Aller au contenu principal

Finances publiques : énième avertissement de Jettou sur les retraites

Driss Jettou, président de la Cour des comptes, vient d’exposer devant les députés les activités des juridictions financières. Dans son allocution, l’ex-Premier ministre a émis plusieurs alertes sur les finances publiques, notamment sur la pérennité des régimes de retraite. Le régime des pensions civiles connait un déficit important alors que la CNSS et le RCAR ne sont pas dans une situation confortable. La Cour des comptes s’inquiète de la lenteur dans la mise en œuvre des étapes suivantes de la réforme en vue de la création d’un pôle unique.

Par J.R.Y, Publié le 29/01/2020 à 15:13, mis à jour le 06/01/2021 à 10:43          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Driss Jettou

Ce mardi 28 janvier et conformément à la loi, Driss Jettou, président de la Cour des comptes, a exposé aux parlementaires les activités des juridictions financières comme de coutume. La Cour des comptes est une sorte de gendarme qui veille au bon usage de l’argent public et se doit d’informer les citoyens. Pour cela, elle effectue des contrôles sur l’efficience, l’efficacité et l’économie des opérations financières exécutées par les organismes publics, ainsi que sur la réalisation des objectifs escomptés des programmes et politiques publiques.

Les caisses de retraite en ligne de mire

Driss Jettou a donc présenté aux députés les conclusions des dernières missions. Sur les finances publiques, le président de la Cour des comptes émet quatre alertes, sur le déficit budgétaire, la dette publique, les comptes extérieurs et la pérennité des régimes de retraite. Les avertissements sur ces sujets ne sont pas nouveaux, mais l’insistance de la Cour des comptes témoigne de l’absence de progrès significatifs, notamment sur les régimes de retraite qui pour beaucoup d’observateurs présentent un risque majeur pour les finances publiques.

Le déficit technique du régime des pensions civiles géré par la Caisse Marocaine de retraite (CMR) affichait un déficit, certes en amélioration, mais qui s’établissait à 5,2 milliards de DH à fin 2019. Par ailleurs, les réserves ont diminué à 76 milliards de DH, a indiqué Driss Jettou. La CNSS et le RCAR ne sont pas dans une situation confortable. «Les équilibres des trois caisses affrontent des risques croissants», prévient le magistrat.

Malgré les alertes et les risques que représente la situation de ces caisses de retraite pour l’équilibre des finances publiques, «Les étapes suivantes de la réforme n’ont pas été enclenchées, notamment en vue de la création d’un pôle unique du secteur public répondant aux conditions d’équilibre, de pérennité et aux règles de bonne gouvernance. C’est pourquoi, j’insiste à nouveau sur l’urgence qui s’attache à une intervention décisive pour accélérer le rythme de la réforme en vue d’éviter l’épuisement des réserves et son impact négatif sur la pérennité des régimes de retraite, l’épargne et le financement de l’économie nationale», avertit Jettou.

BAM : ce qu’il faut retenir du point de presse de Jouahri

Abdellatif Jouahri, wali de la banque centrale, a tenu ce mardi 22 juin 2021 une conférence de pres...

DEPF : la reprise se dessine

Au titre de ce mois de juin, la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, vient de publier sa de...

Kenzi Sidi Maarouf Hotel : réouverture du Rooftop et du SPA

Le Le groupe Kenzi a annoncé via un communiqué la réouverture du Rooftop de son hôtel de Sidi Maarouf. Doté d'une piscine à ciel ouvert surplombant la ville de Casablanca, loin du brouhaha de la m...

Kenzi Hotels : réduction pour les Marocains d'ici et d'ailleurs

Kenzi Hotels à travers l'ensemble de ses établissements au Maroc accueille à bras ouverts les Marocains du monde et les Marocains résidant dans le royaume. Présente dans six villes marocaines (Casabl...

IDE : le Maroc maintient son attractivité

Les flux des Investissements directs étrangers (IDE) vers le Maroc sont restés en 2020 quasiment inchangés à 1,8 milliard de dollars, selon le Rapport 2021 sur l'investissement dans le monde, élaboré ...

Industrie minière : l'ambitieux Plan Maroc Mines

Le Maroc veut révolutionner l'industrie minière avec un nouveau plan d'investissement de 1,7 milliard de dollars d'ici 2030. Le ministère de l'Énergie, des Mines et de l'Environnement ambitionne d'...