Aller au contenu principal

Le Parlement européen dément l’existence d'un intergroupe soutenant la «cause sahraouie»

Par Khansaa Bahra, Publié le 17/02/2020 à 16:33, mis à jour le 17/02/2020 à 17:54
Teaser Media
Parlement européen

Ce week-end, les médias algériens ont fait état de la création, jeudi à Strasbourg, d’un intergroupe au sein du Parlement européen, nommé «Paix pour le peuple sahraoui». Selon ces sources, il s’agit d’un bloc de plus d’une centaine de députés de divers partis politiques de tous les pays de l’Union européenne (UE) visant à soutenir la «cause sahraouie». Le nouveau représentant du Front Polisario en Europe et dans l’UE, Oubbi Bucharaya Bachir, s’est félicité jeudi de la formation de cet intergroupe parlementaire, qui, selon lui, marque «un évènement important».

Toutefois, le Parlement européen a démenti ces informations diffusées par l’Algérie et le Polisario. Dans une correspondance destinée au président de la délégation pour les relations avec les pays du Maghreb et l’Union du Maghreb arabe, et aux commissions parlementaires mixtes (UE-Maroc, UE-Tunisie et UE-Algérie), David Sassoli, le président du Parlement européen, a marqué son soutien au processus mené par l’ONU. Ce dernier vise à parvenir à «une solution politique, juste, réaliste, pragmatique, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara», reposant sur «le compromis», conformément aux résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies, notamment la résolution 2468 du 30 avril 2019. Et d’ajouter que le Parlement européen «veille particulièrement à éviter toute confusion entre ses activités officielles et celles d’intergroupes ou de groupements non officiels de députés. La constitution de l’intergroupe Sahara est une usurpation d’identité visant à user de l’escroquerie politique et de la propagande contre un État souverain qui, de surcroît, est un partenaire incontournable de l’UE».

Opération Marhaba : une subvention de 4,5 milliards de DH de l'État

Le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani s’est rendu ce mardi après-midi au Parlement pour prend...

Sahara : quelles perspectives 6 mois après la reconnaissance américaine ?

Ce mois de juin marque le sixième mois après la signature de la proclamation américaine reconnaissant la marocanité du Sahara et qui a été élaborée par l’administration Donald Trump. Depuis, le Maroc ...

Maroc-Espagne : des migrants clandestins marocains encore à Sebta

3.000 migrants clandestins marocains, dont 830 mineurs, sont encore sur le "territoire espagnol", et ce un mois après la crise migratoire de Sebta. C’est ce qu’a affirmé Juan Vivas, chef du gouverneme...

Un dîner en l'honneur de la délégation du Hamas

Dans son journal télévisé arabophone de 21h, la première chaine de télévision marocaine a révélé que le roi Mohammed VI a offert un dîner en l’honneur d’Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, a...

Élections 2021 : une commission de suivi créée

Sur instructions royales, la commission centrale chargée du suivi des élections a été créée ce mard...

Résolution du conflit israélo-palestinien : le rôle significatif du Maroc

Convié par le Parti de la justice et du développement (PJD), Ismail Haniyeh, chef du mouvement pale...