Aller au contenu principal

Mobilisation mondiale contre la pandémie du COVID-19

Le dernier bilan mondial du coronavirus a atteint, ce lundi 16 mars, 173412 cas confirmés et 6571 décès. Ces chiffres alarmants révèlent aussi que l’Europe, l’Italie en particulier, est devenue le nouvel épicentre du virus dans le monde. Plusieurs pays ont consolidé leurs mesures de préventions et de gestion de cette pandémie, qui ne cesse de se propager dans la planète.

Par Nora Jaafar, Publié le 16/03/2020, mis à jour le 17/03/2020
Teaser Media
Mobilisation mondiale contre la pandémie du COVID-19

Pour la première fois depuis l’apparition du coronavirus, le nombre de cas contaminés dans le monde dépasse celui de la Chine, marquant une nouvelle étape dans l’évolution de cette pandémie mondiale. La Commission nationale chinoise de la santé a signalé, ce lundi, 16 nouvelles infections et 14 décès, ce qui porte le nombre total de cas dans le pays à 80860, dont plus de 67000 se sont rétablis. Hors de Chine, les taux de contamination dans plusieurs autres pays sont montés en flèche ces derniers jours. L’Italie, le pays le plus touché d’Europe, compte désormais plus de 24700 cas, l’Iran près de 15000, l’Espagne au moins 8500, la France environ 5500 et les États-Unis près de 4000 cas. Le nombre total des infections dans le monde s’élève, ce lundi 16 mars, à 173412, tandis que le nombre de décès a dépassé les 6600, rapporte CNN.

Cette augmentation du nombre d'infection survient alors que les pays du monde entier s’empressent de mettre en œuvre des mesures d’urgence afin de contenir le virus et d’imposer une distanciation sociale, notamment en imposant des restrictions aux frontières et aux déplacements, des fermetures d’écoles et en ordonnant aux restaurants, cafés et bars de fermer ou de réduire la durée de leurs services. The Guardian rappelle que, le vendredi 13 mars, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a déploré que l’Europe soit devenue le nouvel épicentre de la pandémie du coronavirus.

Panique mondiale

Dimanche soir, le vice-président américain, Mike Pence, a affirmé que de nouvelles directives seront publiées ce lundi concernant les éventuels couvre-feux ou fermetures de lieux publics, rapporte Reuters. Les centres américains de contrôle et de prévention des maladies ont recommandé l’annulation et le report de manifestations impliquant plus de 50 personnes pendant huit semaines. Plusieurs États et villes du pays ont également annoncé des fermetures obligatoires, dans le cadre des efforts visant à freiner la propagation du virus.

De son côté, le Liban a fermé son aéroport, ses frontières et ses ports pendant deux semaines, du 15 au 29 mars, a déclaré la ministre de l’information, Manal Abdul Samad, lors d’une conférence de presse à Beyrouth. Le gouvernement interdit les rassemblements publics et privés et les bureaux du gouvernement seront fermés, à l’exception des bureaux de sécurité, de santé et de services, explique Asharq Awsat. La même source rapporte que le gouvernement irakien a annoncé qu’il imposera un couvre-feu à Bagdad, du 17 au 23 mars. En vertu de cette démarche, les Irakiens ne seront pas autorisés à quitter leurs domiciles pendant près d’une semaine.

En Europe, la République tchèque a fermé les services publics pour empêcher la propagation du virus, tandis que l’Irlande a appelé les pubs à fermer et a demandé aux gens de ne pas participer à des fêtes. La France, qui a fermé des restaurants, des cafés, des cinémas et des boîtes de nuit, a souligné que près de 200 cas graves ont moins de 60 ans, selon le directeur de l’agence nationale de santé du pays. France24 ajoute que le pays compte désormais 5423 contaminations et 127 décès. Cette situation difficile a poussé Emmanuel Macron, le chef de l’État français, a convoqué un Sommet extraordinaire des dirigeants du G7. Cette rencontre, qui se fera par visioconférence ce lundi 16 mars, vise à coordonner l’action du G7 dans la lutte contre le coronavirus dans les domaines sanitaire, économique, financier et de la recherche. Euronews indique pour sa part que l’Union européenne a introduit une restriction de 30 jours sur tous les voyages non essentiels vers le bloc afin de tenter de contenir l’épidémie.

Enfin, une chose est sure la lutte contre le COVID-19 est toujours en cours et le monde entier se mobilise.

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...

Biden s'envole pour l'Europe et réhabilite TikTok

Joe Biden s’est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d’une tournée européenne, la première depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Juste avant de quitter les USA, le président améric...

ONU : le Conseil de sécurité octroie à Guterres un deuxième mandat

Ce mardi 8 juin, lors d’une brève session à huis clos, le Conseil de sécurité, qui joue un rôle clé dans le processus de nomination du secrétaire général des Nations Unies (ONU), a unanimement recomma...