Aller au contenu principal

La biodiversité : Rapport de l'IPBES

Par Khansaa B., Publié le 06/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Pour la première fois depuis près de quinze ans, un rapport de 1800 pages, s’intéressant à la fois aux écosystèmes terrestres, marins et de rivière, est rendu public ce lundi 6 mai.

 

Dans le cadre de la 7e session de l'IPBES au Palais de l'UNESCO, des experts scientifiques de 132 pays se sont réunis, à partir du 29 avril, pour débattre des enjeux majeurs relatifs à l'avenir de la planète et la biodiversité.

 

La diversité de la vie sur Terre est désormais menacée. Plusieurs écosystèmes, espèces et gènes risquent de disparaitre d'où la nécessité de la responsabilité écologique.

 

Le rapport de 1.800 pages, rendu public ce lundi 6 mai à 13 heures, promet des résultats alarmants. Il dévoile l'évaluation mondiale des écosystèmes et démontre le besoin urgent d’un plan pour sauver la nature, frisant la destruction à cause des homo sapiens.

 

Le sommaire du rapport révèle que, bien que la Terre ait toujours souffert des actions de l'homme à travers l'histoire, au cours des 50 dernières années, ces éraflures sont devenues plus profondes.

 

La population mondiale a doublé depuis 1970, l'économie a été multipliée par quatre, tandis que le commerce international a été multiplié par 10. Pour nourrir, vêtir et donner de l'énergie à ce monde en plein essor, les forêts ont été défrichées à une vitesse vertigineuse, en particulier dans les régions tropicales.

 

Cette activité humaine tue les espèces plus qu'auparavant. Selon l'évaluation globale, environ 25% en moyenne des animaux et des plantes sont maintenant menacés.

 

"Nous avons enregistré un déclin sans précédent de la biodiversité et de la nature, c'est tout à fait différent de tout ce que nous avons vu dans l'histoire humaine en termes de taux de déclin et d'ampleur de la menace", a déclaré Kate Brauman, docteur à l'Université de Minnesota et principale coordinatrice de l’évaluation. Elle ajoute : "Lorsque nous avons tout rassemblé, j'ai été choqué de voir à quel point les déclins sont extrêmes en termes d'espèces."

 

Le déclin en chiffre :

- Risque d'extinction d'espèces : Environ 25% des espèces sont déjà menacées d'extinction dont la plupart sont des groupes d'animaux et des plantes.

- Écosystèmes naturels : Les écosystèmes naturels ont diminué de 47% en moyenne, par rapport aux estimations précédentes.

- Biomasse et abondance des espèces : la biomasse mondiale des mammifères sauvages a diminué de 82%. Une diminution rapide depuis 1970.

- La nature pour les populations autochtones : 72% des indicateurs développés par les communautés locales font état d'une détérioration continue des éléments de la nature qui leur tiennent à cœur.

 

 

 


  • Partagez

Covid-19 : le point sur la situation au Maroc et dans le Monde

Alors que le Maroc recense 16.424 infections au coronavirus, le ministère de l’Intérieur a publié l...

Les barrages marocains souffrent d’un déficit chronique d’eau

Après plusieurs vagues de chaleur et une saison agricole marquée par la sécheresse, le Maroc peine à satisfaire pleinement ses besoins en eau. La faiblesse des précipitations depuis 2015 a impacté le ...

Rapatriement des saisonnières Marocaines bloquées en Espagne

À partir de ce samedi 18 juillet, le Maroc accueillera les saisonnières marocaines bloquées en Espagne. Ces dernières, qui travaillaient dans les fermes agricoles, sont bloquées dans la province de Hu...

Les points forts du tout nouveau HUAWEI Y8p

Au deuxième trimestre 2020, le marché du segment des smartphones d’entrée de gamme a connu une forte concurrence, avec de nouveaux modèles séduisants qui rendent la technologie mobile avancée largemen...

Parlement : le Registre social unifié au cœur des débats

À l’instar de la Loi de finances rectificative, un autre projet de loi est sous les feux des projec...

OPPO lance trois nouvelles technologies de charge rapide

OPPO consolide plus que jamais sa position de leader en lançant une toute nouvelle gamme de système...