Aller au contenu principal

Soupçonné de viols, Tariq Ramadan est de nouveau mis en examen

Par Khansaa B., Publié le 14/02/2020, mis à jour le 14/02/2020
Teaser Media
tariq ramadan

Tariq Ramadan, éminent érudit islamique, a de nouveau été mis en examen pour le viol de deux autres femmes identifiées l’année dernière. Ce jeudi 13 février, il a comparu devant les juges d’instruction au tribunal de Paris, a confirmé en fin de journée à l’AFP Emmanuel Marsigny, son avocat.

Les deux plaignantes ont été interrogées comme témoin par les policiers en février 2019 après avoir été identifiées sur des photos pornographiques retrouvées dans l’ordinateur de l’universitaire réformiste. Celles-ci n’avaient pas porté plainte, mais toutes deux affirment avoir été entraînées dans une relation sexuelle brutale avec Ramadan, l’une de novembre à décembre 2015 et l’autre en mars 2016.

Les deux femmes avaient raconté aux enquêteurs comment ce «manipulateur» les avait entraînées chacune dans une relation «dominant-dominé» virtuelle avant un «rendez-vous brutal». «Je lui demandais d’être plus doux, mais il me disait : “C’est de ta faute, tu le mérites (...) et qu’il fallait obéir», a rapporté l’une des deux, faisant référence à une relation remontant à 2015. «C’est d’un autre ordre qu’un viol physique, (...) il y a un viol moral», a expliqué l’autre femme, relatant deux rencontres en mars 2016 à Paris.

Ces affirmations tant niées par le théologien suisse font suite à une série de plaintes prononcées contre Ramadan. En effet, deux autres femmes avaient porté plainte contre lui en octobre 2017. Une troisième femme, Mounia Rabbouj, l’a ensuite accusé de neuf viols pendant la période 2013-2014. Une quatrième plainte a été déposée l’été dernier par une femme surnommée Elvira. Après plus de neuf mois de détention, Ramadan, mis en examen pour "viol" et "viol sur personne vulnérable", a été libéré en novembre 2018. Il est actuellement placé sous contrôle judiciaire. Il est interdit de quitter la France et doit pointer une fois par semaine au commissariat.


  • Partagez

Ramadan : retour à l’horaire GMT le vendredi 24 avril

À l’occasion du ramadan 1441 de l’hégire, le gouvernement prévoit un retour à l’heure GMT. Cette décision se conforme à l’article 2 du décret n° 2.18.855. Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani,...

Le père de Dounia Batma arrêté à Marrakech

Ce lundi matin, Hamid Batma, le père de la chanteuse marocaine Dounia Batma, a été arrêté à Marrakech. Ce dernier conduisait une Peugeot 207 en état d’ébriété avancée. Il a été interpellé par des...

Maroc-Algérie : pour ou contre la réouverture des frontières ?

Un sondage effectué au Maroc par l’Institut marocain d’analyse des politiques révèle que 89% des pe...

L’épidémie du COVID-19 s’aggrave, les Marocains d’Italie veulent rentrer au royaume

Suite à la mise en quarantaine de plusieurs villes italiennes à cause du coronavirus, les ressortis...

Casablanca : premier arrivage des nouveaux bus au dépôt de Maârif

Une première partie des 400 bus d’occasion qui devront être mis en circulation à Casablanca est déjà arrivée au dépôt d’autobus de Maârif. Selon Médias24, «une dizaine de bus a quitté le port de Casab...

Fixation des honoraires : les notaires ne décolèrent pas

Coup dur pour les notaires au Maroc. La nouvelle tarification des honoraires a été validée et publi...