositif de soutien public, des milliers d’entreprises ne résisteront pas à la crise et...

La BEI signe un accord de 200 millions d’euros pour soutenir l’agriculture marocaine

Ce mercredi 16 septembre, la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque marocaine Crédit Agricole du Maroc (CAM) ont signé un accord de 200 millions d’euros pour soutenir les entreprises ma...

OCDE : une récession moins forte mais inédite en temps de paix

L’OCDE table désormais sur une récession de l’économie mondiale de 4,5% contre 6% anticipée en juin...

Rebooster le Tourisme : le Maroc multiplie ses rencontres à l’étranger

Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie soc...

Conjoncture : des impayés plus importants en 2021 ?

Il n’y a pas mieux que les banques pour livrer une analyse fine de la situation individuelle des en...

Conseil d’administration de la CGEM : le PLF à l’ordre du jour

Dans un contexte sanitaire de plus en plus tendu, engendrant une crise économique sans précédent, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) prévoit de tenir son conseil d’administratio...