Aller au contenu principal

La biodiversité : Rapport de l'IPBES

Par Khansaa Bahra, Publié le 06/05/2019 à 10:21, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Pour la première fois depuis près de quinze ans, un rapport de 1800 pages, s’intéressant à la fois aux écosystèmes terrestres, marins et de rivière, est rendu public ce lundi 6 mai.

 

Dans le cadre de la 7e session de l'IPBES au Palais de l'UNESCO, des experts scientifiques de 132 pays se sont réunis, à partir du 29 avril, pour débattre des enjeux majeurs relatifs à l'avenir de la planète et la biodiversité.

 

La diversité de la vie sur Terre est désormais menacée. Plusieurs écosystèmes, espèces et gènes risquent de disparaitre d'où la nécessité de la responsabilité écologique.

 

Le rapport de 1.800 pages, rendu public ce lundi 6 mai à 13 heures, promet des résultats alarmants. Il dévoile l'évaluation mondiale des écosystèmes et démontre le besoin urgent d’un plan pour sauver la nature, frisant la destruction à cause des homo sapiens.

 

Le sommaire du rapport révèle que, bien que la Terre ait toujours souffert des actions de l'homme à travers l'histoire, au cours des 50 dernières années, ces éraflures sont devenues plus profondes.

 

La population mondiale a doublé depuis 1970, l'économie a été multipliée par quatre, tandis que le commerce international a été multiplié par 10. Pour nourrir, vêtir et donner de l'énergie à ce monde en plein essor, les forêts ont été défrichées à une vitesse vertigineuse, en particulier dans les régions tropicales.

 

Cette activité humaine tue les espèces plus qu'auparavant. Selon l'évaluation globale, environ 25% en moyenne des animaux et des plantes sont maintenant menacés.

 

"Nous avons enregistré un déclin sans précédent de la biodiversité et de la nature, c'est tout à fait différent de tout ce que nous avons vu dans l'histoire humaine en termes de taux de déclin et d'ampleur de la menace", a déclaré Kate Brauman, docteur à l'Université de Minnesota et principale coordinatrice de l’évaluation. Elle ajoute : "Lorsque nous avons tout rassemblé, j'ai été choqué de voir à quel point les déclins sont extrêmes en termes d'espèces."

 

Le déclin en chiffre :

- Risque d'extinction d'espèces : Environ 25% des espèces sont déjà menacées d'extinction dont la plupart sont des groupes d'animaux et des plantes.

- Écosystèmes naturels : Les écosystèmes naturels ont diminué de 47% en moyenne, par rapport aux estimations précédentes.

- Biomasse et abondance des espèces : la biomasse mondiale des mammifères sauvages a diminué de 82%. Une diminution rapide depuis 1970.

- La nature pour les populations autochtones : 72% des indicateurs développés par les communautés locales font état d'une détérioration continue des éléments de la nature qui leur tiennent à cœur.

 

 

 

Royaume-Uni : quelles sont les conditions pour s’y rendre depuis le Maroc ?

Alors que le monde continue de se déconfiner progressivement, de nombreuses personnes en profitent pour partir à l’étranger ou réserver des vacances, notamment au Royaume-Uni. Toutefois, ce pays est d...

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins identifiées

Dans le cadre des préparatifs de Aïd Al-Adha 1442, l’opération d’identification des bêtes se poursuit. En effet, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l’Association nationa...

Plus de 87% des eaux des plages marocaines conformes

Ce vendredi 18 juin, le département de l’Environnement du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a organisé une conférence de presse afin de présenter les résultats du rapport nationa...

Quel avenir pour la Radio au Maroc ? (avec Imad Kotbi)

Du jonglage au DJing en passant par la RNT, Imad nous fera voyager avec lui depuis ses débuts et sa formation, jusqu’à cette époque où la Radio évolue et ses méthodes aussi. Comment a-t-il débuté ? Qu...

Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Le Conseil de gouvernement a approuvé ce jeudi un projet de décret instituant « une indemnité de tr...

Ahmed Réda Chami, président du CESE, invité de "Les Matins HEC"

Ce lundi 14 juin, Ahmed Réda Chami, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et membre de la Commission spéciale sur le nouveau modèle de développement (NMD), a été l’invité d...