Aller au contenu principal

L'Espagne veut taxer l’électricité marocaine sur son territoire

Par Khansaa B., Publié le 09/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Depuis plusieurs mois, le Maroc exporte de l'électricité à bas prix vers l'Espagne. Selon la ministre espagnole de la Transition écologique, Teresa Ribera, l'électricité marocaine nuit à la compétitivité du pays sur ce marché et représente un désavantage aux producteurs espagnols d'électricité. Cette électricité, produite dans la centrale à charbon de Safi, n'est pas soumise à la taxe carbone en vigueur dans l’UE.


 


Teresa Ribera avait adressé une lettre au Commissaire européen à l’énergie Miguel Arias Cañete, le 19 février dernier, dans laquelle elle dénonçait l’afflux d’électricité marocaine à bas prix sur le marché ibérique et le priait de donner son avis. Désormais, le gouvernement espagnol, en collaboration avec la Commission européenne, cherche un moyen de taxer cette énergie en provenance du Maroc en mettant en relief des raisons "écologiques".


 


"En raison de la mise en service de centrales électriques à charbon au Maroc, les usines espagnoles à combustibles fossiles sont potentiellement désavantagées en termes de compétitivité, car elles doivent supporter les coûts des émissions de CO2", avait annoncé Teresa Ribera.


 


Arias Cañete, prié de donner son avis sur ce conflit, avait expliqué qu’il était “en pleine réflexion” et qu'il essayait de trouver une solution qu’il présenterait bientôt au gouvernement espagnol.


 


Rappelons que l'Espagne avait prévu la fermeture de ses usines les plus polluantes d'ici 2025, en commençant par ses centrales à charbon.


  • Partagez

Covid-19 : La France initie la deuxième vague de reconfinement

Avec un bilan épidémiologique quotidien dépassant les 33.000 contaminations et les 300 morts, la Fr...

Covid-19 : un bilan épidémiologique bimensuel préoccupant

Selon Abdelkrim Meziane Belfkih, chef de la division des maladies ambulatoires au ministère de la S...

Laftit : le Maroc jouit d’un climat de sécurité grâce à la vigilance des services compétents

Ce mardi 27 octobre, lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des conseillers, Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a dressé le bilan des interpellations des individus i...

Une ONG musulmane dissoute en France

Ce mercredi 28 octobre en France, l’ONG humanitaire musulmane BarakaCity a été dissoute en Conseil des ministres. Selon Gérald Darmanin, ministre français de l’Intérieur, cette association «incitait à...

Coronavirus : Tanger renforce ses restrictions

Face à l’augmentation du nombre de ses contaminations au nouveau coronavirus, la ville de Tanger sera soumise à de nouvelles mesures de restrictions, à l’instar des villes de Tétouan et de Casablanca....

Prison locale de Tiflet 2 : un gardien tué par un présumé terroriste

Ce mardi 27 octobre, un employé de la prison locale de Tiflet 2 a été tué par un détenu. Selon un communiqué du Procureur du Roi près la Cour d’appel de Rabat, le Parquet général a ordonné l’ouverture...