Aller au contenu principal

Nasser Bourita s’entretient avec le président mauritanien

Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a été reçu par le président mauritanien, Mohamed Ould El-Ghazaouani. Il s’est également entretenu avec plusieurs autres responsables mauritaniens. L’objectif est de renforcer les relations de coopération entre les deux pays. Ceci est conforme au plan du Maroc d’assurer davantage de soutien pour son intégrité territoriale. Le royaume souhaite ainsi obtenir le soutien de Nouakchott pour son plan d’autonomie puisque la Mauritanie est un acteur clé dans la région.

Par Khansaa Bahra, Publié le 20/02/2020, mis à jour le 20/02/2020
Teaser Media
Nasser Bourita et le président mauritanien

Ce mercredi 19 février, le président mauritanien, Mohamed Ould El-Ghazaouani, a reçu le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, à Nouakchott. En visite de travail dans ce pays voisin depuis mardi, Bourita s’est également entretenu avec le Premier ministre mauritanien, Ismail Bedde Cheikh Sidiya, en présence d’Ismail Ould Cheikh Ahmed, ministre des Affaires étrangères mauritanien, Sidi Ould Moulaye Zein, directeur de cabinet du Premier ministre et de Hamid Chabar, ambassadeur du royaume auprès de la Mauritanie. Ces réunions ont porté sur les relations de coopération entre les deux pays et les moyens de les renforcer davantage.

Suite à sa rencontre avec le président mauritanien, Bourita a déclaré, lors d’un point de presse, qu’il était «honoré» de rencontrer El-Ghazaouani. Il a ajouté que la réunion a été l’occasion de transmettre les salutations du roi Mohammed VI au dirigeant mauritanien et sa forte volonté de renforcer les relations avec la Mauritanie. Le ministre marocain a également souligné que les deux pays jouissent de solides liens humains et de fraternité entre les deux peuples frères, ainsi que des rapports étroits de coopération dans divers domaines, notamment économique et commercial. Les deux pays célèbrent le 50e anniversaire de la signature de l’accord de fraternité et de bon voisinage. Aux termes de ce traité, le gouvernement marocain a souligné la nécessité de tirer parti du potentiel d’amélioration des relations bilatérales avec le pays voisin. Bourita a déclaré que le roi Mohammed VI souhaite que les relations maroco-mauritaniennes deviennent «exceptionnelles» afin que les États voisins puissent travailler ensemble pour faire face aux défis communs.

Notons que la coopération gagnant-gagnant du Maroc avec les pays voisins est conforme à ses plans d'assurer davantage de soutien pour son intégrité territoriale. La Mauritanie est un acteur clé dans les négociations en cours dirigées par l’ONU sur le Sahara. Le gouvernement marocain souhaite ainsi obtenir le soutien de Nouakchott pour son plan d’autonomie.

Mesures sanitaires : une actualisation chaque 2 semaines

La situation épidémiologique au Maroc est maîtrisée, a affirmé ce jeudi le chef de l'exécutif, Saad Dine El Otmani, lors de l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. El Otm...

Le Maroc réagit à la résolution du Parlement européen

Le Maroc a réagi à la résolution adoptée ce jeudi à Strasbourg. Dans un communiqué, la diplomatie m...

Parlement européen : la résolution contre le Maroc votée

Le Parlement européen a rendu ce jeudi son verdict concernant le projet de résolution contre le Mar...

Le Parlement européen adopte la résolution hostile au Maroc

Le Parlement européen vient d'adopter le projet de résolution RC9-0349/2021 sur la "violation de la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant et utilisation de mineurs par les autor...

Maroc-Hongrie : signature de 10 accords de coopération

Ce mercredi 9 juin au siège du ministère des Affaires étrangères à Rabat, Péter Szijjártó, le ministre hongrois des Affaires étrangères, a été reçu par son homologue marocain Nasser Bourita. Lors de c...

Nouvelle interview de Abdelmadjid Tebboune et nouvelle attaque contre le Maroc

Dans une interview accordée à Al Jazeera, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a déclaré que son pays n’a aucun problème avec le Maroc, mais «c’est le Maroc qui a un problème avec [nous]». Inter...